Articles écrits par

Olivier Lamm

.

Regardez le nouveau clip de Flying Lotus et Kendrick Lamar

Et demandez-vous si vous êtes digne des deux gamins qui dansent dedans.
Aujourd'hui,
Olivier Lamm

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2014%2F10%2FCapture%20d%E2%80%99%C3%A9cran%202014-10-01%20%C3%A0%2015.23.06.png%22%2C%22alt%22%3A%22Capture%20d%E2%80%99%C3%A9cran%202014-10-01%20%C3%A0%2015.23.06%22%2C%22width%22%3A%2250%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22right%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20model-Photo%20float-right%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2215855%22%2C%22file%22%3A%2221852%22%2C%22width%22%3A%22493%22%2C%22height%22%3A%22531%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2014%2F10%2FCapture%20d%E2%80%99%C3%A9cran%202014-10-01%20%C3%A0%2015.23.06.png%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2215855%22%7D%7D%7DLe morceau traîne sur les réseaux depuis quelques temps (on vous en parlait début septembre) mais le clip est tout neuf. Réalisé par Hiro Murai, starlette du clip indie à qui l'on doit quelques courts joliment photographiés et dérangés (voire dérangeants) et à peu près tous primés pour Earl Sweathshirt,  Shabazz Palaces et, ouais, voilà, David Guetta, "Never Catch Me" sublime joliment une scène d'enterrement lugubre à renforts d'éclairs oniriques et de chorégraphies virtuoses (les deux gamins qui sortent des cercueils et prennent le large envoient du bois).

Alors certes, on est loin du feu d'artifices visuel que laissaient augurer le teaser et les illustrations dégueu-dingos réalisés par Shintaro Kago pour accompagner les chansons de You're Dead! , mais c'est une bonne occasion d'en remettre une couche sur l'album, dont on vous parlait en détails ampigouriques et fort laudatifs il y a quelques jours.

Lire la suite...

"Anna" de Sverige est la plus belle chanson chantée en Suédois que vous pourrez écouter aujourd'hui

Elle pourrait même devenir votre chanson préférée du moment.
01.10.2014,
Olivier Lamm

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2014%2F10%2Fsverigehand_1_aron_pelcman.jpg%22%2C%22alt%22%3A%22sverigehand_1_aron_pelcman%22%2C%22width%22%3A%2250%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22right%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20model-Photo%20float-right%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2215840%22%2C%22file%22%3A%2221836%22%2C%22width%22%3A%22850%22%2C%22height%22%3A%22850%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2014%2F10%2Fsverigehand_1_aron_pelcman.jpg%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2215840%22%7D%7D%7DJ'en vois déjà deux, trois dans le fond de l'amphi qui font mine de piquer du nez en ricanant. Je vous le dis d'emblée: vous avez tort. Certes, Sverige n'a pas le blaze le plus engageant du monde pour un groupe suédois ("Sverige" signifie "Suède") mais en France, on a un groupe de kraut psyché furieux qui s'appelle "France" et pour autant que je sache, ça ne les empêche pas de produire une musique passionnante et très singulière (ça me fait même penser qu'il faudrait qu'on en parle un jour sur The Drone, de France). Quant à l'usage du Suédois dans les chansons, c'est effectivement un choix audacieux dans ce paradis pop dont la plupart des stars connues à l'étranger (ABBA, les Cardigans, The Knife, la bande Tough Alliance, Robyn, euh, Roxette) chantent en Anglais, mais comme le savent tous ceux qui se sont un jour perdus avec bonheur dans le dédale de dialogues des Scènes de la vie conjugale de Bergman, le Suédois est, à l'instar du Russe de Pouchkine, l'une des langues les plus sensuelles et musicales à entendre parler quand on ne la comprend pas.

.1
Sverige
Anna
00:04:15
{"playlistId":"932","id":"3886","mp3":"bWVkaWEvMjAxNC8xMC8wMSBhbm5hIDEwMDEubXAz","artist":"Sverige","title":"Anna"}

Lire la suite...

