Arandel joue avec le hasard sur Aleae

Instinct, improvisation et imperfection des machines sur le LP du mystérieux producteur à sortir chez Infiné.

06.01.2017, par

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2017%2F01%2Farandeltop.jpg%22%2C%22alt%22%3A%22arandeltop%22%2C%22width%22%3A%22100%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22none%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20float-none%20model-Photo%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2227754%22%2C%22file%22%3A%2235193%22%2C%22width%22%3A%221337%22%2C%22height%22%3A%22896%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2017%2F01%2Farandeltop.jpg%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2227754%22%7D%7D%7D

Complexité des systèmes, simplicité des émotions, éclatement des identités : Arandel reprend le cours des choses là où il les avait laissées après ses deux précédentes sorties, In D et Solarispellis.
Aleae, son LP à paraître le 18 janvier, se décompose en 5 parties et délimite pour chacune un territoire formel et une ambition propre. L'ombre de Terry Riley s'éloigne pour laisser la place à un spectre qui s'étend de Manuel Gottshing à Carl Craig en inventant un pont entre clacissisme baroque, modernité synthétique et ambition fonctionnelle, comme l'illustre très bien le morceau de clôture, "Aleae V", sur lequel le producteur revendique d'avoir laissé sa place au jeu du hasard et aux imperfections des machines. 

Le morceau s'écoute ci-dessous, l'album Aleae sera disponible le 18 janiver via InFiné.  

 
%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2017%2F01%2Farandel.jpg%22%2C%22alt%22%3A%22arandel%22%2C%22width%22%3A%22100%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22none%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20float-none%20model-Photo%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2227771%22%2C%22file%22%3A%2235210%22%2C%22width%22%3A%221500%22%2C%22height%22%3A%221500%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2017%2F01%2Farandel.jpg%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2227771%22%7D%7D%7D 

Commentaires
1
31.01.2017 par online sbi :
Progress is made by lazy men looking for easier ways to do things.
Poster un commentaire
Voir aussi
5
Articles suivants

Le Collectif Coax organise dimanche sa Coax Radio de midi à minuit

12h d'improvisation free, jazz et rock diffusées en direct sur mixlr.
06.01.2017,
Anton Les Oiseaux

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2017%2F01%2Fcoaxbaniere.jpg%22%2C%22alt%22%3A%22coaxbaniere%22%2C%22width%22%3A%22100%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22none%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20float-none%20model-Photo%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2227750%22%2C%22file%22%3A%2235189%22%2C%22width%22%3A%221200%22%2C%22height%22%3A%22465%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2017%2F01%2Fcoaxbaniere.jpg%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2227750%22%7D%7D%7D

Il y a des initiatives bien sympas comme Radio Coax qui surgissent à la dernière minute, et qui prennent aussitôt les allures de rendez-vous majeur. C’est quoi Radio Coax, et c’est quand ? C’est le podcast marathon (douze heures d’antenne quand même) du collectif d’improvisateurs free / rock / noise du même nom.

Lire la suite...

SEQUENCES S02E06 : La techno futuriste et retorse de Factory Floor

Le duo britannique hybride acid house, techno et post punk dans la lightbox de SEQUENCES.
05.01.2017,
The Drone



Le duo originaire de l'est londonien Factory Floor a patiemment construit sa disco post-industrielle décrite par le NME comme "un racket terrifiant qui vous hérisse les nerfs en vous tordant simultanément les boyaux". Formé en 2005, le groupe est vite repéré via son mini-album Talking On Cliffs. Signés sur Blast First Petite puis sur l'incontournable DFA, ils trouvent un supporter de poids en la personne de Stephen Morris (Joy Division, New Order) qui remixe un de leurs titres en 2010 puis se colle à la production de leurs albums. Leur son électronique teinté de no-wave se situe quelque part dans l'héritage de Throbbing Gristle, Ian Curtis et Glenn Branca, mais il a retenu deux leçons importantes de la techno : l'importance des grosses lignes de basse et des morceaux dansants. 

Lire la suite...

Syndrome de Peter Pan et vide créatif : on fait un point sur les B.O synthétiques produites par Hollywood aujourd'hui

Tentative d'analyse autour de Drive, Stranger Things et de Blade Runner 2049.
05.01.2017,
Marc-Aurèle Baly

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2017%2F01%2Fretrowave.png%22%2C%22alt%22%3A%22retrowave%22%2C%22width%22%3A%22100%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22none%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20float-none%20model-Photo%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2227682%22%2C%22file%22%3A%2235121%22%2C%22width%22%3A%221200%22%2C%22height%22%3A%22630%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2017%2F01%2Fretrowave.png%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2227682%22%7D%7D%7D

À l'occasion des cinq ans de la B.O de Drive, du succès de Stranger Things et de l'arrivée imminente de Blade Runner 2049, on s’est dit qu’il était peut-être temps de dresser un bilan des bandes originales synthétiques des films et séries actuels. D’autant plus qu’on remarque aujourd’hui de façon prégnante, et ce n’est un scoop pour personne, un phénomène de nostalgie inhérent à la conception, à la diffusion et à la réception de ces œuvres-là, et de manière générale lorsqu’on parle de musique ; c’est un fait que l'on subit, que l'on accepte et que l'on digère plus ou moins depuis à peu près dix-quinze ans. On ne va pas vous faire un énième topo sur la rétromanie (ou pour les plus valeureux, vous parler de rétro-historicisme), mais disons que cette incapacité à créer (diront les plus réactionnaires) ou à se saisir d’un matériau originel pour mieux le bousculer et l’incarner (diront les moins regardants) nous posent question.

Lire la suite...

{"template":"article","rubrique":"blog","title":"Arandel joue avec le hasard sur Aleae | The Drone ","videosPlayerList":null,"pageIsList":null,"nextPage":"list\/blog\/259"}

Twitter

Derniers commentaires

Restez en contact