Le lynchage médiatique des Eagles of Death Metal n'est pas seulement une défaite de la pensée, c'est une défaite du rock

Puisqu'il semblerait qu'il faille être de gauche pour avoir le droit de se faire tirer dessus.

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2016%2F02%2FCapture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202016-02-18%20a%CC%80%2011.20.33.png%22%2C%22alt%22%3A%22Capture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202016-02-18%20a%CC%80%2011.20.33%22%2C%22width%22%3A%22100%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22none%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20float-none%20model-Photo%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2223013%22%2C%22file%22%3A%2230013%22%2C%22width%22%3A%22508%22%2C%22height%22%3A%22375%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2016%2F02%2FCapture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202016-02-18%20a%CC%80%2011.20.33.png%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2223013%22%7D%7D%7D

Souvenez-vous, le 14 novembre dernier. Partout à la télé et dans les colonnes virtuelles des médias généralistes et des quotidiens, Eagles of Death Metal, ce groupe sympa du rayon stoner de votre discothèque dont vous vous passez quelques morceaux le jeudi matin en sortant de la douche, était laminé à grands coups d'approximations, d'erreurs factuelles et de gros mots qui n'avaient rien à voir ("Eagles of Death Metal est un groupe de death metal").

C'était douloureux, prévisible, un peu lamentable de tous les côtés de la barrière, bien plus éprouvant que ce jour où votre petite soeur s'est mise à écouter Daft Punk ou Nirvana. Finalement, c'était surtout une goutelette de pas grand chose dans la vague de fond de tristesse, d'horreur et de consternation de l'après 13 novembre.

Et puis un journaliste a fait du zèle: il a lu la page wikipedia du groupe en entier et il a découvert que Jesse Hugues, le leader et co-fondateur du groupe avec Josh Homme de Kyuss et Queens of the Stone Age, était non seulement fervent Républicain mais militant pro-armes encarté à la NRA, grande gueule, admirateur proclamé des Bush, Reagan, Trump. Soit toute cette partie de l'Amérique avec laquelle le fan de rock français, élevé aux disques de Noir Désir et Léo Ferré, ne peut pas composer. Oh, il a bien des disques de Burzum ou The Fall à la maison, le consommateur de biens culturels français, il lit Céline, Bloy et Les Décombres de Rebatet fraîchement réédités, il se presse à l'Opéra de Paris voir la nouvelle mise en scène de la Tétralogie de Wagner pour fêter en grandes pompes le bicentenaire de la naissance du plus grand compositeur antisémite de tous les temps.

Mais un rockeur californien qui joue du rock pour faire la fête et se déclare pro-life entre deux rasades de Jack Daniel's ? Il a ses limites, le fan de rock français. Il sait où est sa ligne jaune: un musicien américain, ça parle comme Michael Moore, ça dénonce les exactions racistes de la police, ça soutient Occupy Wall Street, ça vote Bernie Sanders, ça fait l'idiot entre gens bien chez Stephen Colbert et John Oliver. Un musicien américain digne d'être écouté, c'est un Américain honteux, en fait, qui dit dans la même phrase sa consternation de vivre dans un état si injuste, raciste, bigot, hypocrite et antidémocratique et son amour de la Vieille Europe, Eden de cohérence idéologique et de sophistication culturelle.

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2016%2F02%2F16-101730-eagles_of_death_metal_singer_guns_make_people_safer.jpg%22%2C%22alt%22%3A%2216-101730-eagles_of_death_metal_singer_guns_make_people_safer%22%2C%22width%22%3A%22100%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22none%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20float-none%20model-Photo%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2223017%22%2C%22file%22%3A%2230017%22%2C%22width%22%3A%221080%22%2C%22height%22%3A%22540%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2016%2F02%2F16-101730-eagles_of_death_metal_singer_guns_make_people_safer.jpg%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2223017%22%7D%7D%7D


Alors quand Jesse Hugues, 24 heures avant le retour sur une scène parisienne des Eagles of Death Metal à l'Olympia du boulevard des Capucines, a déclaré à Laurence Ferrari entre deux sanglots que "Dieu a créé l'homme et la femme mais que ce sont les armes à feu qui les ont rendus égaux" et que "tant que l'on ne se sera pas débarrassés pour de bon des armes à feu, tout le monde devrait en avoir à la maison", la ligne jaune a été franchie. Le citoyen responsable fan de rock à ses heures a fait ce que tout citoyen responsable des années 2010 se doit de faire. Il s'est indigné, il a déclaré Eagles of Death Metal disco non grata dans sa collection et il a été hurler son indignation sur les réseaux sociaux. Jesse Hugues n'était plus cet homme habité par son histoire et ses démons, il était non seulement un "idiot", mais de surcroit un "enfoiré", qui ne méritait évidemment pas de se faire dérouiller le 13 novembre au nom de la justice universelle - eh, oh, on est des humanistes nous, on a bouté la peine capitale hors de chez nous comme des héros avec Badinter et Mit'rand - mais certainement pas qu'on continue à écouter sa musique. Bien lui en a pris, tout le monde était d'accord avec lui - sauf quelques fans d'Eagles of Death Metal, bien sûr, mais ça s'explique par fait qu'ils sont des fans d'Eagles of Death Metal, incapables de recul et un peu demeurés. 

