Blog

Hiss:1292 invoquent les esprits avec Vévé, leur 2eme EP chez Dement3d

On y cause rituels vaudous, esprits serpents et grosse techno.
30.10.2014,
David Pais

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2014%2F10%2FMG_7689-copie-288x192.jpeg%22%2C%22alt%22%3A%22MG_7689-copie-288x192%22%2C%22width%22%3A%2250%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22right%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20model-Photo%20float-right%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2216448%22%2C%22file%22%3A%2222534%22%2C%22width%22%3A%22288%22%2C%22height%22%3A%22192%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2014%2F10%2FMG_7689-copie-288x192.jpeg%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2216448%22%7D%7D%7DIl s'agit ici d'un match retour entre Francois X (tête de gondole du label Dement3d, auteur d'un excellent EP sorti il y a 6 mois) et Opuswerk, producteur Suisse qui co-dirige notamment Plak Records. A moins d'être un expert en religion Vaudou et dieux Yorubas, ce deuxième EP s'écoute accompagné du mode d'emploi universel de la somme de toutes les choses, plus communément appelé Wikipedia, afin de comprendre ce qu'est un Vévé, qui sont Augun, Damballah, Eshu ou Simbi.

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2014%2F10                                             
            <p><a class=Lire la suite...

Regardez ce live de Liars dans une halle aux poissons de Rungis

C'est filmé par La Blogothèque avec un drone, forcément ça nous parle.
30.10.2014,
The Drone

A écouter très fort et à regarder les yeux equarquillés comme un merlan.

Merci La Blogo

Lire la suite...

Il fallait bien une tête de lard comme Mark Kozelek pour sauver 2014

On vous dit tout de la seule embrouille entre groupes qui vaille le coup cette année.
30.10.2014,
Adrien Durand

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2014%2F10%2FCapture%20d%E2%80%99%C3%A9cran%202014-10-30%20%C3%A0%2013.20.48.png%22%2C%22alt%22%3A%22Capture%20d%E2%80%99%C3%A9cran%202014-10-30%20%C3%A0%2013.20.48%22%2C%22width%22%3A%22100%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22none%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20float-none%20model-Photo%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2216435%22%2C%22file%22%3A%2222520%22%2C%22width%22%3A%22452%22%2C%22height%22%3A%22344%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2014%2F10%2FCapture%20d%E2%80%99%C3%A9cran%202014-10-30%20%C3%A0%2013.20.48.png%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2216435%22%7D%7D%7D

Si la polémique en 2014 se résume à 3 pelés qui prennent les pages commentaires des sites musiques pour le service après vente de Darty, des gens qui se « clashent sur Twitter » sans avoir compris les vertus du second degré (ou même du sens de l'humour) et des gros malins qui continuent de jouotter avec les symboles d'extrême droite et l'antisémitisme comme un puceau avec son zizi , on ne peut rien garantir de bon pour notre civilisation. Malheureusement pour la civilisation, la polémique, à plus forte raison en musique, reste un outil médiatique indispensable. D'abord pour occuper le terrain, a fortiori quand on n'a plus grand chose à vendre. Ensuite pour divertir les chalands dans mon genre, qui ont pris l'habitude depuis la cour de récré de la ZEP de mater les gens se foutre sur la gueule.

.1
Sun Kil Moon
War On Drugs Can Suck My Cock
00:06:56
{"playlistId":"961","id":"3969","mp3":"bWVkaWEvMjAxNC8xMC9XYXJfT25fRHJ1Z3NfQ2FuX1N1Y2tfTXlfQ29ja19NUDNfNDRfMS5tcDM=","artist":"Sun Kil Moon","title":"War On Drugs Can Suck My Cock"}

Lire la suite...

