Ce soir, vous seriez bien inspirés de vous rendre aux Instants Chavirés à Montreuil pour la soirée Opal Tapes

Année après année, toujours l'un des labels les plus passionnants de musique électronique expérimentale.

02.12.2016, par

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2016%2F12%2Fcremation.jpg%22%2C%22alt%22%3A%22cremation%22%2C%22width%22%3A%22100%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22none%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20float-none%20model-Photo%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2227349%22%2C%22file%22%3A%2234762%22%2C%22width%22%3A%22660%22%2C%22height%22%3A%22365%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2016%2F12%2Fcremation.jpg%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2227349%22%7D%7D%7D

Il y a une époque, on parlait pas mal du label Opal Tapes sur The Drone. C'était il y a disons trois ou quatre ans, au moment où la house cracra et les sonorités de cave battaient leur plein dans la musique électronique hardie, celle où les L.I.E.S, Trilogy Tapes et donc Opal Tapes fournissaient régulièrement leur lot de trouvailles soniques et maltraitaient l'idée de fonctionnalité du dancefloor en lui faisant voir de toutes les couleurs et en déconstruisant méthodiquement les fondements de la piste de danse. 

Quelques années plus tard, Opal Tapes est sans doute de tous ces labels celui qui n'a pas bougé d'un iota de son exigence formelle, en cherchant d'ailleurs bien plus avant que ses principes de départ, et dont les sorties n'ont aujourd'hui plus grand chose à voir avec de la dance music. Plus absolu, plus entêté et plus farouche que les autres, le label mené par Stephen Bishop (qui officie sous le nom de Basic House et dont le dernier album paru en septembre est en écoute ci-dessous) se produira donc ce soir aux Instants Chavirés de Montreuil, et vous pourrez apprécier en direct les déluges de formes noires de Basic House donc, mais aussi de Cremation Lily et de Wanda Group, en vous rendant sur place. Toutes les infos sont disponibles ici.

 
%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2016%2F12%2Fbasic.jpg%22%2C%22alt%22%3A%22basic%22%2C%22width%22%3A%22100%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22none%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20float-none%20model-Photo%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2227350%22%2C%22file%22%3A%2234763%22%2C%22width%22%3A%221105%22%2C%22height%22%3A%221200%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2016%2F12%2Fbasic.jpg%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2227350%22%7D%7D%7D

Poster un commentaire
Voir aussi
4
Articles suivants

Red Axes et Naduve remixent Man Power

Réunion des descendants de Jenifer Cardini.
02.12.2016,
Arthur Cemeli

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2016%2F12%2Fredaxes.png%22%2C%22alt%22%3A%22redaxes%22%2C%22width%22%3A%22100%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22none%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20float-none%20model-Photo%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2227333%22%2C%22file%22%3A%2234746%22%2C%22width%22%3A%221028%22%2C%22height%22%3A%22684%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2016%2F12%2Fredaxes.png%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2227333%22%7D%7D%7D

Non, Man Power n'a rien à voir avec une agence d'intérim. On a tour à tour cru que Andrew Weatherall, Michael Mayer et John Talabot se cachaient derrière cet aka mais c'est en fait celui de l'anglais Geoff Kirkwood, inconnu au bataillon jusqu'à récemment. Comme tous les musiciens qui jouent de l'avant-techno sous influence post-rock et dark (proto) disco, il est repéré par Jenifer Cardini et sort son premier album en 2015 chez Correspondant. Et il est aujourd'hui très logiquement remixé par d'autres représentants de la techno plombée canal Cardini, Red Axes. A l'arrivée un morceau parfait pour prendre doucement de l'élan pour votre week-end, extrait de l'EP Tachyon qui s'écoute en intégralité ici.

Lire la suite...

Découvrez la musique d'Helena Celle, l'Écossaise qui fait de la techno avec du vernis à ongle

Enfin qui colle des tape loops avec.
02.12.2016,
Marc-Aurèle Baly

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2016%2F12%2FCapture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202016-12-02%20a%CC%80%2006.58.34.png%22%2C%22alt%22%3A%22Capture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202016-12-02%20a%CC%80%2006.58.34%22%2C%22width%22%3A%22100%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22none%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20float-none%20model-Photo%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2227344%22%2C%22file%22%3A%2234757%22%2C%22width%22%3A%22673%22%2C%22height%22%3A%22390%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2016%2F12%2FCapture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202016-12-02%20a%CC%80%2006.58.34.png%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2227344%22%7D%7D%7D

De prime abord, la musique de la jeune Helena Celle, abrasive, indocile et titubante, semble ne tenir que sur un fil ténu, toujours sur le point de se casser la gueule, mais créant par la même occasion un certain vertige assez subjuguant par sa fragilité un peu revêche.

Lire la suite...

Montréalais Do It Better : Mind Records réédite O Sodoma de Bernardino Femminielli

3 minutes et 08 secondes de pur stupre disco-transalpin.
02.12.2016,
Arthur Cemeli

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2016%2F12%2Fbernardino.jpg%22%2C%22alt%22%3A%22bernardino%22%2C%22width%22%3A%22100%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22none%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20float-none%20model-Photo%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2227330%22%2C%22file%22%3A%2234743%22%2C%22width%22%3A%22960%22%2C%22height%22%3A%22576%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2016%2F12%2Fbernardino.jpg%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2227330%22%7D%7D%7D

Costard blanc, lunettes fumées, moustache de mec qui connaît la vie, le numéro de téléphone de ta go et l'adresse du sauna crapuleux le plus proche : Bernardino Femminielli pourrait venir de l'époque où les musiciens ressemblaient aux morceaux qu'ils produisaient. Preuve avec cette sublime ressortie de Mind Records , "O Sodoma" (qui est ce que votre prof d'anglais du collège appelait un "mot transparent"). Qu'il soit en fait canadien et qu'il décrive son dernier LP comme un "roman-album sur le crack" peut être déconcertant au premier abord, mais en fait c'est encore mieux. On arrête d'écrire et on vous laisse vous plonger dans ces 3 minutes et 08 secondes de pur stupre disco-transalpin que vous pouvez vous procurer ici.

Lire la suite...

{"template":"article","rubrique":"blog","title":"Ce soir, vous seriez bien inspir\u00e9s de vous rendre aux Instants Chavir\u00e9s \u00e0 Montreuil pour la soir\u00e9e Opal Tapes | The Drone ","videosPlayerList":null,"pageIsList":null,"nextPage":"list\/blog\/330"}

Twitter

Derniers commentaires

Restez en contact