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2016%2F02%2Fmaxresdefault.jpg%22%2C%22alt%22%3A%22maxresdefault%22%2C%22width%22%3A%22100%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22none%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20float-none%20model-Photo%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2223031%22%2C%22file%22%3A%2230031%22%2C%22width%22%3A%221280%22%2C%22height%22%3A%22720%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2016%2F02%2Fmaxresdefault.jpg%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2223031%22%7D%7D%7D

Alors outre le fait que le cas Jesse Hugues n'est pas le premier à faire les frais de l'atmosphère de guerre des tranchées qui règne dans les démocraties occidentales sous le régime de l'indignation à tout, tout le temps et n'importe comment (pour citer Daniel Schneidermann dans les pages Idées de Libération lundi dernier : "Une indignation chasse l’autre, dans une sorte d’ébullition continue, dont on ne voit pas bien comment elle pourrait s’interrompre"), cette très banale histoire de déchéance de la coolitude au nom de l'idéologie nous pose des questions. 

Derrière cette levée de boucliers, on déchiffre autant la prolongation d'un antiaméricanisme franchouillard somme toute très traditionnel qu'on devine avec effroi une nouvelle manière d'aborder nos idoles musicales. Reste à comprendre laquelle. Ou pour le demander autrement : qu'attend-on au juste des musiciens dont on écoute les disques ? Qu'ils nous ressemblent ? Mais jusqu'à quel point ? Et quid de la subversion, cette composante essentielle du rock'n'roll qui rendait les oeuvres de Motörhead, les Ramones, The Fall voire même l'héroïque David Bowie si passionnantes à déchiffrer et dont on ne cesse de pleurer la disparition dans les produits culturels étiquettés rock contemporains comme on pleure la dépolitisation des peuples et l'effilochage incessant des idéologies? Faut-il que même la subversion rentre dans le rang d'une manière ou d'une autre, et dans le giron idéologique de plus en plus étroit d'une raison pratique qui ressemble à s'y méprendre à ce Politiquement Correct™ dont on ne cesse pourtant de dénoncer la présence dans la pratique de la politique outre-atlantique ?

Faut-il qu'un musicien de rock stoner soit capable de donner un avis censé sur la Troisième Guerre Mondiale pour avoir droit de cité dans nos salles de concert? Faut-il que toutes les rock stars soient emmerdantes comme John Lennon, ce héros?

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2016%2F02%2Fjohn-Yoko2-1.jpg%22%2C%22alt%22%3A%22john-Yoko2-1%22%2C%22width%22%3A%22100%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22none%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20float-none%20model-Photo%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2223026%22%2C%22file%22%3A%2230026%22%2C%22width%22%3A%22440%22%2C%22height%22%3A%22304%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2016%2F02%2Fjohn-Yoko2-1.jpg%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2223026%22%7D%7D%7D

Le lynchage médiatique de Jesse Hugues témoigne d'un déni de complexité. De la complexité d'un art, d'un homme, de toute une culture. Trop à cran, trop engoncée dans des principes dont elle refuse d'agréer l'existence, notre époque ne sait plus écouter l'art qui la dérange, ne sait plus converser les artistes difficiles à appréhender, ne veut décidément rien avoir à faire avec un pays, les Etats-Unis, dont la constellation idéologique échappe plus que jamais à nos vieilles grilles de lectures (jacobinisme, socialisme, humanisme) plus opérantes que jamais.

Dans notre beau pays où les grandes questions des arts sont réservées aux intellectuels, où la Culture est une "discipline" de gauche, où un rappeur du 18ème devient persona non grata dans les médias généralistes parce qu'il a déclaré son admiration pour Sarkozy, dans notre patrie où les gens qui parlent le mieux de musique s'appellent Jean-Louis Murat, Bertrand Burgalat et Benjamin Biolay, nous nous trouvons démunis des bons outils pour écouter le leader d'un groupe de stoner crasseux après qu'il s'est fait tirer dessus dans un acte de guerre terroriste, parce que son fourbi politique est trop trouble pour rentrer dans les lignes de notre logiciel idéologique.

Jusqu'au 13 novembre, on écoutait les Eagles of Death Metal comme on écoute Motorhead, Burzum, Lou Reed ou Death in June - pour "s'encanailler" et parce que l'art qui reste dans les clous est presque systématiquement emmerdant à crever. Parce que les êtres humains les plus décents font des bons leaders politiques, des bons role models, mais rarement des musiciens intéressants. Mais tout ça, c'est fini depuis qu'on a vraiment discuté avec Jesse Hugues.

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2016%2F02%2Feodm2-tt-width-604-height-403-lazyload-0-crop-0-bgcolor-000000.jpg%22%2C%22alt%22%3A%22eodm2-tt-width-604-height-403-lazyload-0-crop-0-bgcolor-000000%22%2C%22width%22%3A%22100%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22none%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20float-none%20model-Photo%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2223032%22%2C%22file%22%3A%2230032%22%2C%22width%22%3A%22604%22%2C%22height%22%3A%22403%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2016%2F02%2Feodm2-tt-width-604-height-403-lazyload-0-crop-0-bgcolor-000000.jpg%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2223032%22%7D%7D%7D

On ne se rend plus compte à quel point le monde dans lequel on vit est étroit, limité, renfermé, à quel point la manière dont on le découpe en tranches idéologiques est orienté, tributaire d'infléchissements médiatiques et d'un esprit de classe que tout le monde dénonce, mais dont la plupart d'entre nous peine à s'extirper. Le monde est plus vaste en réalité. Plein de paumés, d'idiots et d'illuminés qui peuvent nous en apprendre sur la complexité d'un monde dans lequel on ne sait plus se situer, mais dont on limite la vastitude et les apparences à des certitudes idéologiques de plus en plus marquées. Gilles Deleuze, qui n'aimait rien moins que la connerie, était le premier à reconnaître que le pire des hommes peut vous apprendre quelque chose sur quelque chose qui lui tient à cœur. On écoute de moins en moins ceux qui nous ressemblent le moins, parce qu'on a trop le goût de leur donner tort. C'est effroyablement triste, et de très mauvais augure pour l'avenir de l'art et de la pensée. Et pour le rock'n'roll. 