Ecoutez en exclu le nouvel EP des Blind Digital Citizen

Et hurlez sans raison en lançant des objets fragiles sur les murs.
30.10.2014,
Lucie Monpontet

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2014%2F10%2FBDC.jpg%22%2C%22alt%22%3A%22BDC%22%2C%22width%22%3A%2250%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22right%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20model-Photo%20float-right%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2216407%22%2C%22file%22%3A%2222492%22%2C%22width%22%3A%221338%22%2C%22height%22%3A%22899%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2014%2F10%2FBDC.jpg%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2216407%22%7D%7D%7DOn en parlait en 2012, alors que le quintet parisien Blind Digital Citizen sortait son premier EP Le Podium #5 sur Third Side Records et se retrouvait trempleinisé par la presse musicale en digne successeur d'Alain Bashung périodes Play Blessures et des PVT. On remarquait leur pompe maligne sur la new-wave années 80 style et on était tous plutôt d'accord pour dire que "War" faisait partie des rares morceaux qui continueraient de squatter nos bibliothèques iTunes jusqu'à la fin d'iTunes (qui pourrait bien arriver plus tôt que ce qu'on croyait).

C'est donc sans trop d'hésitation qu'on s'est dit que ça serait quand même pas une si mauvaise idée de vous streamer en entier et en avant-première tout leur troisième EP, Ravi, à sortir sur Entreprise le 3 novembre prochain

.1
Blind Digital Citizen
Ravi
00:08:50
{"playlistId":"960","id":"3966","mp3":"bWVkaWEvMjAxNC8xMC8wMSAtIFJhdmkubXAz","artist":"Blind Digital Citizen","title":"Ravi"}
.2
Blind Digital Citizen
Ferme Les Yeux
00:08:33
{"playlistId":"960","id":"3967","mp3":"bWVkaWEvMjAxNC8xMC8wMiAtIEZlcm1lIGxlcyB5ZXV4Lm1wMw==","artist":"Blind Digital Citizen","title":"Ferme Les Yeux"}
.3
Blind Digital Citizen
Ravi (Briff Remix)
00:09:58
{"playlistId":"960","id":"3968","mp3":"bWVkaWEvMjAxNC8xMC8wMyAtIFJhdmkgKEJyaWZmIFJlbWl4KS5tcDM=","artist":"Blind Digital Citizen","title":"Ravi (Briff Remix)"}

Lire la suite...

Beau Wanzer n'en a pas grand chose à foutre des gens qui écoutent sa musique

On écoute quand même quelques extraits de son premier album, parce qu'il est bien.
30.10.2014,
Olivier Lamm

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2014%2F10%2Fartistpic_beau-wanzer-1.jpg%22%2C%22alt%22%3A%22artistpic_beau-wanzer-1%22%2C%22width%22%3A%22100%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22none%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20float-none%20model-Photo%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2216421%22%2C%22file%22%3A%2222506%22%2C%22width%22%3A%22900%22%2C%22height%22%3A%22595%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2014%2F10%2Fartistpic_beau-wanzer-1.jpg%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2216421%22%7D%7D%7D

Dans la tradition désormais identifée de la bande L.I.E.S., L.A. Club Resource et affiliés, le premier album officiel de Beau Wanzer nous arrive donc brut de pomme sur la platine, sans titre et sans concept, sans featurings de star ni concession au cirque pop, rechignant même à s'annoncer comme "le premier album officiel de Beau Wanzer". Ben ouais, ça serait trop facile. Comme il l'annonce en grimaçant sur le titre "I Don't Even Want To", le mec a même pas trop envie d'y aller.

Assemblage d'archives enregistrées entre 2002 à 2008, ce LP sans-titre qu'on serait mal avisés d'appeler "Beau Wanzer" ou, pire encore, d'affubler telle une oeuvre sans titre dans une galerie d'un cartel avec "Untitled" imprimé dessus, tourne donc le dos à la K7 house parfois limite affable de ses maxis sur L.I.E.S. ou Russian Torrent Versions (on vous laisse compulser nos Paniers de crabes pour en savoir plus) pour offrir 14 gribouillis machiniques et collages lo-fi plus ou moins accomplis, plus ou moins abrupts, nourris au meilleur - donc au pire - de la synthwave la plus famélique, du proto-indus le plus désertique et du post-punk le plus arty.

Lire la suite...