Ecoutez le premier extrait épatant du premier album d'Objekt

Et demandez vous avec nous si on a plutôt affaire à de l'art ou à du cochon.
30.09.2014,
Olivier Lamm

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2014%2F09%2Fobjekt%204-3-1%20(credit%20joe%20dilworth).jpg%22%2C%22alt%22%3A%22objekt%204-3-1%20(credit%20joe%20dilworth)%22%2C%22width%22%3A%2250%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22right%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20model-Photo%20float-right%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2215836%22%2C%22file%22%3A%2221831%22%2C%22width%22%3A%221077%22%2C%22height%22%3A%221080%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2014%2F09%2Fobjekt%204-3-1%20(credit%20joe%20dilworth).jpg%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2215836%22%7D%7D%7DCe n'est pas la première fois qu'on pose la question, mais il se trouve qu'on attend toujours la réponse: est-ce qu'on a le droit d'écrire qu'Objekt fait de l'electronica?  Je sais bien qu'en raisons de quelques dérives historiques,  le genre n'est pas au pinacle de sa popularité en 2014 (quoique cet article paru sur Fact nous persuaderait presque du contraire) et qu'il est plus techno korrekt d'écrire "bass", "future", ou "post" bidule pour qualifier la musique de TJ Hertz mais, de fait, aucun gimmick ne manque: sound FX SF en pagaille, voûtes en cristal, breaks chiadés au micron près, usage extensif des plugins les plus caractéristiques du genre (bitcrush, filtres en chaînes)...

Lire la suite...

Ce n'est pas parce que les autoradios modernes sont dénués de platine cassette que Trust Image va s'empêcher de sortir sa jungle en cassette

Première sortie d'un jeune américain né 20 ans trop tard.
30.09.2014,
Olivier Lamm

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2014%2F09%2Fstandalone_or_car_cassette_mp3_player_inuse.jpg%22%2C%22alt%22%3A%22standalone_or_car_cassette_mp3_player_inuse%22%2C%22width%22%3A%2250%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22right%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20model-Photo%20float-right%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2215827%22%2C%22file%22%3A%2221822%22%2C%22width%22%3A%22400%22%2C%22height%22%3A%22400%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2014%2F09%2Fstandalone_or_car_cassette_mp3_player_inuse.jpg%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2215827%22%7D%7D%7DLe lien étroit qui unissait la rave et la cassette n'est plus à prouver. C'est même devenu une sorte de marronnier de l'interview techno des années 2010. Demandez ainsi à n'importe quel producteur de musique électronique britannique entre 28 et 40 ans comment il a découvert the shit (comme on l'a récemment fait avec Untold ou Lee Gamble), la réponse sera toujours la même. Car bien plus que le vinyle - réservé aux vrais connaisseurs qu'étaient autrefois les DJs - ou le CD - onéreux et moche -, la mixtape achetée au HMV du coin ou enregistrée sur une radio pirate par un cousin de passage à Londres qu'on se recopiait entre potes pour la passer sur l'autoradio en allant en soirée était le médium de choix du raver amateur désireux de bouffer du beat en dehors du dancefloor ou du terrain vague.

Lire la suite...

James Cargill de Broadcast souhaite un joyeux anniversaire à feu Trish Keenan en partageant une demo belle à chialer

On prévient tout de suite, ça risque de remuer le couteau dans la plaie.
29.09.2014,
Olivier Lamm

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2014%2F09%2F3d5276c9.jpg%22%2C%22alt%22%3A%223d5276c9%22%2C%22width%22%3A%2250%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22right%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20model-Photo%20float-right%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2215807%22%2C%22file%22%3A%2221794%22%2C%22width%22%3A%22452%22%2C%22height%22%3A%22350%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2014%2F09%2F3d5276c9.jpg%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2215807%22%7D%7D%7DComme des milliers de fans à travers le monde, on reste inconsolables de la disparition de Trish Keenan, âme et voix des formidables Broadcast dont on s'est malheureusement rendus compte un peu tard à quel point elles importaient à nos petites vies de collectionneurs d'indie chancelant et de library music souffreteux.