Jesse Hughes "Une responsabilité sacrée pour... par ITELE

Commentaires
72
18.02.2016 par guilued :
Bravo. Pertinent, intelligent, et loud comme un riff des Melvins (dont je me contrefiche de leur position sur la NRA)
18.02.2016 par francisxv :
putain merci !
18.02.2016 par unfanderockpasfrancais :
Comme c'est ironique : et si, pour dénoncer des medias manichéens et caricaturaux, on écrivait un article ultra manichéen et caricatural ? C'est incroyable de manquer autant de nuance - mais je mettrais moins ça sur le compte de la bêtise que sur celui d'une mauvaise foi carabinée. C'est tellement facile de s'inventer un ennemi, d'en faire un portrait ridicule et décrédibilisant, et ensuite de montrer en quoi on est supérieur à lui. C'est qui ce "fan de rock français" ? Il existe ? Je le connais pas en tout cas, j'ai jamais rencontré ce mec. Quand on écrit "contre" quelqu'un ou quelque chose, il vaut mieux prendre l'ennemi le plus fin et intelligent possible. Ecrire un truc contre des idiots ou des ânes bâtés ça n'a pas beaucoup d'intérêt. Ca nous avance pas des masses. Alors quoi ? Y a des gens un peu bêtes qui font pas dans la dentelle quand il s'agit de juger autrui ? Sans déconner. On peut aussi faire un article sur "le français moyen un peu raciste" et nous expliquer que, franchement, il incarne une défaite de la pensée. Sérieusement ? Et de manière purement et simplement naïve et spontanée, on ne peut pas être un peu "déçu" qu'un artiste dise des trucs qui nous paraissent (à tort ou à raison) incroyablement stupide ? C'est vraiment con d'aimer se retrouver dans les positionnements d'un musiciens qu'on écoute ? De sentir une sensibilité commune ? De percevoir une approche similaire du vivre-ensemble ? C'est bien ça aussi, la musique, quelque chose qui crée des communautés non ? Quelque chose de collectif. C'est vraiment si aberrant que ça d'avoir moins envie de "faire communauté" avec un mec qui pense des choses diamétralement opposées à ses propres convictions ? Je sais pas, ça me paraît pas ouf moi. Je suis peut-être le seul remarque. Et par ailleurs : si ça faisait mal de lire dans le figaro que les EODM était un groupe de Death Metal, ça fait encore plus mal de lire dans the drone que c'est un groupe de Stoner. C'est pas parce qu'on y trouve Josh Homme et qu'ils viennent de Palm Spring que c'est du stoner.
18.02.2016 par jeanluc :
le taquet à John Lennon en passant était-il vraiment nécessaire? Dans le genre mec complexe et labyrinthique, spécialiste du coup de boule, on fait difficilement mieux, non?
18.02.2016 par tit :
oui vous avez raison n'ayez plus de réaction à rien, après tout ça change quoi? rien! à alors à quoi bon? Et puis on a cas se mettre à écouter des antisémites, c'est pas grave du moment que leur "son" est bon le reste on s'en fout. Hein c'est ça tant que c'est du Rock c'est cool. Rien à foutre que le mec soit le dernier des connards. C'est bien ça qu'il faut comprendre?
18.02.2016 par Alex :
Je suis stupéfait, voire consterné par cet article... J'ai l'habitude de fréquenter vos pages et vous tenais jusqu'ici en bien plus haute estime... Sérieusement, vous vous y êtes mis à trois pour enfoncer ces portes béantes, vous monter le bourrichon et vous trouver pareil motif d'indignation ?
18.02.2016 par wollanup :
Et alors parce que c'est un gros con mais que c'est un bon musicien,il n'y a pas le droit de dire du mal de lui?Le rock a toujours été subversif,il me semble et dézinguer les icônes puantes fait partie du jeu.
18.02.2016 par Yolo :
du coup on a le droit de trouver le son cool mais que c'est un gros con ou bien ? je comprend plus ? Ou alors on devient un idiot de gauchiste bobos bisounours bouffeurs de boulgour antiamericain primaire ? ce qui nous laisserais le droit de dire de l'autre camp que ce sont des nazis fasciste, quitte à aller dans l'outrance ? Quand on dénonce une certaine dictature de la pensée, faut faire un peu gaffe a pas prendre le pendant inverse et les raccourcis qui vont avec.
18.02.2016 par Rose :
Est-ce donc un crime de dénoncer de la "mauvaise" musique ? Est-ce donc un crime de s'opposer à la connerie ? Faut-il même faire des compromis avec le pire ? Nous sommes déjà descendu bien bas alors soit. Et le Rock également, par la même occasion...
18.02.2016 par Tony :
Je serai relativement d'accord avec vous si j'avais vu rien qu'un seul article du lynchage dont vous parlez... Il y a en a surement, mais un lynchage est une chose à laquelle nul ne peut échapper. Une avalanche de statuts FB et de commentaires crée-t-il un fait médiatique ? Les commentaires de bistro non jamais participer de la construction d'une Pensée en tout cas.
18.02.2016 par Jud :
J'étais d'accord avec l'article jusqu'à ce que tu écrives du mal de John Lennon, sale pourriture. Bisous
18.02.2016 par salutsalut :
Vous savez, au fond, le vrai problème, c'est simplement que ce groupe est nul à chier.
18.02.2016 par jeanluc :
Qu'est ce que la qualité du groupe a à voir la dedans?
18.02.2016 par Manicamée :
