Découvrez le synthétiseur qui fonctionne grâce au sang de son créateur

Très justement intitulé Until I Die.

09.03.2017, par

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2017%2F03%2FCapture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202017-03-09%20a%CC%80%2015.19.04.png%22%2C%22alt%22%3A%22Capture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202017-03-09%20a%CC%80%2015.19.04%22%2C%22width%22%3A%22100%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22none%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20float-none%20model-Photo%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2228782%22%2C%22file%22%3A%2236385%22%2C%22width%22%3A%22708%22%2C%22height%22%3A%22478%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2017%2F03%2FCapture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202017-03-09%20a%CC%80%2015.19.04.png%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2228782%22%7D%7D%7D

Nos lecteurs friands d'art performatif russe sont peut-être déjà familiers du travail de Dmitry Morozov, le créateur de ce synthétiseur d'un genre nouveau exposé dans une galerie slovène en décembre dernier. Until I Die fonctionne avec des batteries tournant  avec l'énergie du sang dont elles sont remplies ; elles actionnent le mécanisme du synthétiseur qui produit enfin ses notes assez malaisantes - voire un peu terrifiantes. 

L'idée pour Morozov, qui a mis 18 mois à se faire prélever les 4,5 litres de sang nécessaires à la bonne conduite des opérations, est de "faire corps" avec l'installation qui se sert de son "énergie vitale" pour fonctionner. La vidéo de présentation de Until I Die se regarde ci-dessous, on vous laisse juge. 

 

 

Poster un commentaire
Articles suivants

L'atelier du vendredi après-midi : bloquez 2 iPhones sur repeat et vous aurez l'impression que Steve Reich vous appelle

Jamais votre sonnerie de téléphone ne vous aura semblé si fascinante.
03.03.2017,
The Drone

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2017%2F03%2FCapture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202017-03-03%20a%CC%80%2016.45.58.png%22%2C%22alt%22%3A%22Capture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202017-03-03%20a%CC%80%2016.45.58%22%2C%22width%22%3A%22100%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22none%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20float-none%20model-Photo%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2228712%22%2C%22file%22%3A%2236300%22%2C%22width%22%3A%221177%22%2C%22height%22%3A%22675%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2017%2F03%2FCapture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202017-03-03%20a%CC%80%2016.45.58.png%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2228712%22%7D%7D%7D

Un peu d'imagination, un départ différé, une distribution droite-gauche et votre sonnerie d'iPhone devient une pièce de musique contemporaine à ranger entre Pendulum Music et Four Organs. La preuve avec Steve Reich is Calling un projet réalisé par Seth Kranzler dans le cadre du Stupid Hackathon NYC 2017 qui s'écoute ici

Lire la suite...

Le producteur affilé à MF Doom Jneiro Jarel ne file sa nouvelle tape qu'à ceux qui achètent son T-shirt

30 dollars pièce, on ne fait même plus semblant de vendre autre chose que du merch.
02.03.2017,
Michaël Patin

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2017%2F03%2FCapture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202017-03-02%20a%CC%80%2010.50.15.png%22%2C%22alt%22%3A%22Capture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202017-03-02%20a%CC%80%2010.50.15%22%2C%22width%22%3A%22100%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22none%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20float-none%20model-Photo%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2228676%22%2C%22file%22%3A%2236262%22%2C%22width%22%3A%22612%22%2C%22height%22%3A%22358%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2017%2F03%2FCapture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202017-03-02%20a%CC%80%2010.50.15.png%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2228676%22%7D%7D%7D

Il nous est tous arrivé d'y penser. Avec l'agonie interminable du CD, le retour pas si idyllique du vinyle, les mp3 à prix libre et la quantité illimitée de mixtapes et de morceaux jetés comme des bouées d'octets depuis les plateformes, un disque ne sert plus aujourd'hui qu'à vendre des t-shirts sur les stands merch. On y pensait, mais on n'aurait pas parié sur un mec solide comme Jneiro Jarel - dont on réévaluera un jour la période Dr. Who Dat? et la collab' avec MF Doom - pour transformer ce doute en petit coup marketing. Donc voilà : si tu cliques là et que tu achètes le T-Shirt designé par Jneiro, tu as le droit d'écouter sa nouvelle tape Lost Pieces vol. 3. Attention tout de même, il reste moins de 48 heures pour accèder au "précieux sésame". 

Lire la suite...

Exclusif : France Info s'inspire de Throbbing Gristle pour sa charte graphique

Quand on vous dit que c'est devenu mainstream, la musique industrielle.
23.02.2017,
The Drone

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2017%2F02%2Fthrobbing_info-1.png%22%2C%22alt%22%3A%22throbbing_info-1%22%2C%22width%22%3A%22100%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22none%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20float-none%20model-Photo%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2228607%22%2C%22file%22%3A%2236193%22%2C%22width%22%3A%22690%22%2C%22height%22%3A%22501%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2017%2F02%2Fthrobbing_info-1.png%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2228607%22%7D%7D%7D

Merci à notre contributrice Nastasia Hadjadji qui a repéré cette pépite, et dont on ne veut surtout, surtout pas croire qu'elle n'est qu'une coincidence.

Lire la suite...

{"template":"article","rubrique":"shitlist","title":"D\u00e9couvrez le synth\u00e9tiseur qui fonctionne gr\u00e2ce au sang de son cr\u00e9ateur | The Drone ","videosPlayerList":null,"pageIsList":null,"nextPage":"list\/shitlist\/7"}

Twitter

Derniers commentaires

Restez en contact