Grand Paris, suite : Bamao Yendé veut créer un axe Londres-Cergy-Lisbonne avec son label Boukan Records

On écoute Chaleur, enregistré en résidence au Red Bull Studio Paris par le jeune producteur de Cergy.

23.01.2017, par

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2017%2F01%2Fboukanpiano.jpg%22%2C%22alt%22%3A%22boukanpiano%22%2C%22width%22%3A%22100%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22none%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20float-none%20model-Photo%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2227977%22%2C%22file%22%3A%2235425%22%2C%22width%22%3A%22619%22%2C%22height%22%3A%22350%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2017%2F01%2Fboukanpiano.jpg%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2227977%22%7D%7D%7D

Les noctambules de l'Est parisien sont sans doute déjà familiers de Bamao Yendé et ses potes du YGRK KLUB, via leurs soirées chez Jeudi Minuit et dans différents lieux de la proche banlieue. L'équipe de Cergy amène avec elle des ambiances qui jusqu'ici avaient peu le droit de cité de notre côté de la Manche, entre Grime, UK Garage, house ultra-percussive et clins d'yeux à DJ Marfox et la bouillante nouvelle scène lisboète. 

L'idée, en creux : dé-berliner Paris et y amener des sons qui correspondent à sa diversité, sa jeunesse et sa soif de fête hors des sentiers battus et des autoroutes qui déroulent. Coupage, décalage, décloisonnement : autant d'idées qu'on retrouve sur Chaleur, EP de Yendé enregistré chez Red Bull et sur ses sorties pour Boukan Records, le label qu'il a monté en parallèle à son collectif. 

Les deux pistes de Chaleur s'écoutent ci-dessous, en attendant la release-party de la dernière compilation Boukan le 17 février à La Machine du Moulin Rouge




%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2017%2F01%2FCapture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202017-01-23%20a%CC%80%2012.58.53.png%22%2C%22alt%22%3A%22Capture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202017-01-23%20a%CC%80%2012.58.53%22%2C%22width%22%3A%22100%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22none%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20float-none%20model-Photo%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2227978%22%2C%22file%22%3A%2235426%22%2C%22width%22%3A%22495%22%2C%22height%22%3A%22494%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2017%2F01%2FCapture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202017-01-23%20a%CC%80%2012.58.53.png%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2227978%22%7D%7D%7D

Poster un commentaire
Voir aussi
3
Articles suivants

Si Trump est une bombe nucléaire, le meilleur abri est probablement la musique de Uniform

Interview de la moitié du duo noise signé chez Sacred Bones.
23.01.2017,
Adrien Durand

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2017%2F01%2Funifom%20pas%20live.jpg%22%2C%22alt%22%3A%22unifom%20pas%20live%22%2C%22width%22%3A%22100%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22none%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20float-none%20model-Photo%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2227980%22%2C%22file%22%3A%2235428%22%2C%22width%22%3A%22960%22%2C%22height%22%3A%22636%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2017%2F01%2Funifom%20pas%20live.jpg%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2227980%22%7D%7D%7D
Photo: Kelsey Henderson

On ne va pas la faire longue, on a déjà dit tout le bien qu'on pensait de Uniform, un des rares groupes actuels capables de sonner dangereux et intelligent en même temps. Alors que la gota de la pop Starbucks se trémousse dans les manifs anti-Trump, les deux kamikazes de Uniform ont un programme assez simple : tout raser et reconstruire un espace vivable sur les cendres de l'Amérique sur fond de metal digital et d'indus punk ultra sale. Explications ci dessous avec Ben Greenberg, guitariste et producteur du groupe...

Lire la suite...

L'avant rock d'Avec le soleil sortant de sa bouche est à la fois contrarié, dissonant et rempli d'allégresse

Leur nouvel album est sorti sur Constellation vendredi, il s'écoute en entier ici.
23.01.2017,
Marc-Aurèle Baly

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2017%2F01%2Faveclesoleil.png%22%2C%22alt%22%3A%22aveclesoleil%22%2C%22width%22%3A%22100%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22none%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20float-none%20model-Photo%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2227971%22%2C%22file%22%3A%2235419%22%2C%22width%22%3A%22554%22%2C%22height%22%3A%22352%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2017%2F01%2Faveclesoleil.png%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2227971%22%7D%7D%7D

Lorsqu'on écoute d'une oreille "Trans-Pop Express", l'ouverture en deux parties de Pas Pire Pop, I Love You So Much, le nouvel album des Canadiens de Avec Le Soleil Sortant de Sa Bouche, on est d'office frappé par la volonté du groupe de prendre à bras le corps cette idée à la fois excitante et floue de transe et d'allégresse. Et si l'utilisation du mot cathartique est sans doute un peu galvaudée dans la presse musicale aujourd'hui, on ne voit pas d'autre terme pour qualifier cette sorte de Television cosmique et épique qui sort de nos enceintes.

Lire la suite...

Panier de Crabes #106

10 morceaux house et techno qu'on a écoutés ce mois-ci.
20.01.2017,
The Drone

Kaptain Kadillac - "Plastic"

Depuis quasiment une dizaine d’années, on a vu ce producteur parisien membre de Booty Call, label de référence de la scène Booty en Europe, gagner en puissance au fil des sorties. Le Trunk EP, son dernier en date, est particulièrement redoutable, entre tubes ghetto house ("Yeah Yeah / Shake Yo Butt"), tube débilo rave (sous-genre aussi connu sous le nom de Chicago sur Meuse), et mon préféré, "Plastic", tube aussi ghetto que jackin’ qui prouve que le son d’un élastique tendu, lorsqu’il flirte avec les ambiances des vénérables labels Dance Mania et Relief Records, est vraiment irrésistible. Soutenu par les plus fameux DJ à mèche, les poids lourds de la ghetto US, les jeunes pousses et les vieux briscards, c’est sans doute un des EP les plus phat (oui madame, avec un PH) sorti dans l’underground français depuis un moment.

Lire la suite...

{"template":"article","rubrique":"blog","title":"Grand Paris, suite : Bamao Yend\u00e9 veut cr\u00e9er un axe Londres-Cergy-Lisbonne avec son label Boukan Records | The Drone ","videosPlayerList":null,"pageIsList":null,"nextPage":"list\/blog\/215"}

Twitter

Derniers commentaires

Restez en contact