La réponse de Jean Luc, rock de fan pas français ou quel que soit le nom de cette personne est assez brillante je dois dire même si après avoir fini l'article j'ai trouvé son propos pertinent tout en étant en désaccord. Comme Jean Luc, je me demande bien quel est ce "fan de rock français" quintessentiel qui écoute Wagner, lis Céline, mais critique Hugues parce qu'il est gauchiste à l'esprit étroit comme tout bon rockeur, apparemment. Personnellement, fan de QOTSA, je n'ai jamais écouté EODM, et ne compte pas commencer. Par contre, il m'est difficile de ne pas juger un mec qui soutient le lobby pro armes à feu (organisation tout simplement meurtrière de mon point de vue), un Trump qui combine fascisme et stupidité, et Israel, état qui ne respecte pas les résolutions adoptées par l'ONU et occupe illégalement des territoires depuis plus de 60 ans. Voilà, posséder un certain sens moral, faire la différence entre le bien et le mal (c'est relatif me direz-vous!), c'est avoir l'esprit étroit. So be it!
18.02.2016 par edised :
Je n'ai absolument rien contre la musique des EODM, que j'ai découvert comme beaucoup, suite aux attentats, ceci dit je déplore qu'une tribune médiatique immense soit donnée à un gars qui défend de telles idées, tribune acquise dans la douleur certes mais bien malgré lui. Il va ensuite déclarer partout qu'il n'est pas là pour faire de la politique, mais en fait de toutes façons. On a droit aussi d'être critique sur les propos d'un musicien dès lors qu'il sorte uniquement de son rôle de musicien (remember Dieudonné?) et trouble la ligne entre un artiste et un politicien. Qu'il s'en tienne à ses riffs et le cas échéant qu'il accepte d'être aussi jugé sur ses propos. John Lennon était un idéaliste benêt qui utilisait sa notoriété pour faire l'apologie de la paix? Moi ça me va.
18.02.2016 par thib :
Garage, OK, rock'n'roll, OK hard rock, limite, mais on peut dire que les EODM sont au stoner ce que nana mouskouri est au hip hop, c'est à dire rien ! aucun rapport! Kyuss et Them Crooked Vultures, Queens of the stone age, les autres groupes de josh homme pourraient rentrer dans cette catégorie.. C'est dommage car un tel écart dès l'intro met en péril la fiabilité de cet article, pourtant très bien écrit !
18.02.2016 par Nif :
Un article bas de plafond, pétri de raccourcis, méprisant et à peu près aussi con que celui qu'il prétend défendre. Pour prendre le tacle à Céline qui est un de mes auteurs favoris : c'est pas pour autant que j'irais lire un passage de lui à une commémoration de la Shoah... Faire un lien entre un personnage aussi complexe dont les intentions font toujours débat et un gars qui dit texto « Je suis un conservateur. La seule manière pour les gens d’espérer vivre dans un monde en sécurité, c’est qu’ils aient vraiment la volonté d’en faire un endroit sécurisé par eux-mêmes, et qu’ils soient même prêts à mourir pour ce en quoi ils croient. Je veux juste mon fric et mes flingues et que personne, bordel, ne me dise ce que je dois faire, voilà ce qui dicte ma politique ! » ça donne le ton de l'article ! "On écoutait EODM pour s'encanailler et parce que l'art qui reste dans les clous est presque systématiquement emmerdant à crever" Je peux ptêtre citer 20 groupes de rock qui dépassent les bornes et ne sont pas pourtant de la NRA. La transgression elle n'est ni forcément violente, ni forcément armée. Donner son avis sur Israël, et sur le port d'arme la veille du concert de commémoration c'est "politique" ce qui est du domaine publique est politique par définition, c'est politique et c'est sacrément con. Donc franchement copie à revoir. Et merci pour le mépris du fan de rock français moyen qui te le rend bien.
18.02.2016 par Mixmax :
Je comprends le coup de gueule, mais la dimension que tu donnes à ce rejet des idées de Jesse Hugues s'avère finalement un peu trop mélodrama. Pendant que Charlie Hebdo se contorsionne dans ses contradictions entre son éternel combat contre quasiment tout symbole, politique, religieux ou médiatique, et sa nouvelle position internationale de symbole contre le terrorrisme.. Jesse Hugues suit finalement un parcours un peu similaire. Celui où un objet de divertissement, qu'on aime parce que ca nous fait marrer, danser ou autre, prend d'un coup une dimension complètement orthogonale, une dimension sérieuse, une dimension où c'est nos valeurs qui sont en jeu. Et quand on secouait les épaules en rigolant y'a qq mois quand on nous disait que Jesse Hugues prônait les armes à feu et blâmait l'avortement en se servant son whisky, on en a bien moins l'envie quand il endosse la cape du rôle hautement plus politique qu'est le personnage public victime d'un attentat terroriste. Un déni de complexité? Une fermeture d'esprit? Merci, mais c'est non. Les argumentaires américains sont vus et revus, scandés à chaque nouvelle attaque comme des slogans et la seule raison pour laquelle on les garde soigneusement hors du débat public c'est, tout au contraire, qu'ils débordent de simplisme. Alors tant pis pour Jesse Hugues, s'il insiste à vouloir profiter de sa renommée soudaine pour prendre publiquement le rôle d'un évangéliste du Tea Party plutôt qu'à rester dans celui d'une rockstar au bon goût vestimentaire et musical, il subira le lynchage qu'il mérite. L'art engagé, c'est possible, mais jamais par hasard.
