15 choses à voir à la 15ème édition des Nuits Sonores

Des héros locaux, des DJ's internationaux, du jazz cosmique et un appel à Donald Trump.

14.02.2017, par

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2017%2F02%2FNS_crowd.jpg%22%2C%22alt%22%3A%22NS_crowd%22%2C%22width%22%3A%22100%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22none%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20float-none%20model-Photo%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2228423%22%2C%22file%22%3A%2235996%22%2C%22width%22%3A%221440%22%2C%22height%22%3A%22899%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2017%2F02%2FNS_crowd.jpg%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2228423%22%7D%7D%7D

On vous présentait il y a 3 semaines la programmation jour des Nuits Sonores, on passe maintenant au morceau de bravoure : les invités des soirées du festival lyonnais. The Drone oblige, on ouvre le scope au maximum entre musique industrielle allemande, trap bleu blanc rouge, house canal historique et ethno-jazz cosmique. 

UNDERGROUND QUALITY ALL STAR 
 
Drone oblige, bis : on commence par ne pas faire ce qu'on a dit en ouvrant avec un plateau (de fin) d'après-midi. A notre décharge il est strictement impossible de passer sous silence la scène qui réunira Jus-Ed (boss d'Underground Quality et premier à avoir sorti un disque de la productrice Nina Kraviz à l'origine de leur programmation), Joey Anderson, Fred P et Levon Vincent. Ce sera de 15h à 22h, pas de timeline précise, la perspective du B2B à huit mains est, on ne vous le cache pas, grandement enthousiasmante. 

MACADAM MAMBO 
 
Disco très dansant mais très intelligent, house pied au plancher et super référencée, musique baléarique robotique : En plus de nous inspirer une série de rimes très honorable, les sélections, sorties et edits de Sacha Mambo et Guillaume des Bois sont la meilleure preuve qu'il y a beaucoup mieux que la tech house bas du plafond pour remplir une piste de danse.

THE PILOTWINGS 
 
Si Lyon a trouvé son festival avec Les Nuits Sonores, elle a aussi trouvé son boys band avec The Pilotwings, les Wham de la leftfield house de jeu vidéo. Comme leurs potes de Macadam Mambo (chez lesquels ils ont sorti un EP, Une Nuit au BoxBoys), ils savent concilier références étranges, érudtion musicale et efficacité à 3h du matin. À ne pas manquer.

KEKRA
 
Kekra est dans la street contrairement aux actrices, il est aussi dans la halle numéro 3 pour la soirée numéo 1 des Nuits Sonores numéro 15, et bien placé pour ramasser la mise contrairement à la horde de post-trappeurs d'ici qui semblent s'être arrêtés à la première page du manuel Comment pomper le flow Migos.   

BERNARDINO FEMMINIELLI & LES BEAUTES DU SIECLE 
 
Compilation des meilleures descriptions par The Drone des disques de Bernardino Femminielli : "pur stupre disco transalpin" ; "résidu de corruption circulant sous le manteau" ; "prostitution. Dépression. Glam. David Bowie". Le méta-crooner de Mind Records et ses Beautés du Siècle viennent souiller le Sonic de leur dark disco moustachu pour club interlope. Pour le plus grand plaisir des publics avertis et consentants.

PUZUPUZU 
 
House mondialisée pour (Boro d')enjaillement maximal avec Puzupuzu, qui est cette année programmé au Transbordeur aux côtés de Yussef Kamaal, Bachar Mar-Khalifé et Quantic - et à la Grande Halle tous les soirs de l'année prochaine si nos calculs sont bons.

FATIMA YAMAHA 
 
Si Fatima Yamaha - aka Bas Bron - a arrêté de se faire passer pour une jeune femme d'origine turco-japonaise influencée par son double héritage culturel pour créer sa musique, il continue de mettre des solos de synthés partout sur ses productions electro-funk super léchées. Le contraire eut été préoccupant, d'autant que la formule marche admirablement bien. 

PHAROAH SANDERS 
 
51 ans de carrière et 24 albums au compteur, Sanders est comme son créateur, il a un plan : infuser le free jazz de Coltrane (auquel il a dédié un album hommage) au jazz cosmique de Sun Ra (avec lequel il a joué) et aux rythmiques complexes de la musique africaine, pour un résultat aux confins du mysticisme, du free et de l'ethno-jazz. Plus de frontières dans l'espace, ni dans la halle 1 de la nuit 3 le temps de quelques heures.

FUNKINEVEN 
 
Boss d'Apron Records, BFF de Kyle Hall, ex-protégé de Floating Points, originaire de Londres mais résolument Detroit dans son esthétique et ses références, difficile de classer Funkineven quelque part. Ses sets oscillent entre house désossée, techno analogique et raretés discos avec une aisance et une cohérence rarement atteintes et une efficacité sans pareil pour fermer une nuit.

MARIE DAVIDSON 
 
Signée chez Cititrax, l'imprint "actuel" du label de Veronica Vasicka Minimal Wave, la cold-wave chantée en français de Marie Davidson prend en live une tournure bien plus compacte, quasiment techno. Spleen robotique qui devrait très bien s'accorder avec le B2B de ...

HELENA HAUFF & UMWELT 


Programmé quelques heures après Davidson, on attend impatiemment de voir ce que donnera le face à face entre la figure de l'underground électronique français Umwelt et le productrice dark techno de Hambourg, Helena Hauff (dont la côte ne cesse décidément plus de grimper). Connaissant la propension des deux à muscler leurs jeux quand ils sont derrière les platines, on pourrait bien assister au set le plus sombre et violent du festival.