Comme chaque année, on est donc à la fois heureux et éminemment émus de la manière dont James Cargill, son comparse et compagnon, salue sa mémoire. Cette année, il nous offre une version demo de "Tears In The Typing Pool", pic émotionnel de Tender Buttons dont on est ébouriffés de découvrir qu'il se passe très bien des enluminures de mellotron qui l'habillaient dans la version studio. On prie donc le ciel pour qu'en sus de l'album inachevé du duo promis à demi mots par le discret Cargill dans quelques intervierws, d'autres archives du genre voient le jour, pourquoi pas en disque, pourquoi pas dans un futur proche. Joyeux anniversaire, Trish Keenan.

Lire la suite...

Les faces B de Beak> sont plus belles que toutes les faces A de tous les projets de Thom Yorke réunies

La réédition en LP qu'on n'osait pas espérer.
29.09.2014,
Olivier Lamm

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2014%2F09%2FA-1586859-1261915924.jpeg%22%2C%22alt%22%3A%22A-1586859-1261915924%22%2C%22width%22%3A%2250%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22right%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20model-Photo%20float-right%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2215799%22%2C%22file%22%3A%2221786%22%2C%22width%22%3A%22452%22%2C%22height%22%3A%22664%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2014%2F09%2FA-1586859-1261915924.jpeg%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2215799%22%7D%7D%7DC'est un disque dont on avait déjà récupéré les morceaux illégalement, parce qu'il n'était disponible à l'achat qu'en CD par correspondance ou en coffret limité sur les tables de merch, et on a beau être officiellement "fans" de la géniale danseuse de Geoff Barrow, Billy Fuller et Matt Williams, on est évidemment beaucoup trop snobs et idiots pour écrire "fans" sans guillemets, acheter des disques directement à des labels comme la plèbe des mélomanes amateurs et surtout faire la queue pour acheter des disques à la sortie des rares concerts qu'on daigne illuminer de notre présence.

On sait donc gré au groupe et à Invada de se dédire comme des gros cochons et de rééditer le Bonus Album de >> en LP et pour le monde entier, parce qu'on va enfin pouvoir l'acheter sans se faire remarquer, et parce qu'il a beau être composé à 100% de chutes de studio, on y trouve quelques-uns des plus beaux moments de la discographie du trio (dont le forcément glacial "That Cold", sans doute inspiré par un sale rhume attrapé au milieu de l'été ou par une écoute récente de n'importe quel chef d'oeuvre de This Heat - merci en passant au lecteur vigilant qui nous a fait remarquer ce fait - mais dont la hargne froide et intense évoque, par exemple, le punk politisé-malgré-tout, hyper mélancolique voire désespéré, du Crass tardif).

Lire la suite...

Il n'est pas rigoureusement impossible que le chanteur d'Iceage soit le chanteur de rock le plus intéressant de 2014

La preuve avec deux extraits de leur nouvel album à sortir en octobre, Plowing Into the Field of Love.
29.09.2014,
Olivier Lamm

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2014%2F09%2FCapture%20d%E2%80%99%C3%A9cran%202014-09-29%20%C3%A0%2011.40.34.png%22%2C%22alt%22%3A%22Capture%20d%E2%80%99%C3%A9cran%202014-09-29%20%C3%A0%2011.40.34%22%2C%22width%22%3A%2250%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22right%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20model-Photo%20float-right%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2215792%22%2C%22file%22%3A%2221779%22%2C%22width%22%3A%22704%22%2C%22height%22%3A%22517%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2014%2F09%2FCapture%20d%E2%80%99%C3%A9cran%202014-09-29%20%C3%A0%2011.40.34.png%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2215792%22%7D%7D%7DNe me demandez pas pourquoi mais l'autre soir dans mon pieu, alors que, ruisselant de sueur, je tardais à trouver le chemin des songes, je me faisais la réflexion que notre époque manquait quand même cruellement de belles, grosses voix suffisamment étranges et singulières pour nous faire dévier du chemin de nos certitures esthétiques. Puis, quelques jours plus tard, en écoutant trop fort le nouveau Baxter Dury dans le métro pour essayer de comprendre le succès d'estime étonnant du cabot anglais, je me confortais à affirmer par écrit, sur un coin de moleskine, que cette carence expliquait sans doute notre promptitude à nous détourner si vite des nouveautés pop, même celles qu'on s'encense à soi-même, pour nous en retourner à des vieilleries de seconde zone souvent tombées dans notre notre discothèque par un coup de force du hasard.