18.02.2016 par Pierre :
Sur le fond et hors contexte, je suis assez d'accord. Ceci dit je dois avouer que ce battage médiatique autour des EODM me sort franchement par les trous de nez. D'une manière générale les médias, mais les français aussi, au lendemain des attentats se sont mis en quête de symboles guidés par des idéaux assez flous. EODM se sont rerouvés rapidement du statut de victimes à celui de nouvelle Marianne, symbole de la France libre (qui boit des bières, va a des concerts et nes se pose pas trop de questions parce que ça donne mal à la tête) : une chantilly au goût amer, comme on peut le voir avec ces dernières "polémiques" sur les armes à feu (souvent rapportées par ceux-là même qui nous tartinent du EODM à toutes les sauces). Bref, je crois surtout que beaucoup de gens commencent à être saoulés avec ce groupe dont la mise en avant n'a d'égal que la mise sous silence du débat, complètement éclipsé par les feux d'artifices de symboles bancals. Oui, ils ont été victimes et c'est cool pour eux et leurs fans qu'ils reviennent jouer, mais mollo sur la chantilly quoi.
18.02.2016 par salutsalut :
Sans déconner, si des mecs s'étaient pointés à un concert de Tal ou à une conférence de Robert Ménard pour shooter dans le public, y'aurait encore eu des demeurés pour les qualifier de génies subversifs.
18.02.2016 par bibi :
on peut aimer un artiste et non la personne. pas forcément compliqué à dissocier, non ? bâcher son raisonnement tellement naïf et dangereux : je comprends. y associer la crédibilité de son 'art' (qui ne m'intéresse pas du tout au demeurant) : ca m'échappe. NB : dès que vous vous essayez au méta- ou extra-musical, je trouve que vous partez souvent dans une mauvaise foi condescendante, péremptoire et un poil ridicule. dommage car les problématiques sont svt très bonnes.
18.02.2016 par dominiquetamere :
"on peut aimer un artiste et non la personne. pas forcément compliqué à dissocier, non ?" C'est marrant, c'est exactement ce que disent les fans de Skrewdriver et autres Légion 88
18.02.2016 par de la penna :
excellent article, je le poste sur mon mur.
18.02.2016 par iza :
Carrément d'accord. Commentaires affligeants. Fan de leur zik et je me fous du reste et surtout n'ai que mépris pour la condescendance française qui voit chez les autres ce qu'elle ne voit même pas chez elle. Il est musicien, on le respecte pour ça pourquoi foutre de toutes façons on lui demande son avis sur autre chose pour ensuite le médiatiser. C'est pas pour ça qu'ils sont reconnus. C'est nul, facile mais on aime bien tendre des pièges, créer la merde là où ça sert à rien. Et je sais pas pourquoi c'est une surprise. J'imagine que parmi les fans dans la salle y en avait qui se retrouvaient. On va leur faire un putain de procès moral?
18.02.2016 par Jojolatruite :
De la bonne merde ! Je la poste sur mon mur, juste après le dernier poste de la page pute de brain
18.02.2016 par katar :
Me dites pas que vous avez dû vous mettre à trois pour écrire cette bouse ?
18.02.2016 par BBC :
E.X.C.E.L.L.E.N.T. !!!
18.02.2016 par Pitcho :
Lynchage médiatique. Alors, on tape "EODM", "Jesse Hughes" and co sur Google et que lit-on ? Il est où le lynchage ? Un article sur 10 au mieux nous présente ce gros con de Jesse Hugues comme... pas si cool que ça, toujours pro-armes à feu, etc. Bref, médiatiquement, c'est exactement le contraire du propos de cet article. On prend d'énormes pincettes pour parler du côté sombre de ce chanteur devenu héros parce qu'il a vécu (ou réchappé d') une fusillade. C'est bien votre droit de trouver très cool que JH soit un gros con électeur de Bush voire de Trump, mais cet article passe à tous les coups à côté de son sujet. Oh merde, je suis un gros con de gauche.
18.02.2016 par Brunodaix :
Et au fait Doc Gyneco comment il va ? Mille ans qu'on n'avait pas entendu parler de cet immense artiste de variétés ...
18.02.2016 par Brunodaix :
http://metalnationradio.ca/20000-2/ Ah les cons, s ils avaient eu une arme ils n en seraient pas là !
18.02.2016 par Levi Danse :
Je n'ai pas été étonné quand j'ai su que ce groupe était pro Trump, pro Bush, à faveur du porte des armes etc. Je n'ai pas été étonné, parce qu'avant de savoir cela, j'avais écouté leur "musique". Vide, sans originalité, sans vie, ou si, avec la vie de l'abruti incapable de réfléchir par soi même, qui ne fait que répéter ce que on lui a transmis, avec des variations peut être de temps en temps, mais sans aucun génie. Bref, ils font une musique de gros cons, pas une surprise qu'ils soient des gros cons, mais juste logique.
18.02.2016 par unfanderockpasfrancais :
