Balade à poil dans le dernier clip de Jenny Hval

Tout est bon pour faire passer la pilule avant folk indie.

10.01.2017, par

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2017%2F01%2Fjennyhvalheader-720x400.jpg%22%2C%22alt%22%3A%22jennyhvalheader-720x400%22%2C%22width%22%3A%22100%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22none%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20float-none%20model-Photo%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2227787%22%2C%22file%22%3A%2235226%22%2C%22width%22%3A%22720%22%2C%22height%22%3A%22400%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2017%2F01%2Fjennyhvalheader-720x400.jpg%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2227787%22%7D%7D%7D

L’année dernière, l’album Blood Bitch de la Norvégienne Jenny Hval (échappée des gothiques Shellyz Raven au début des années 2000, reconvertie en prêtresse du bizarre indie pop depuis) réussissait l’exploit de mêler expérimentation pop, récits de sorcières et réflexions sur les vampires et les menstruations sans sonner forcé ni conceptuel pour allergiques des concepts – en gros, sans se faire passer pour plus malin qu’il ne l’était vraiment.

Dans son nouveau clip, le morceau "The Great Undressing", toujours extrait de Blood Bitch, Jenny Hval (ou en tout cas sa direction artistique) continue de montrer, après les jeunes filles qui vomissent du sang dans le clip de "Conceptual Romance", qu’elle maitrise les codes de la vidéo du petit effet en faisant se balader à poil une femme pendant toute la durée du clip, prenant le titre du morceau au pied de la lettre et en laissant tomber le double sens, permettant ainsi d'appâter plus facilement le chaland peu féru de la chose avant folk. Dans tous les cas, il est rassurant de voir que la Norvégienne continue de creuser son sillon fait d'intelligence pop, de candeur et de malaise mêlés, et accessoirement, de ramener de la chair et du sang dans la pop indie, qu'on sait bien trop sage et timorée ces dernières années. 

Le morceau "The Great Undressing", dont vous pouvez voir le clip ci-dessous, est extrait de l'album Blood Bitch de Jenny Hval, sorti le 30 septembre dernier chez Sacred Bones Records.



%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2017%2F01%2Fbloodbitch.jpg%22%2C%22alt%22%3A%22bloodbitch%22%2C%22width%22%3A%22100%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22none%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20float-none%20model-Photo%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2227788%22%2C%22file%22%3A%2235227%22%2C%22width%22%3A%221024%22%2C%22height%22%3A%221024%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2017%2F01%2Fbloodbitch.jpg%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2227788%22%7D%7D%7D

Poster un commentaire
Voir aussi
4
Articles suivants

Cris et fureur : on réédite une pierre angulaire du hardcore émotionnel français

Et ouais les vieux : vous allez pouvoir écouter Metronome Charisma en vinyle.
10.01.2017,
Adrien Durand

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2017%2F01%2Fmc%20.jpg%22%2C%22alt%22%3A%22mc%20%22%2C%22width%22%3A%22100%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22none%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20float-none%20model-Photo%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2227780%22%2C%22file%22%3A%2235219%22%2C%22width%22%3A%22554%22%2C%22height%22%3A%22333%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2017%2F01%2Fmc%20.jpg%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2227780%22%7D%7D%7D

Notre amour est assez puissant pour détruire ce putain de monde ? Et oui, bien avant PNL et son "spleen urbain", la France a connu une scène riche en jeunes hommes bien sapés mal dans leur peau.
Au début des années 2000, commencent à se démarquer quelques groupes qui crient leur mal-être sur fond de hardcore lourd et malsain, dont les mosh parts "chopped and screwed" trahissent quelques amours post rock.

Lire la suite...

Opal Tapes vient de sortir une nouvelle compilation, Contemporary Dance, et ça n'a toujours pas grand chose à voir avec de la musique de danse

Nous prendrait-on pour des cornichons ?
09.01.2017,
Marc-Aurèle Baly

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2017%2F01%2FCapture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202017-01-09%20a%CC%80%2015.40.12.png%22%2C%22alt%22%3A%22Capture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202017-01-09%20a%CC%80%2015.40.12%22%2C%22width%22%3A%22100%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22none%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20float-none%20model-Photo%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2227781%22%2C%22file%22%3A%2235220%22%2C%22width%22%3A%22626%22%2C%22height%22%3A%22363%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2017%2F01%2FCapture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202017-01-09%20a%CC%80%2015.40.12.png%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2227781%22%7D%7D%7D

Après la compilation New Labour dédiée au parti travailliste (ou juste à la "valeur travail", on ne sait trop) sortie l'année dernière, le label Opal Tapes continue de jouer sur les mots avec sa nouvelle livraison, intitulée Contemporary Dance. Un jeu avec l'auditeur, donc, car comme on le disait récemment, cela fait maintenant un petit moment que le label anglais n'a plus grand-chose à voir avec de la musique de danse, ou alors de manière malade et viciée, s'aventurant toujours plus loin dans la déconstruction et l'abstraction.

Lire la suite...

Avant-première : Le Français Syd Kemp est toujours plus Barrett que Vicious

On regarde avant tout le monde le clip de L'et Moi du musicien expatrié à Londres.
09.01.2017,
Arthur Cemeli

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2017%2F01%2Fsydkemp.jpg%22%2C%22alt%22%3A%22sydkemp%22%2C%22width%22%3A%22100%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22none%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20float-none%20model-Photo%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2227772%22%2C%22file%22%3A%2235211%22%2C%22width%22%3A%221278%22%2C%22height%22%3A%22852%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2017%2F01%2Fsydkemp.jpg%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2227772%22%7D%7D%7D
crédit : Elliott Arndt

Des nouvelles de Londres. Sur son dernier EP, Syd - peut-être un peu trop hâtivement qualifié de vicieux par les Inrocks - Kemp (re)noue avec la langue de Charles De Gaulle le temps de deux titres gorgés d'échos de psychédélisme anglais, de couches de guitare superposées et d'envolées mélodiques. Sur "L'et Moi", en duo avec Victoria Hamblett, Kemp opère la jonction entre la mélancolie distanciée du Gainsbourg seconde période et la pop lysergique du Floyd époque Barrett. De la musique éminemment anglaise chantée en français (pas étonnant qu'il ait collaboré sur le dernier album de Julien Gasc) en duo avec Victoria Hamblett, et un clip signé par l'artiste Pierre Bouvier Patron auquel le musicien a laissé carte blanche. La vidéo de "L'et Moi" se regarde ci-dessous, France est disponible sur le Bandcamp de Syd Kemp.

Syd Kemp sera en live le 17 janvier à Paris au Supersonic. 

Lire la suite...

{"template":"article","rubrique":"blog","title":"Balade \u00e0 poil dans le dernier clip de Jenny Hval | The Drone ","videosPlayerList":null,"pageIsList":null,"nextPage":"list\/blog\/201"}

Twitter

Derniers commentaires

Restez en contact