Grâce à Freaksville Records, découvrez la space age pop délire de Man from Uranus

Un album en écoute, et plus (beaucoup plus) si affinités.

10.02.2015, par

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2015%2F02%2Fphilsalon.jpg%22%2C%22alt%22%3A%22philsalon%22%2C%22width%22%3A%22100%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22none%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20float-none%20model-Photo%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2217955%22%2C%22file%22%3A%2224269%22%2C%22width%22%3A%22500%22%2C%22height%22%3A%22375%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2015%2F02%2Fphilsalon.jpg%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2217955%22%7D%7D%7D

C'est un particularisme culturel de nos cousins d'Albion qu'à l'instar de la clotted cream ou du 2-Step Garage, on ne se lassera jamais d'admirer: leur passion sans cesse renouvelée pour les sorcières, les vieilles pierres magiques,  les soucoupes volantes et les sounds effects totalement lunaires de leurs vieilles émission de téloche. Bien plus qu'une mode ou une passade rétromaniaques parmi les dizaines qui agitent ponctuellement l'underground musical du pays, cette obsession/tradition largement mécomprise chez nous a pourtant donné des myriades des grands disques depuis la fin des années 60 (coucou Donovan) et, plus récemment, des dizaines de groupes très beaux qu'on comprend très bien en France: Pram, MagnetophoneBroadcast, EAR/Sonic Boom, Demdike Stare, Mike Ratledge, la bande Ghost Box / Café Kaput / Devon FolkloreTapes, The Emperor Machine, Jonny Trunk...

Et puis tout au bout du wagon, il y a les dingos avec des entonnoirs sur les têtes, qui entretiennent leur monomanie et empilent les synthés à réparer comme on nourrit sa folie: sans mesure, tous les jours, loin des yeux du grand public.

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2015%2F02%2F0004318248_10.jpg%22%2C%22alt%22%3A%220004318248_10%22%2C%22width%22%3A%22100%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22none%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20float-none%20model-Photo%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2217961%22%2C%22file%22%3A%2224277%22%2C%22width%22%3A%221200%22%2C%22height%22%3A%22865%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2015%2F02%2F0004318248_10.jpg%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2217961%22%7D%7D%7D

Ainsi l'immigré américain Man from Uranus, frankenstein légèrement valétudinaire de Jean-Jacques Perrey, Eugene Chadbourne et Delia Derbyshire, livre régulièrement depuis Cambridge où il s'est installé à un moment indéterminé de l'histoire récente d'étranges missives de "psychédélia moogstatique", le plus souvent accompagné d'âmes soeurs plus ou moins sensées:  Broadcast bien sûr, Jon Brooks de The Advisory Circle, les krautrockers belges de The Loved Drones ou, pour ce qui concerne le bien nommé Rock With Electronics qu'on vous propose d'écouter aujourd'hui, Ben Kingsbury et Simon Doozer du groupe weirdo pop The Doozer.

Enregistrée directement sur cassette VHS (c'est pas mal chic), cette session façon garage évidemment inspirée par les disques les plus dingos de la grande époque de la novelty music (le tango avec du moog, le schlager avec une scie musicale, les Beatles avec un tuba) alterne des explosions de jangle rock hirsute et volontiers désaccordé avec des miniatures space exotica branlantes mais absolument charmantes. Imaginez donc, si c'est dans vos cordes, des standards d'Esquivel joués par des seconds couteaux de K Records, et vous aurez une idée à peu près crédible du space psychédélisme très particulier qui s'entend sur ce disque très bizarre. Tombés amoureux de la discographie un peu démente du Monsieur, les gens de Freaksville Records ont en tout cas entamé une vaste (?) opération de réhabiliation de son oeuvre.Tout ce qui n'est pas écoutable et téléchargeable gratuitement sur le site de son label Outermusic l'est donc désomrais sur le Bandcamp du label bruxellois , et plus si affinités.



%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2015%2F02%2Fa1036412541_10-1.jpg%22%2C%22alt%22%3A%22a1036412541_10-1%22%2C%22width%22%3A%22100%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22none%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20float-none%20model-Photo%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2217962%22%2C%22file%22%3A%2224278%22%2C%22width%22%3A%221100%22%2C%22height%22%3A%221100%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2015%2F02%2Fa1036412541_10-1.jpg%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2217962%22%7D%7D%7D

Poster un commentaire
Voir aussi
5
Articles suivants

Ecoutez un extrait de Tangier Sessions, le nouveau Sir Richard Bishop

Sortie le 17 février chez Drag City.
10.02.2015,
Adrien Durand

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2015%2F02%2FCapture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202015-02-09%20a%CC%80%2015.45.50.png%22%2C%22alt%22%3A%22Capture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202015-02-09%20a%CC%80%2015.45.50%22%2C%22width%22%3A%22100%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22none%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20float-none%20model-Photo%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2217933%22%2C%22file%22%3A%2224243%22%2C%22width%22%3A%22801%22%2C%22height%22%3A%22527%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2015%2F02%2FCapture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202015-02-09%20a%CC%80%2015.45.50.png%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2217933%22%7D%7D%7D

Paris c'est le nouveau Londres, Marseille c'est le nouveau L.A., Belgrade c'est le nouveau Berlin et Tanger (re)prend des sérieux airs de Brooklyn pour papa cools, il va falloir s'y faire.