merde, mon commentaire n'est pas passé en entier, je disais donc : Seconde ironie : l’article veut dénoncer la bienpensance moralisatrice et finit par être une leçon de morale et d’ouverture d’esprit. Si le rockeur a le droit d’être con, le fan n’a pas ce privilège. Et bravo pour la phrase qui fait sous-titre, elle n’est pas DU TOUT racoleuse. C’est sûr que si vous vous attaquez à des gens qui penseraient secrètement qu’il faut être de gauche pour «avoir le droit de se faire tirer dessus», vous n’allez pas vous attirer beaucoup de contradicteurs... Et quant au truc sur Deleuze, juste LOL. Quand on ne maîtrise pas une référence, on s'abstient. Chez G.D, l'œuvre d'art propose une forme de vie (dont on peut tirer une carthographie éthologique), il ne s'agit pas de dire qu'on doit se connecter avec toutes ces formes de vie. On peut aussi dire "ça, je n'en veux pas, ça ne me convient pas, je ne peux pas établir de rapport intéressant avec cette forme de vie". Et s'intéresser à quelque chose ne veut pas dire non plus souhaiter que cette chose existe et prenne de l'importance. Tous les gens qui se passionnent pour les différentes formes de fascismes ne cherchent pas à en défendre la légitimité.
18.02.2016 par Rom :
Pourquoi apprécier la musique d'un groupe et trouver dégueux les paroles de son leader ne marcheraient pas ensemble. Le postulat de base de l'article est mauvais. NTM c'est génial non ? Pourtant il en a dit et fait des conneries Joey Starr...
18.02.2016 par Blob :
Tous les articles publiés par la presse française au lendemain du concert de l'Olympia, érigeant presque en héros les membres du groupe et louant leur "célébration de la vie". On était assez loin du lynchage. Trouvons un compromis. Comme vous le suggériez à propos de Levon Vincent, qui sera à jamais l'oppobre du milieu techno pour avoir osé dire des conneries plus grosses que lui après les attentats du 13 novembre, "on lui laisse l'ordi, mais on lui coupe Internet" (http://www.the-drone.com/magazine/la-toplist-2015-de-the-drone/). Et bien laissons la scène à EODM, mais coupons leur les interviews.
18.02.2016 par Pwet :
Non mais déjà, EODM, c'est aussi marginal qu'une franchise de Kiri. C'est un pur produit commercial, bien lisse et bien marketé. Et parler de subversion, ok, mais en étant un peu ouvert d'esprit, on peut accepter d'écouter un chanteur qui a des idées à la con dans la vie ou commet des actes stupides, et aimer ce qu'il dit dans ses textes. Des exemples ? Bah Joey Starr, par exemple. NTM à la vieille époque c'était bon. Côté rock, on a Noir Dés', vous avez cessé d'écouter Bertrand Cantat depuis ? Pas moi. Mais ça m'empêche pas de penser beaucoup de mal de cette affaire. Par contre, si le fan de "rock français" écoute EODM, c'est surtout pour ses tubes efficaces et sexy, c'est bon à écouter chez soi pour s'imaginer dans un motel de Las Vegas avec des prostitués bon marché et de la coke, ou à réchauffer l'ambiance en soirée, mais sinon, on peut pas dire que les paroles soient super engagées. EODM, c'est du cul, du rock'n'roll et de l'alcool. C'est que du plaisir coupable. Rien qui fasse de vous un original ou un militant en l'écoutant. Vous aimez juste vous encanailler sur des rythmes bien sentis, quoi. Après, si le type est une de ces espèces de gagas de la gâchette, en fait, pour moi c'était une surprise, je ne m'y attendais pas, mais vu que le type n'a jamais a cherché à me convaincre de quoique ce soit de subversif, je le considère pas comme tel. Si maintenant, écouter les conneries de Trump sur Fox News, être républicain et aimer les armes, c'est subversif...Z'avez rien compris. C'est juste la NORME aux Etats-Unis. L'américain moyen. L'équivalent de celui de la Manif pour Tous, chez nous, qui regarde TF1 et se gratte les yeuk devant Les anges de la téléréalité 52. Bon, ok les gars, ça y est, on a découvert qu'il y avait des rockeux couillons. On est aussi déçus que si on nous annonçait que José Bové se tapait un petit Macdo de temps en temps. Fin de l'histoire. Sinon, c'est d'une ironie mordante le mec qui se retrouve dans une fusillade terroriste et qui sous-entend limite qu'on est des baltringues et qu'on aurait pu tous les saigner si on avait des guns. C'est sympa. Les terroristes visent des mecs qui ont des pensées terrorisantes. Y a inception là.
18.02.2016 par Shut up :
Oh mais ta g***** Blob ! Tu saoules.
18.02.2016 par Hiwatt3000 :
Que de raccourcis dans cet article. l'auteur prone un monde d'ouverture et lui, met tout le monde dans des cases ... ainsi, ça le rassure d'avoir raison. On s'en fout de ce groupe, ils attiraient pas plus de 1000 personnes lors de ses concerts parisiens et attirait 200 personnes en province. C'est du Rock US de base sans grand intérêt musical.
18.02.2016 par Hiwatt3000 :
Que de raccourcis dans cet article. l'auteur prone un monde d'ouverture et lui, met tout le monde dans des cases ... ainsi, ça le rassure d'avoir raison. On s'en fout de ce groupe, ils attiraient pas plus de 1000 personnes lors de ses concerts parisiens et attirait 200 personnes en province. C'est du Rock US de base sans grand intérêt musical.
18.02.2016 par Guillaume Lemiale :
S’attaquer à Lennon d'une manière aussi radicale , rapide et puérile est contre tout ce que tu te proposes de défendre et tu te permets de faire fie de l'histoire de la rébellion et du rock...Et bien oui la NRA PUE DU CUL même si la réaction de ce groupe que tu assimiles à Lou Reed ou Bowie au niveau créativité musicale (on croit rêver et retrouver nos jeunes années de LSD) me laisse pantois a été très digne.... Je les salue et trouve tpn article structurellement con... Bien à toi
