Hongrie: The Ice-T Gate

En Hongrie, on ne déconne pas avec les bonnes moeurs: un titre d'Ice-T et on vous envoie les flics.

04.01.2011, par

Que ceux qui le pensaient fini, dépassé, émasculé tel un gros chat eunuque et voué à ne plus faire parler de lui que par la voix de l’Inspecteur Tutuola se rassurent: Ice-T fait encore peur. En tout cas, il fait peur au gouvernement hongrois. Une radio de Budapest a eu le malheur de diffuser It’s On – tiré de l’album Home Invasion de 1993 -, dont les lyrics certes assez peu tendres (“It’s on motherfucker and you can’t turn the shit off/Catch you in the streets and your ass’ll get tossed“) ont très fortement déplu à la toute nouvelle Autorité nationale des médias et des communications (NMHH).

Du coup, pour la radio en question, l’ambiance est moyennement détendue, puisqu’elle est sous le coup d’une enquête. Ses dirigeants ont eu beau assurer que la plupart de l’argot employé par l’Ice-Berg dans It’s On n’allait certainement pas parler aux auditeurs locaux, ils vont très certainement ramasser un joli PV.

Car, depuis quelques mois, la Hongrie a décidé de resserrer un peu la vis niveau liberté de la presse. D’où la création de cette fameuse NMHH, intégralement composée de membres du parti majoritaire hongrois, le Fidesz, et dirigée par Annamaria Szalai, proche du riant premier ministre Viktor Orban. Le lancement de ce super-CSA s’accompagne de la promulgation d’un texte de loi visant à préserver “l’intérêt public, l’ordre public et la morale”. Les médias qui ne suivraient pas cette ferme injonction à ne pas trop l’ouvrir peuvent se voir gratifier d’une amende allant de 91.000 euros pour la presse écrite à près de 700.000 euros pour les radios et télévisions.

Les journalistes peuvent être en outre sommés de livrer leurs sources, voire de soumettre leur papier à la relecture avant publication si la NMHH le leur demande. Les récalcitrants, vous l’aurez compris, récolteront les amendes évoquées plus haut. Là où ça devient très drôle, c’est que pour pouvoir contester lesdites amendes en justice, les journaux/radios/télés touchés devront d’abord les payer. Autant dire, pour beaucoup de titres, mettre la clé sous la porte. Le tout fait un plutôt joli tableau à l’heure où la Hongrie assure la présidence tournante de l’UE.

Et Ice-T, nous direz-vous ? Il est ravi, forcément, de voir le merdier que sème ce que la blogosphère hip hop a rebaptisé le Ice-T Gate. “J’adore ça ! Le monde a encore peur de moi“, a-t-il lancé sur Twitter. Ca aura au moins fait un heureux.

Commentaires
1
04.01.2011 par camille :
faudrait pas que la NMHH tombe sur sa femme
Poster un commentaire
Articles suivants

The Best of Bootie 2010

Promis, en 2011, on arrête les mashups.
04.01.2011,
Thomas Rozec

Bon, d’accord, ça fait quelques temps déjà que la grosse vague des mashups est passée. Il serait donc plus que temps de passer à autre chose. Mais, que voulez-vous, la chair est faible, et dès que nous croisons un joli mix, il nous est difficile de l’ignorer.

C’est encore une fois le cas avec ce Best of Bootie 2010, concocté par le duo A+D (alias les Djs ricains Adrian et Mysterious D), qui, sur son blog – sobrement baptisé Bootie – s’est donné pour mission de repérer ce qui se fait de mieux en matière de bastard pop. Certes, tout cela est sooooooo 2003, mais force est de constater que rien n’y fait: quand on mélange habilement le générique du Prince de Bel Air avec du Daft Punk, c’est rigolo.

Lire la suite...

Lush: Sale! On "$treet Art"

On a trouvé l'anti-Banksy.
03.01.2011,
Thomas Rozec

Même si nous avons toute l’affection du monde pour Banksy, force est de constater que le bonhomme suscite désormais plus le consensus mou qu’autre chose. Non pas qu’il faille nécessairement sentir la poudre pour obtenir nos faveurs, mais le plébiscite tiédasse tend malgré tout à nous faire un peu fuir.

Cela dit, la récupération du street-art par tous les hipsters qui trainent aura au moins eu un effet positif: celui de pousser certains artistes à montrer leurs derrières en guise de désapprobation. C’est le cas de l’Australien Lush, amateur de gros nibards, de phallus et autres joyeusetés épicuriennes.

Lire la suite...

M.I.A.: Vicki Leekx Mixtape

Le 31 à minuit, elle twitte un lien pour télécharger sa mixtape. Ecoute.
03.01.2011,
Clément Mathon

Pas de répit pour M.I.A.: vendredi soir à minuit, elle offre sur twitter l’url de sa mixtape de fin d’année, Vicki Leekx. Au bout de cette référence foireuse au site qui a fait chier à la Maison Blanche en 2010, M.I.A. poursuit son oeuvre graphique (LOL) initiée sur son dernier album sur fond de paranoïa web-conspirationiste.

“Truth, Lies and Trust on the Internet”, mentionne ainsi le site sur lequel, moyennant une adresse email vous pourrez récupérer les 36 minutes de son mix généreusement offert le soir de la Saint Sylvestre. Whatever…

.1
MIA
Vicki Leekx Mixtape
00:36:09
{"playlistId":"89","id":"550","mp3":"bWVkaWEvcGxheWxpc3RzL01JQSAtIFZpY2tpIExlZWt4IE1peHRhcGUvMDEubXAz","artist":"MIA","title":"Vicki Leekx Mixtape"}

Lire la suite...

{"template":"article","rubrique":"blog","title":"Hongrie: The Ice-T Gate | The Drone ","videosPlayerList":null,"pageIsList":null,"nextPage":"list\/blog\/1868"}

Twitter

Derniers commentaires

  • Mc manaman Baptiste et Pierre Colleu ça troue le cul, merci le drone. Par contre parlez plus fort

    23.04.2014 · par Mc manaman · sur : The Drone Radio Show sur Rinse FM

  • nik nem Yes ! Yes ! Yes ! Et merde aux grincheux obtus.

    20.04.2014 · par nik nem · sur : Untold

  • arp Tout ce travail pour recréer Michael Angelo Batio et son hard rock dégueulasse ?!

    17.04.2014 · par arp · sur : Squarepusher : Music For Robots

  • foutrebleu ta gueule quidam

    16.04.2014 · par foutrebleu · sur : Margot: Waldorf

  • Nano Yes !

    16.04.2014 · par Nano · sur : Untold

Restez en contact