Exclu : on écoute le morceau inédit composé par Arnaud Rebotini à l'occasion de son passage dans SEQUENCES

Et enregistré en résidence à La Maison de la Radio dans un studio dédié à la production en son spatialisé.

15.02.2017, par

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2017%2F02%2FCapture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202017-02-15%20a%CC%80%2014.29.04.png%22%2C%22alt%22%3A%22Capture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202017-02-15%20a%CC%80%2014.29.04%22%2C%22width%22%3A%22100%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22none%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20float-none%20model-Photo%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2228448%22%2C%22file%22%3A%2236021%22%2C%22width%22%3A%22642%22%2C%22height%22%3A%22427%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2017%2F02%2FCapture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202017-02-15%20a%CC%80%2014.29.04.png%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2228448%22%7D%7D%7D
Crédit photo : Vincent Ducard 

Le passé est un prologue au présent, mais pas que. La preuve avec ce morceau d'Arnaud Rebotini qui fait jouer à son orchestre de synthétiseurs de collec' un blues sur lequel souffle autant l'influence des prêcheurs du delta que celle de la vague froide de Martin Hannett - le tout se concluant sur un break synthétique qui nous fait passer des studios de Factory à l'Autobahn de Kraftwerk.  

Une suite de passés qui forment un présent donc, au sein duquel l'avenir s'invite puisque "Another Glory Morning" a été composé à la Maison de la Radio dans un studio dédié à la production en son binaural, la technique de spatialisation du son qui crée cette impression étrange d'être encerclé par une chorale de Rebotinis qui harmonisent un blues froid tout autour de vous.

Le morceau s'écoute ci-dessous, la session d'Arnaud Rebotini pour SEQUENCES est toujours disponible ici.

 

Poster un commentaire
Voir aussi
3
Articles suivants

EXCLU. L'electronica sophrologique a encore de belles heures devant elle

La preuve avec cette nouvelle video de l'Anglais Rob Shields.
15.02.2017,
The Drone

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2017%2F02%2FRob%20Shields_02_by%20Suzi%20Phillipson.jpg%22%2C%22alt%22%3A%22Rob%20Shields_02_by%20Suzi%20Phillipson%22%2C%22width%22%3A%22100%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22none%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20float-none%20model-Photo%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2228442%22%2C%22file%22%3A%2236015%22%2C%22width%22%3A%225616%22%2C%22height%22%3A%223744%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2017%2F02%2FRob%20Shields_02_by%20Suzi%20Phillipson.jpg%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2228442%22%7D%7D%7D
crédit: Suzi Phillipson

Avec Green, 1er album sorti fin janvier chez YEN, Rob Shields semble désireux de couper un peu les ponts avec les habitudes des dj's passant derrière les manettes du studio. En compilant field recordings aquatiques (au sens propre du terme puisqu'il a échantillonné des bruits de rivières en Amérique du Sud), bleeps de guitares et murmures pitchés, il semble écrire une nouvelle page d'une electronica rêveuse aux potentialités sophrologiques certaines. Sur ce "Adjani", dont on vous dévoile le clip en exclusivité, Shields illustre sa musique langoureuse, balearic et deep, celle qui ailleurs (Tycho, Matthew Dear) prend parfois des chemins un peu trop balisés. 

Lire la suite...

Andy Stott a remixé Arthur Russell et c'est une très bonne nouvelle pour la démocratie

D'après ce qu'on a compris, ça sortira sur Modern Love le 4 juillet 2021.
15.02.2017,
Marc-Aurèle Baly

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2017%2F02%2FCapture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202017-02-15%20a%CC%80%2011.05.28.png%22%2C%22alt%22%3A%22Capture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202017-02-15%20a%CC%80%2011.05.28%22%2C%22width%22%3A%22100%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22none%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20float-none%20model-Photo%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2228438%22%2C%22file%22%3A%2236011%22%2C%22width%22%3A%22590%22%2C%22height%22%3A%22292%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2017%2F02%2FCapture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202017-02-15%20a%CC%80%2011.05.28.png%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2228438%22%7D%7D%7D

Très franchement, on avait un peu de mal à continuer de suivre Andy Stott avec ses derniers albums. Autrefois commanditaire d'une techno pleine de soufre et de graillon, le Mancunien s'est rapidement laissé entrainer dans le brouillard de ses productions pleines d'échos. Si la doublette réjouissante des maxis We Stay Together/Passed Me By atteignait une sorte de point névralgique en étranglant la bass music et lui faisant atteindre des niveaux éffarants et étouffants de pesanteur, les albums Faith In Strangers (2014) et le bien-nommé Too Many Voices (2016) se tournaient du côté d'un trip hop goudronné mais désincarné, plus pâlichon que Demdike Stare.

Lire la suite...

PAN va sortir mono no aware, sa première compilation ambient

Avec des morceaux de Yves Tumor, M.E.S.H, SKY H1, Pan Daijing et Bill Kouligas.
15.02.2017,
Arthur Cemeli

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2017%2F02%2Fbillkouligas.jpg%22%2C%22alt%22%3A%22billkouligas%22%2C%22width%22%3A%22100%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22none%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20float-none%20model-Photo%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2228440%22%2C%22file%22%3A%2236013%22%2C%22width%22%3A%22530%22%2C%22height%22%3A%22353%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2017%2F02%2Fbillkouligas.jpg%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2228440%22%7D%7D%7D

Quel meilleur moment que cette journée printanière au beau milieu de l'hiver pour vous annoncer la sortie en mars de la première compilation entièrement ambient du label de Bill Kouligas ?

Lire la suite...

{"template":"article","rubrique":"blog","title":"Exclu : on \u00e9coute le morceau in\u00e9dit compos\u00e9 par Arnaud Rebotini \u00e0 l'occasion de son passage dans SEQUENCES | The Drone ","videosPlayerList":null,"pageIsList":null,"nextPage":"list\/blog\/16"}

Twitter

Derniers commentaires

Restez en contact