18.02.2016 par Guillaume Lemiale :
S’attaquer à Lennon d'une manière aussi radicale , rapide et puérile est contre tout ce que tu te proposes de défendre et tu te permets de faire fie de l'histoire de la rébellion et du rock...Et bien oui la NRA PUE DU CUL même si la réaction de ce groupe que tu assimiles à Lou Reed ou Bowie au niveau créativité musicale (on croit rêver et retrouver nos jeunes années de LSD) me laisse pantois a été très digne.... Je les salue et trouve tpn article structurellement con... Bien à toi
19.02.2016 par Elle pense :
Mon dieu, que cet article est con...
19.02.2016 par Edgar :
The Drone, en plus d'écouter de la (bonne) musique pour réacs et racistes, fais maintenant du politiquement incorrecte (et donc correcte) pour défendre des réacs et racistes. Oui, fermez vos gueules et gardez vos fantasmes nazionistes pour vous, personne n'est dupe.
19.02.2016 par remsou :
quelle chiotte cet article
19.02.2016 par romi :
Auriez-vous l'intention de critiquer tous les français qui se sont rendu compte que les interventions de cette star du rock était décevantes moralement? Voulez-vous nous donner une ligne de conduite que nous devrions tous suivre? Pour qui vous prenez vous? De plus, votre article n'est pas structuré, il se répète autant qu'il assassine des gens qui méritent votre respect. Les folliculaires ont un ambassadeur.
19.02.2016 par Mars attacks :
Bonjour les humains
19.02.2016 par Mars attacks :
Bonjour les humains
19.02.2016 par Marc Cohen :
Enorme, les filles! Papier tout simplement énorme. Merci. Je vais essayer de faire bosser quelques copains geeks sur un aspect connexe de cette dégueulasserie: qui a orchestré (ou relayé massivement) cette campagne anti-EODM sur les rézos . Car il y a bien eu campagne à l'occasion de l'Olympia. Et tout laisse des traces . Si cet aspect intéresse quelqu'un, faites-moi signe via ma page FB. Bisous et encore merci.
19.02.2016 par antoine :
super cet artile d'eric zemmour. Les réactionnaires sont donc subversifs et dénoncer leurs positions rétrogrades fait donc de nous des fascistes. Il est beau le rock en 2016 putain Allez donc lire ça au lieu de balancer du "politiquement correct" a tour de bras sans comprendre ce que vous racontez http://lmsi.net/Critique-de-l-anti-politiquement
19.02.2016 par RV :
Cet article est tellement nul. Tellement une insulte aux musiciens qui ne sont ni d'extrême droite, ni antisémites. Tout ça en défense d'un groupe pourri musicalement. Adieu The Drone.
19.02.2016 par Phlppe :
Wagner " plus grand compositeur antisémite de tous les temps" ?Une autre défaite de la pensée...
19.02.2016 par matchou :
C'est bien un putain d'article de "français" ça. Chiant et Méchant.
19.02.2016 par Clem :
Mon dieu ! C'est du grand n'importe quoi cet article. Et le raccourci insinuant que celui qui critique les EODM, est aussi le français fan de rock mais pas rocker dans l'âme, et qui d'ailleurs écoute du Wagner, alors compositeur antisémite comme vous le présentez, et donc antisémite lui-même. Il faut m'expliquer votre raisonnement : Pour le rock, il faut faire abstraction de stupidité d'une personnalité car au fond, il faudrait écouter celui qui ne nous ressemble pas ; mais dans le même temps vous insinuez que celui qui écoute du Wagner, par définition, est ressemblant, à savoir antisémite. Je ne capte plus vos contradictions là ! Faut écouter qui, quel connard de musicien est légitime et celui qui ne l'est pas ? Vous semblez avoir toutes les réponses, svp aidez-moi et dites moi la playlist que je peux écouter ainsi que les artistes dont j'ai le droit d'exprimer un avis à propos. Quant à la conclusion de la mort de la pensée et du rock, juste parce qu'il y a eu critique d'un artiste... mon dieu que cet article est consternant.
19.02.2016 par fake :
Cet article est consternant. Le postulat de départ est idiot, l'assimilation des réactions à un seul type extrêmement réductrice. On peut aimer eodm et souhaiter que JH ferme sa gueule non pas par antiaméricanisme primaire, par ce qu'être contre la NRA ne le signifie pas davantage. En revanche le mec qui a un groupe de rock et qui s'exprime dans les médias SAIT qu'il a un pouvoir et VÉHICULE à dessein un message. S'il avait fait lui un minime effort d'adaptation au pays dans lequel il s'apprêtait à rejouer il aurait su à quel point son idéal ne pouvait y être entendu. C'est un bon entertaineur mais un abruti. On peut et doit séparer l'homme de l'œuvre mais on est pas obligé de subir ses inepties. Il commet une erreur marketing grossière car ses affirmations risquent de lui aliéner une partie de son public. J'aime eodm depuis sa création par Josh Homme car j'aime l'alternative à qotsa. Je suis centriste, je déteste Noir Désir et n'échangerais pas un centième du talent de Lennon contre celui de Jesse. Je leur trouve un unique point commun : leurs discours bien que diamétralement opposés sont aussi épuisants l'un que l'autre. La vérité est sans doute ailleurs... (Dire qu'ils se sont mis à trois pour pondre une connerie pareille. J'attends la suite de ce papier : comment les bien-pensants empêchent les non-pensants de s'exprimer ou la dictature de la pensée !)