OMAR SOULEYMANN 


Au risque de paraître légerement égoïste, irresponsable voire même tolalement incohérent par rapport à ce qu'on défend : si le Muslim Ban de Donald Trump veut dire plus de concerts d'Omar Souleyman en France, on signe tout de suite et on prend nos cartes du parti républicain. 

ERRORSMITH 
 
Vous vous souvenez de votre adolescence, quand vous commenciez à découvrir la musique électronique avec Lambs Anger de Mr Oizo ? Et bien vous écoutiez une version un peu moins radicale d'Errorsmith, et il est grand temps d'aller voir l'original.  

EINSTÜRZENDE NEUBAUTEN


Neuf ans après leur derner passage à Lyon, Les "dilettantes géniaux" de Einstürzende Neubauten reviennent aux Nuits Sonores. Bonne occasion de réviser un peu notre histoire de la musique industrielle, la vraie, celle qui se joue avec des tôles et des marteaux piqueurs et qui tire autant son identité des chantiers du Berlin du début des années 80 (ou du Hull de la fin des années 70) que du krautrock allumé.

Le reste de la programmation et des lieux des Nuits Sonores sur le site du festival.  

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2017%2F02%2Fns2017-1.png%22%2C%22alt%22%3A%22ns2017-1%22%2C%22width%22%3A%22100%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22none%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20float-none%20model-Photo%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2228432%22%2C%22file%22%3A%2236005%22%2C%22width%22%3A%22873%22%2C%22height%22%3A%22873%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2017%2F02%2Fns2017-1.png%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2228432%22%7D%7D%7D

Commentaires
4
15.02.2017 par ddddd :
Musique de Bernardino bien plus canadienne genre comme son pays d'adoption et son ancien groupe Dirty Beaches que transalpine mais bon tout ça parce qu'il a une moustache...
15.02.2017 par max la menace :
Cher ddddd, Ce morceau t'évoque-t-il beaucoup Montréal ? https://www.youtube.com/watch?v=yKkEn3K1Q9Q Cordialement, Max
15.02.2017 par djason de la place verte :
#ohwait ! Rubin Steiner n'est pas programmé ?
22.02.2017 par Bernardo :
Bernardino c'est de l'arnaque musicale, point
Poster un commentaire
Voir aussi
3
Articles suivants

Beau Wanzer et Maoupa Mazzocchetti ont un projet commun, ça s'appelle De Bons En Pierre et c'est aussi toqué que ça en a l'air

Et en plus ça sort sur Dark Entries Records, que demande le peuple ?
14.02.2017,
Marc-Aurèle Baly

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2017%2F02%2FDe-Bons-3-950x530-1486983605.jpg%22%2C%22alt%22%3A%22De-Bons-3-950x530-1486983605%22%2C%22width%22%3A%22100%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22none%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20float-none%20model-Photo%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2228426%22%2C%22file%22%3A%2235999%22%2C%22width%22%3A%22950%22%2C%22height%22%3A%22530%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2017%2F02%2FDe-Bons-3-950x530-1486983605.jpg%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2228426%22%7D%7D%7D

À ma gauche, Beau Wanzer, déconstructiviste techno chicagoan pas loin d'être notre mec préféré de la bande L.I.E.S (et bon dieu qu'elle est fournie). À ma droite, Maoupa Mazzocchetti, Français exilé pas fiscal (quoique, en fait on n'en sait rien) à Bruxelles, hypothétique roi du dancefloor "si Ron Morelli trônait à la place de Beyoncé", pourvoyeur lui aussi d'une techno abrasive, dure, graillante et renversée.

Lire la suite...

SEPIA. On écoute le morceau anti Saint-Valentin sorti par Powell et Loke Rahbek

C'est d'abord sorti en amuse-bouche il y a un an, puis ça a réapparu sur l'album Sport de Powell ensuite.
14.02.2017,
The Drone

Artiste : Powell, Loke Rahbek 
Album : Sport
Année : 2016
Label : XL Recording
Morceau : "You Said It Would Be Alright"
En savoir plus : Notre portrait de Powell, celui sur Loke Rahbek 


Lire la suite...

Le nouveau morceau d'Animal Collective s'appelle Kinda Bonkers et il porte bien mal son nom

Plus pépère que vraiment cinglé, ça ne l'empêche pas d'être bien obligeant.
14.02.2017,
Marc-Aurèle Baly

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2017%2F02%2FCapture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202017-02-13%20a%CC%80%2018.35.40.png%22%2C%22alt%22%3A%22Capture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202017-02-13%20a%CC%80%2018.35.40%22%2C%22width%22%3A%22100%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22none%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20float-none%20model-Photo%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2228413%22%2C%22file%22%3A%2235986%22%2C%22width%22%3A%221119%22%2C%22height%22%3A%22531%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2017%2F02%2FCapture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202017-02-13%20a%CC%80%2018.35.40.png%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2228413%22%7D%7D%7D

Au début, on a un peu envie de cracher sur le nouveau single d'Animal Collective, pour plusieurs raisons en fait. Parce qu'on vient de se repasser Person Pitch de Panda Bear et qu'on se rend compte à quel point ça fait longtemps que la bande à Noah Lennox et Dave Portner n'est plus capable de produire autre chose que des versions bébés et simplistes de ses propres fulgurances d'antan, comme si la tornade Merriweather Post Pavillion avait en quelque sorte anesthésié et paralysé leurs folles embardées.

Lire la suite...

{"template":"article","rubrique":"blog","title":"15 choses \u00e0 voir \u00e0 la 15\u00e8me \u00e9dition des Nuits Sonores | The Drone ","videosPlayerList":null,"pageIsList":null,"nextPage":"list\/blog\/152"}

Twitter

Derniers commentaires

Restez en contact