Lire la suite...

Ecoutez en exclu le post-punk belge d'Empereur

Premier 45 tours sur le Turc Mécanique.
10.02.2015,
Paul Braillard

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2015%2F02%2Fempereur.png%22%2C%22alt%22%3A%22empereur%22%2C%22width%22%3A%22100%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22none%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20float-none%20model-Photo%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2217960%22%2C%22file%22%3A%2224276%22%2C%22width%22%3A%22700%22%2C%22height%22%3A%22467%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2015%2F02%2Fempereur.png%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2217960%22%7D%7D%7D

Empereur, c'est un groupe belge un peu secret "qui voue son existence à vomir sa hargne sur fond de désespoir post-punk". Voilà ce que l'on peut lire dans leur dossier de presse ouvert lundi matin à la première heure. Comme on vient tout juste de dégobiller les gin-to du weekend, on a du mal à s'en faire une joie. L'appel du devoir de chroniqueur oblige, on dézippe quand même le fichier entre deux cachetons d'aspirine, on monte le volume du casque au maximum (il faut soigner le mal par le mal) et on envoie le machin. Vlan, on se prend dans la tronche une cavalcade héroïco-gothique pleine de basses synthétiques en surpoids et de snares briseuses de nuque. Il y a du Andrew Eldritch et du Robert Smith là-dedans, et putain, ca fait du bien. Les veines frontales et le player soundcloud en surchauffe, on tente vainement de lancer un pogo au bureau. Les collègues, bien trop occupés à écrire sur de l'ambient de gonzesse, nous envoient bouler. Pas grave, Empereur sera notre petit plaisir solitaire. Ca s'écoute en avant-première juste en-dessous, et ça sort en 45T chez Le Turc Mecanique ce 13 février.

.1
Empereur
She Was
00:03:19
{"playlistId":"1044","id":"4197","mp3":"bWVkaWEvMjAxNS8wMi9FTVBFUkVVUiAtIEEgLSBTSEUgV0FTIDMyMC5tcDM=","artist":"Empereur","title":"She Was"}
.2
Empereur
While Puritans
00:02:49
{"playlistId":"1044","id":"4198","mp3":"bWVkaWEvMjAxNS8wMi9FTVBFUkVVUiAtIEIgLSBXSElMRSBQVVJJVEFOUyAzMjAubXAz","artist":"Empereur","title":"While Puritans"}

Lire la suite...

Low Jack lance les Paris Sessions du Red Bull Studios dans un grand nuage de noise

Ça s'écoute, ça se déguste, ça se télécharge gratuitement.
09.02.2015,
Olivier Lamm

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2015%2F02%2Flowjack-0009.jpg%22%2C%22alt%22%3A%22lowjack-0009%22%2C%22width%22%3A%22100%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22none%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20float-none%20model-Photo%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2217947%22%2C%22file%22%3A%2224257%22%2C%22width%22%3A%22620%22%2C%22height%22%3A%22350%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2015%2F02%2Flowjack-0009.jpg%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2217947%22%7D%7D%7D

Ah il s'en passe des belles, aux Red Bull Studios de Paris. Sans s'engouffrer douteusement dans une pagényrique des activités de mécénat de la fameuse boisson à la taurine dans le domaine des musiques électroniques, tous les méchants et les gentils qui s'attendaient à que ce joujou rutilant voie défiler les tristes crapules de la variété chic de notre époque type Yael Naim ou Soko peuvent ranger le fusil à pompe. Après des mois d'activités intenses et plutôt très variées (petit exemple au débotté, le Big Sun de Chassol), le Studio lance une série de Paris Sessions en forme de carte blanche totale dont le premier volume signé de notre chouchou Low Jack ne laisse augurer que du bon et, c'est l'essentiel, de la radicalité: ethno musique imaginaire à la Coil / à la Shackleton / à la Black Zone Myth Chant (remontez le temps comme vous voulez), néo-tribalisme indus façon This Heat ou accumulations dada à la Nurse with Wound, on est très loin ici de la nécessités techno et ça fait forcément plaisir. Avis aux fans comme aux grincheux qui préfèrent attendre 6 ans pour se prononcer, ça se télécharge ci-dessous pour l'éternité toute relative que constituent un cloud gratuit ou un disque dur de bonne qualité.

.1
Low Jack
FM STICKS
00:03:31
{"playlistId":"1043","id":"4194","mp3":"bWVkaWEvMjAxNS8wMi9MT1cgSkFDSyAtIEZNIFNUSUNLUy5tcDM=","artist":"Low Jack","title":"FM STICKS"}

Lire la suite...

{"template":"article","rubrique":"blog","title":"Gr\u00e2ce \u00e0 Freaksville Records, d\u00e9couvrez la space age pop d\u00e9lire de Man from Uranus | The Drone ","videosPlayerList":null,"pageIsList":null,"nextPage":"list\/blog\/1631"}

Twitter

Derniers commentaires

Restez en contact