AVANT-PREMIÈRE. La musique de Kasai Allstars dévie du rock africain pour aller vers des terres inexplorées

On écoute cinq titres de la bande-originale du film Félicité avant la sortie du disque le 31 mars.

23.03.2017, par

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2017%2F03%2FCapture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202017-03-23%20a%CC%80%2011.17.37.png%22%2C%22alt%22%3A%22Capture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202017-03-23%20a%CC%80%2011.17.37%22%2C%22width%22%3A%22100%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22none%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20float-none%20model-Photo%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2228975%22%2C%22file%22%3A%2236610%22%2C%22width%22%3A%22775%22%2C%22height%22%3A%22380%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2017%2F03%2FCapture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202017-03-23%20a%CC%80%2011.17.37.png%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2228975%22%7D%7D%7D

Réalisé par le cinéaste franco-sénégalais Alain Gomis et présenté au dernier festival international du film de Berlin, Félicité s'inspire de la personnalité de Muambuyi, chanteuse du groupe Kasai Allstars (qui en outre apparaît dans son propre rôle et compose la bande-originale du film), pour son personnage principal. Originaire de la République démocratique du Congo et pourvoyeur d'une musique faite de transe et de danse, libre dans sa forme et ses intentons, Kasai Allstars dévie du rock africain pour aller vers un rock qu'on a qualifié ici et ailleurs de "premier", dans le sens où il naviguerait en dehors des terres trop souvent battues du genre, un pied dans les musiques rituelles traditionalistes, l'autre dans le défrichage acharné de paysages vierges.  

Il y a quelque chose de très occidental à vouloir toujours rechercher une sorte de pureté dans la musique africaine, qui fait qu'on n'est souvent pas très loin du mythe du bon sauvage et d'un poil de paternalisme qui ne dit pas son nom. Mais lorsqu'on écoute les cinq premiers morceaux de la bande-originale de Félicité, que Crammed Discs nous ont envoyés en avant-première tels quels, bruts, avec les interludes et la reprise d'Arvo Pärt de l'orchestre symphonique Kimbanguiste au milieu, on est forcé d'admettre que les cadences hallucinées et les distorsions qu'on entend ne ressemblent pour ainsi dire à pas grand chose de connu, en particulier sur le morceau "Kapinga Yamba", explosion de joie polyrythmique furieuse et déformée. Si ce n'est, effectivement, à quelque chose de très pur, sur lequel on n'arrive pas trop à mettre le doigt, mais dont on perçoit en tout cas qu'il est des plus limpides. 

Le nouvel album de Kasai Allstars s'appelle Around Félicité et il sort le 31 mars sur Crammed Discs. Les cinq premiers titres sont en écouté ci-dessous en avant-première :

.1
Kasai Allstars
Tshalemba
00:05:44
{"playlistId":"1461","id":"5443","mp3":"bWVkaWEvMjAxNy8wMy8xIEthc2FpIEFsbHN0YXJzIC0gVHNoYWxlbWJhLm1wMw==","artist":"Kasai Allstars","title":"Tshalemba"}
.2
Kasai Allstars
In Praise Of Homeboys
00:04:06
{"playlistId":"1461","id":"5444","mp3":"bWVkaWEvMjAxNy8wMy8yIEthc2FpIEFsbHN0YXJzIC0gSW4gUHJhaXNlIE9mIEhvbWVib3lzLm1wMw==","artist":"Kasai Allstars","title":"In Praise Of Homeboys"}
.3
Kasai Allstars
Kapinga Yamba
00:06:15
{"playlistId":"1461","id":"5445","mp3":"bWVkaWEvMjAxNy8wMy8zIEthc2FpIEFsbHN0YXJzIC0gS2FwaW5nYSBZYW1iYS5tcDM=","artist":"Kasai Allstars","title":"Kapinga Yamba"}
.4
Orchestre Symphonique Kimbanguiste
Sieben Magnificat-Antiphonen, O Immanuel
00:05:21
{"playlistId":"1461","id":"5446","mp3":"bWVkaWEvMjAxNy8wMy80IE9yY2hlc3RyZSBTeW1waG9uaXF1ZSBLaW1iYW5ndWlzdGUgLSBTaWViZW4gTWFnbmlmaWNhdC1BbnRpcGhvbmVuLCBPIEltbWFudWVsLm1wMw==","artist":"Orchestre Symphonique Kimbanguiste","title":"Sieben Magnificat-Antiphonen, O Immanuel"}
.5
Kasai Allstars
Lobelela
00:06:08
{"playlistId":"1461","id":"5447","mp3":"bWVkaWEvMjAxNy8wMy81IEthc2FpIEFsbHN0YXJzIC0gTG9iZWxlbGEubXAz","artist":"Kasai Allstars","title":"Lobelela"}

