Bitchin Bajas reviennent en mai avec Transporteur, on s'écoute un extrait

Si y'en a qui sont chauds pour aller faire un tour dans l'espace, ces mecs ont tout ce qu'il faut.

25.03.2015, par

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2015%2F03%2FBItchin%20Bajas%20by%20Allison%20Taich.jpg%22%2C%22alt%22%3A%22BItchin%20Bajas%20by%20Allison%20Taich%22%2C%22width%22%3A%22100%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22none%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20float-none%20model-Photo%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2218557%22%2C%22file%22%3A%2224935%22%2C%22width%22%3A%22994%22%2C%22height%22%3A%22639%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2015%2F03%2FBItchin%20Bajas%20by%20Allison%20Taich.jpg%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2218557%22%7D%7D%7D

Easy, paisible, revoici déjà nos gars sûrs de Bitchin Bajas, à peine 6 mois après la grosse somme éponyme sur Drag City. Toujours au top de l'ambient à l'ancienne, de la volute de patchouli et de la séquences bien tempérées, ils sortent début mai sur le toujours excellent Hands in the Dark un nouvel EP maxi ou cassette particulièrement laid-back et psychédélique qui fout, comme à chaque fois, une petite fessée à la plupart des droneurs et tripatouilleurs de synthé de le scène.

Le titre dit tout: plutôt qu'un hommage au neo-actioner du même nom, les quatre plages de Transporteur entendent bien sûr transporter l'auditeur/l'auditrice ailleurs que là où il s'est planté pour l'écouter (au choix: son canapé trop mou / son fauteuil de bureau trop dur / entre les deux seins / pectoraux tièdes et consolants de son / sa compagne assoupi(e)), très loin dans les astres imaginaires et les arcanes de son propre esprit. Ainsi les séquences virevoltantes à l'infini et les spirales de flute traversière du "Marimba" en pré-écoute exclusive ci-dessous et qui rappellent, s'il était encore besoin de le faire, tout ce que la musique new-age a amené à l'humanité au mépris des moqueries et quolibets... Passez faire un tour sur le site du label pour précommander ça si j'ai touché une corde sensible, parce que quelque chose me dit qu'il n'y en aura pas pour tout le monde.

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2015%2F03%2FCapture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202015-03-25%20a%CC%80%2013.58.47.png%22%2C%22alt%22%3A%22Capture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202015-03-25%20a%CC%80%2013.58.47%22%2C%22width%22%3A%22100%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22none%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20float-none%20model-Photo%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2218558%22%2C%22file%22%3A%2224936%22%2C%22width%22%3A%22497%22%2C%22height%22%3A%22496%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2015%2F03%2FCapture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202015-03-25%20a%CC%80%2013.58.47.png%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2218558%22%7D%7D%7D

Poster un commentaire
Voir aussi
5
Articles suivants

Ecoutez en entier III (Part One), le nouvel album de K-X-P

Et partez chasser l'ourse brun des les forêts de Kaïnu.
25.03.2015,
Olivier Lamm

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2015%2F03%2Fk-x-p-III.jpg%22%2C%22alt%22%3A%22k-x-p-III%22%2C%22width%22%3A%22100%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22none%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20float-none%20model-Photo%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2218551%22%2C%22file%22%3A%2224929%22%2C%22width%22%3A%22541%22%2C%22height%22%3A%22361%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2015%2F03%2Fk-x-p-III.jpg%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2218551%22%7D%7D%7D

A tous ceux qui se demandent - ils n'ont pas tort de le faire - où peut aller le renouveau psyché maintenant que ses groupes ont tout dit et redit 100 fois, la bande de l'original Timo Kaukolampi ne cesse depuis 6 ans de proposer postulats, hybridations, dérives vers les marges: retour aux sources motorik sur K-X-P, rencontres avec le moi romantique sur II, dérives (proto) techno (rock) sur History of Techno...  En vain il faut croire, puisque les clones de Spacemen 3 continuent à tenir le haut du pavé (et des affiches des festivals dédiés) et à diluer le LSD avec leurs mauvais reflexes et leurs riffs épuisants.

Lire la suite...

Ecoutez Parachute, extrait des Premières vies de Blind Digital Citizen

Novo Bashung sur fond de kosmische en berne, c'est peut être le futur de la variété française.
25.03.2015,
Mathias Deshours

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2015%2F03%2FbdcOK1.jpg%22%2C%22alt%22%3A%22bdcOK1%22%2C%22width%22%3A%22100%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22none%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20float-none%20model-Photo%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2218546%22%2C%22file%22%3A%2224924%22%2C%22width%22%3A%22700%22%2C%22height%22%3A%22467%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2015%2F03%2FbdcOK1.jpg%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2218546%22%7D%7D%7D

Bashung. Voilà c'est dit. Autant remplir les quotas dès le premier pli, puisque rien ne se dit sur Blind Digital Citizen sans en faire le onzième doigt de Play Blessures. Ce qui est fait n'étant plus à faire, intéressons-nous donc à tout ce qui n'est pas Alain Bashung dans ce "Parachute". C'est à dire la quasi totalité de l'ouvrage. Vous conviendrez volontiers que les absents n'ont pas toujours torts, puisque BDC montrent ici qu'ils savent traverser dignement un morceau sans qu'Alain leur tienne la main.

Lire la suite...

Asunder, Sweet And Other Distress, le nouveau Godspeed You! Black Emperor s'écoute en entier

Il y a des moutons sur la pochette. Ça sort sur Constellation le 31 mars.
24.03.2015,
Olivier Lamm

Et comme c'est la tradition, on vous copie-colle l'embed sans écrire le moindre mot. A part ces deux phrases, s'entend.


Lire la suite...

{"template":"article","rubrique":"blog","title":"Bitchin Bajas reviennent en mai avec Transporteur, on s'\u00e9coute un extrait | The Drone ","videosPlayerList":null,"pageIsList":null,"nextPage":"list\/blog\/1541"}

Twitter

Derniers commentaires

Restez en contact