Plongez dans les arcanes de Perichoresis, le nouveau Secret Chiefs 3/Ishraqiyun

Mais ne comptez pas trop sur nous pour vous expliquer pourquoi c'est beau.
29.10.2014,
Olivier Lamm

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2014%2F10%2Fsecret-chiefs-3.jpg%22%2C%22alt%22%3A%22secret-chiefs-3%22%2C%22width%22%3A%22100%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22none%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20float-none%20model-Photo%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2216395%22%2C%22file%22%3A%2222479%22%2C%22width%22%3A%22468%22%2C%22height%22%3A%22263%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2014%2F10%2Fsecret-chiefs-3.jpg%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2216395%22%7D%7D%7D

A chaque fois qu'on commence à écrire une notule sur Secret Chiefs 3, c'est la même peur qui nous prend au ventre. On a les chocottes d'écrire une connerie, les chocottes de pas être clair, les chocottes d'oublier un truc en route. On est aussi un peu saoulés à l'avance de ces dizaines et dizaines d'onglets de navigateur qu'il va falloir laisser ouverts en même temps pour tout raconter de nouveau parce que c'est toujours à peu près nécessaire de le faire, sur Trey Spruance, sa bibliothèque grande comme celle de Montaigne, l'après Mister Bungle, le collage, les sept groupes satellites aux noms tous plus barbares les uns que les autres - UR, FORMS, NT Fan, Electromagnetic Azoth, Traditionalists, Holy Vehm et Ishraqiyun - qui couvrent chacun une zone d'influences grande comme un continent et qui n'en sont pas moins tous des miroirs kaleidoscopiques des six autres et, si possible, de 6000 années d'histoire oubliée.

Lire la suite...

Ce nouveau Earl Sweathshirt est le meilleur morceau de gangsta-rap prépubère que vous entendrez cette année

Il s'appelle "Rats" et Earl y utilise plein de mots qui ne sont pas dans le Littré.
29.10.2014,
Damien Besançon

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2014%2F10%2Fearl-1.jpg%22%2C%22alt%22%3A%22earl-1%22%2C%22width%22%3A%2250%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22right%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20model-Photo%20float-right%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2216386%22%2C%22file%22%3A%2222468%22%2C%22width%22%3A%22458%22%2C%22height%22%3A%22420%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2014%2F10%2Fearl-1.jpg%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2216386%22%7D%7D%7DÇa ne vous aura pas échappé, le soufflet Odd Future est retombé. Et le verdict est sévère : alors qu'il a monopolisé l'attention pendant plus de quatre ans, le collectif de jean-foutre californiens n'a finalement accouché que d'un seul vrai grand disque sur lequel on collerait bien l'étiquette de "classique des années 2010" dont on a affublé l'album surestimé de Kendrick Lamar. Et ce disque c'est le Doris d'Earl Sweatshirt.

Sweatshirt, c'était celui qui nous avait fait le meilleur effet quand la première salve de clips cradingues était apparue sur nos écrans circa 2010. Il avait 16 ans et une appétence pour l'auto-destruction, et les lyrics misogynes. Son rap était vicieux et content de lui. Un court album gratuit (ou une mixtape, on ne sait plus très bien), intitulé Earl, avait suffi à nous persuader que c'était lui, le mec à surveiller – bien plus que le fatigant Tyler dont on allait très vite se lasser.

Lire la suite...

Ecoutez le deuxième extrait du prochain album de Trash Kit, les meufs les plus cools de l'underground londonien

On n'a pas fait mieux depuis qu'Ari Up des Slits a passé l'arme à gauche.
29.10.2014,
Lucie Monpontet

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2014%2F10%2Ftrash_kit.jpg%22%2C%22alt%22%3A%22trash_kit%22%2C%22width%22%3A%2250%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22right%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20model-Photo%20float-right%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2216380%22%2C%22file%22%3A%2222462%22%2C%22width%22%3A%224288%22%2C%22height%22%3A%222848%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2014%2F10%2Ftrash_kit.jpg%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2216380%22%7D%7D%7DVous connaissez Trash Kit? Non? Eh bien, si vous ne connaissez pas, figurez-vous qu'il semblerait qu'on soit tombé pas très loin de l'enfant mutant né du croisement génialement incestueux de X-Ray Spex, des Raincoats et de Sleater-Kinney, et c'est vraisemblablement la première meilleure nouvelle de la semaine. L'autre meilleure nouvelle de la semaine, c'est qu'on vous streame en tout premier dans le monde le morceau "Big Feeling" extrait de leur prochain album à sortir sur Upset The Rythm (qui sort également le dernier Deerhoof en Angleterre).