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2017%2F03%2Fcram273_loresB.jpg%22%2C%22alt%22%3A%22cram273_loresB%22%2C%22width%22%3A%22100%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22none%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20float-none%20model-Photo%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2228974%22%2C%22file%22%3A%2236602%22%2C%22width%22%3A%222000%22%2C%22height%22%3A%222000%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2017%2F03%2Fcram273_loresB.jpg%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2228974%22%7D%7D%7D

Poster un commentaire
Voir aussi
5
Articles suivants

A force de s’obstiner à saccager les mythes et à détruire les idoles, il se pourrait que Lydia Lunch en soit elle-même devenue une

Un documentaire sur la grande prêtresse de l’irrévérence est actuellement en cours de financement.
23.03.2017,
Nastasia Hadjadji

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2017%2F03%2Fbethb_lydia-1.jpg%22%2C%22alt%22%3A%22bethb_lydia-1%22%2C%22width%22%3A%22100%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22none%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20float-none%20model-Photo%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2228981%22%2C%22file%22%3A%2236618%22%2C%22width%22%3A%22680%22%2C%22height%22%3A%22505%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2017%2F03%2Fbethb_lydia-1.jpg%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2228981%22%7D%7D%7D
Beth B. (réalisatrice du documentaire) et Lydia Lunch. (c) DR.

L’oeil assassin et le verbe haut, Lydia Lunch est l’une des figures mythiques de la scène no wave de la fin des années 1970. Lorsqu’elle débarque à New York à l’âge de seize ans, elle est marquée par la violence incestueuse de son père : radicale dès ses débuts, elle choisit ainsi de s'attaquer frontalement à toutes les institutions, qu’elles soient politiques, sexuelles ou esthétiques.

Lire la suite...

F.U.T.U.R.OS.C.O.P.E vous permet d'avoir un esprit malsain dans un corps sain

Kraut noise rock français se projette dans la stratosphère.
22.03.2017,
Adrien Durand

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2017%2F03%2Ffuturoscope-ktb57-photo-web.jpg%22%2C%22alt%22%3A%22futuroscope-ktb57-photo-web%22%2C%22width%22%3A%22100%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22none%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20float-none%20model-Photo%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2228971%22%2C%22file%22%3A%2236598%22%2C%22width%22%3A%221000%22%2C%22height%22%3A%22705%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2017%2F03%2Ffuturoscope-ktb57-photo-web.jpg%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2228971%22%7D%7D%7D

On en aura soupé du revival kraut rock ces deux trois dernières années. Rares sont les groupes à surnager du lot, dépasser le lourd héritage laissé par les piliers du genre et transcender les codes de la musique cosmico-répétitive. France a laissé pas mal de concurrents sur le carreau, et pas seulement grâce à sa vielle à roue.

Lire la suite...

Viens sucer la moelle à l'italienne de l'EBM lubrique de Succhiamo

Ça vient de sortir chez Antinote, on regarde le clip avec un Rocco Siffredi tout jeunot qui fait sa gymnastique matinale.
22.03.2017,
Marc-Aurèle Baly

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2017%2F03%2FCapture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202017-03-21%20a%CC%80%2016.14.08-1.png%22%2C%22alt%22%3A%22Capture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202017-03-21%20a%CC%80%2016.14.08-1%22%2C%22width%22%3A%22100%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22none%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20float-none%20model-Photo%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2228964%22%2C%22file%22%3A%2236591%22%2C%22width%22%3A%22648%22%2C%22height%22%3A%22433%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2017%2F03%2FCapture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202017-03-21%20a%CC%80%2016.14.08-1.png%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2228964%22%7D%7D%7D

Pas besoin de parler italien pour comprendre d'office que la musique de Succhiamo (j'ai quand même passé un petit coup de google trad par-dessus : en français ça veut dire sucer) cause de trucs plutôt licencieux et pas très catholiques : il suffit d'écouter les feulements féminins des premières secondes du morceau-titre ci-dessous pour voir que la langue de nos voisins transalpins est de toute façon assez transparente à nos oreilles. 

.1
Succhiamo
Succhiamo
00:03:57
{"playlistId":"1460","id":"5442","mp3":"bWVkaWEvMjAxNy8wMy8wMSBTdWNjaGlhbW8ubXAz","artist":"Succhiamo","title":"Succhiamo"}

Lire la suite...

{"template":"article","rubrique":"blog","title":"AVANT-PREMI\u00c8RE. La musique de Kasai Allstars d\u00e9vie du rock africain pour aller vers des terres inexplor\u00e9es | The Drone ","videosPlayerList":null,"pageIsList":null,"nextPage":"list\/blog\/59"}

Twitter

Derniers commentaires

Restez en contact