Lire la suite...

Le prochain album des Raspberry Bulbs sera-t-il en vente chez Urban Outfitters?

C'est du punk metal cracra et ça sort mi-novembre sur Blackest Ever Black.
25.09.2014,
Olivier Lamm

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2014%2F09%2FRaspberry-Bulbs-IV-websize.jpg%22%2C%22alt%22%3A%22Raspberry-Bulbs-IV-websize%22%2C%22width%22%3A%2250%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22right%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20model-Photo%20float-right%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2215767%22%2C%22file%22%3A%2221738%22%2C%22width%22%3A%221000%22%2C%22height%22%3A%22756%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2014%2F09%2FRaspberry-Bulbs-IV-websize.jpg%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2215767%22%7D%7D%7DEn d'autres lieux, d'autres temps, ce disque de Raspberry Bulbs aurait vu le jour de manière locale et confidentielle, sur un label engagé comme Havoc ou Amphetamine Reptile; il aurait été pressé à moins de 500 exemplaires, dont une bonne moitié aurait été mise à disposition du groupe pour qu'il l'écoule à la sortie des concerts donnés dans les 3 états limitrophes de son état natal; surtout, il aurait exclusivement été disponible chez quelques disquaires caractériels ou via des mail-orders où son titre aurait eu tout le mal à du monde à émerger de blocs de texte interminables mal photocopiés en caractères minuscules sur du papier jauni.

Lire la suite...

Ce mix de Robert Hood est le mix techno le plus beau et le plus profond que vous pourrez faire tourner en tâche de fond aujourd'hui

Il est signé Robert Hood et c'est une réédition.
25.09.2014,
Olivier Lamm

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2014%2F09%2Frobert_thumb.jpg%22%2C%22alt%22%3A%22robert_thumb%22%2C%22width%22%3A%2250%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22right%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20model-Photo%20float-right%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2215764%22%2C%22file%22%3A%2221735%22%2C%22width%22%3A%22499%22%2C%22height%22%3A%22700%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2014%2F09%2Frobert_thumb.jpg%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2215764%22%7D%7D%7DC'est bon, cherchez plus. Ce mix que Papa Robert vient d'uploader sur son Soundcloud est tout simplement le plus beau robinet dez techno que vous pourrez laisser couler en bruit de fond pendant que vous bossez aujourd'hui.

Titré en hommage à son monstre de track du même nom sorti sur M-Plant en 1997au plus passionnant des sous-labels de Mute voire aux deux en même temps, ce petit monument érigé à la minimal-la-vraie-celle-qui-te-permet-de-passer-les-portes-de-la-perception-pas-celle-qui-ressemble-à-un-robinet-de-bière-tiède-comme-celle-qu'on-boit-dans-les-boîtes-au-bord-de-la-Spree-à-Berlin est initialement sorti en CD-R limités, numérotés et signés par le maître avec un Posca et disponible au compte-gouttes via quelques shops spécialisés. 

L'occasion de se réjouir est donc pour ainsi dire universel, autant du côté des néophytes qui souhaiteraient rythmer leur séance d'Excel de fin de mâtinée autant que pour les collectionneurs qui seraient passés à côté du disque à sa sortie en 2008. A noter enfin que Robert Hood a prévu de rendre le fichier téléchargeable incessamment sous peu.

Lire la suite...

{"template":"article","rubrique":"author","title":"The Drone | Olivier Lamm","videosPlayerList":null,"pageIsList":true,"nextPage":"list\/author\/10\/10\/olivier"}

Twitter

Derniers commentaires

Restez en contact