Lire la suite...

Matez en exclu un documentaire sur Orlando Julius, le Père de l'afrobeat

Il y est question de bassline, de droits d'auteur et de tubes afrobeat et disco.
29.10.2014,
Lucie Monpontet

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2014%2F10%2FOrlando-Julius-portrait-2-crop-med-bw.jpg%22%2C%22alt%22%3A%22Orlando-Julius-portrait-2-crop-med-bw%22%2C%22width%22%3A%2250%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22right%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20model-Photo%20float-right%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2216367%22%2C%22file%22%3A%2222449%22%2C%22width%22%3A%221000%22%2C%22height%22%3A%221204%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2014%2F10%2FOrlando-Julius-portrait-2-crop-med-bw.jpg%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2216367%22%7D%7D%7DDe la bouche même d'Orlando Julius et en accord avec l'ensemble de la population mondiale, Fela Kuti est le roi de l'afrobeat. Ce qui fait donc d'Orlando Julius le père du genre "parce que le Père est le plus vieux" et parce que, de fait, il fut le premier à mélanger highlife, jazz et funk alors qu'il jouait avec son groupe au Nigeria au milieu des années 60. On en parle aujourd'hui parce que Strut dévoile un petit documentaire sur les origines du fameux "Going Back To My Roots".

Quel rapport entre ce tube chanté par Lamont Dozier de La Motown et largement popularisé par le groupe disco Odyssey (si vous êtes né aux alentours de 1975, vous connaissez forcément ce groupe)? Eh bien, il se trouve que ce tube a pourtant été composé par Orlando Julius himself  au milieu des années 70. 

Lire la suite...

Ecoutez le retour aux affaires de Shinichi Atobe, auteur culte d'un seul maxi sur Chain Reaction

Les mecs de Demdike Stare l'ont sorti de force de la retraite, et on dirait qu'ils ont bien fait.
28.10.2014,
Olivier Lamm

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2014%2F10%2FShinichi-Atobe-Butterfly-Effect-950x530-1414145570.jpg%22%2C%22alt%22%3A%22Shinichi-Atobe-Butterfly-Effect-950x530-1414145570%22%2C%22width%22%3A%22100%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22none%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20float-none%20model-Photo%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2216376%22%2C%22file%22%3A%2222458%22%2C%22width%22%3A%22950%22%2C%22height%22%3A%22530%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2014%2F10%2FShinichi-Atobe-Butterfly-Effect-950x530-1414145570.jpg%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2216376%22%7D%7D%7D

La carrière d'un musicien, autrefois, c'était parfois juste un petit tour et puis s'en va. La faute à la vie conjugale, au travail, aux enfants qui naissent, aux chats qui sautent du 27ème étage, aux chiens qui se font écraser, tout ça. Mais en 2014, à cause ou grâce à Discogs, Facebook et Soundcloud, les mélomanes ne l'entendent pas de cette oreille là.

Ainsi l'idée même que l'anonyme Shinichi Atobe, auteur d'un unique maxi bouleversant et sublime à 100% paru en l'an 2001 sur Chain Reaction ait pu en rester là parce qu'il n'avait rien de plus à dire ou pour l'amour de l'art, est tellement insupportable à ses fans qu'ils ont été jusqu'à tricoter une théorie comme quoi le dit Atobe n'existe pas et ne serait en fait qu'un énième nom d'emprunt pour René Löwe AKA Vainqueur, Scion et Tyros, ponte de Chain Reaction à la discographie longue comme le bras.

Lire la suite...

{"template":"article","rubrique":"blog","title":"The Drone | Blog","videosPlayerList":null,"pageIsList":true,"nextPage":"list\/blog\/10\/10"}

Twitter

Derniers commentaires

Restez en contact