19.02.2016 par vx :
ça a déjà dû être signalé, mais c'est "de mauvais augure", pas "de mauvaise augure". Un augure, pas une augure. Voilà. Rien à voir avec le fond de l'article.
19.02.2016 par Ouini :
Putain, bonjour les clichés et les raccourcis...
19.02.2016 par Kirochi :
Et bien moi, je suis d'accord avec vous.
19.02.2016 par STLL :
On ne peut plus déçue par cet article. RIP.
19.02.2016 par Morsay :
bravo, beau trolling, bel appeau à clique. Morsay approuve
19.02.2016 par Walter :
Pour dénoncer des medias manichéens et caricaturaux, on écrit un article ultra manichéen et caricatural ? Prochaine étape, la traduction et l'analyse des paroles ?
19.02.2016 par Lebelge :
Plaignez-vous ! En Belgique, personne n'écrit aussi bien.
20.02.2016 par Paulbismuth :
Le Web, c'est génial ! Merci pour ce moment !!!
20.02.2016 par finley2 :
Et oui mon poto. Le rock c'est pas pour les fachos! T'as déjà Sardou pour ça. A bon entendeur...
20.02.2016 par Kiripilipo :
Alors le Rock, c'est "etre cool et le reste compte pas"? Bien sur que ca compte. Si tu dis une connerie, on peut te la renvoyer en face. JH n'est pas connu pour être un grand penseur, il est juste un grand musicien. Quand il fera un disque de merde, on le lui dira, j'espère. Quand il dit une bêtise, on peut pas le lui dire? Il a le droit d'être différent, mais moi aussi, et sur ce genre de propos, je crois pas qu'il ait le droit de ne pas être attaqué.
20.02.2016 par Kiripilipo :
S'il suffisait d'aimer le rock pour se dire de gauche...ca se saurait. Ya 12093810293102 trucs plus importants qu'écouter du rock, si tu veux montrer que t'es de gauche. Faut juste savoir ou est la gauche. Si t'es socialiste en 2016, en fait t'es de droite. Bienvenu dans la vraie vie.
20.02.2016 par Kiripilipo :
S'il suffisait d'aimer le rock pour se dire de gauche...ca se saurait. Ya 12093810293102 trucs plus importants qu'écouter du rock, si tu veux montrer que t'es de gauche. Faut juste savoir ou est la gauche. Si t'es socialiste en 2016, en fait t'es de droite. Bienvenu dans la vraie vie.
20.02.2016 par Sammie Bar D. :
La vérité si j'Drone !
20.02.2016 par unfanderockpasfrancais :
@Walter : on a écrit exactement la même chose !
20.02.2016 par unfanderockpasfrancais :
@Walter : on a écrit exactement la même chose !
21.02.2016 par bibi :
''C'est marrant, c'est exactement ce que disent les fans de Skrewdriver et autres Légion 88'' Oui Domi, t'as tout compris, et certains fans de Wagner, Booba, etc. Il faut bien accepter que tu peux apprécier la musique de gens qui n'ont pas tjs la même vision du monde que toi. Quand tu regardes la Planète des singes (si tu aimes...), tu fermes les yeux à chaque apparition d'Heston ?
21.02.2016 par michel michel :
Les amis, cet article est consternant à tous les niveaux, et même quand je pourrai être d'accord avec vous, je n'y comprends rien, je suis clairement dégouté par le ton employé et la pathologie mégalomaniaque qui s'en dégage. Au point que la seule interrogation qui me vient à sa lecture est la suivante : comment peut-on écrire un article comme ça à plusieurs ? Je vous prierai donc (sinon je vous vire de mon marque-pages !) de rebrancher vos cortex supérieur, de revoir votre copie et de pondre un texte moins putassier sur la question de fond qui semble tarauder cet article : la nécessité, pour pouvoir se fonder un jugement en art, de séparer l'art de l'artiste... Bon allez, je vais m'écouter un petit Charles Manson, moi ça me détend.
25.02.2016 par Aerok :
""""le fan de rock français, élevé aux disques de Noir Désir et Léo Ferré, ne peut pas composer""""" DEJA RIEN QUE CA C EST LA PREUVE QUE LE ROCK FRANCAIS 1 N EXISTE PAS 2 QUE LES MUSICIENS FRANCAIS SONT NULS A CHIER IL FAUT ARRETER DE DELIRE ET CE GROUPE EODM C EST DU BAS DE GAMME COMME IL N Y A PLUS RIEN CA N EST PAS DIFFICILE D ETRE LES MEILLEURS
17.06.2016 par montjoiestdenis :
Un enculé, victime ou pas même avec des valeurs, reste un enculé.
Poster un commentaire
Voir aussi
5
Articles suivants

Stream : on écoute It's Only You de Better Person et on trempe nos draps de sueurs et de larmes

Nouvel album du synthpoppeux berlinois à écouter en entier.
18.02.2016,
Benjamin Leclerc

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2016%2F02%2FPromo-Picture-Better-Person1-690x424-2.jpg%22%2C%22alt%22%3A%22Promo-Picture-Better-Person1-690x424-2%22%2C%22width%22%3A%22100%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22none%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20float-none%20model-Photo%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2223020%22%2C%22file%22%3A%2230020%22%2C%22width%22%3A%22690%22%2C%22height%22%3A%22424%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2016%2F02%2FPromo-Picture-Better-Person1-690x424-2.jpg%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2223020%22%7D%7D%7D

Certaines études montrent l’importance de la musique dans les relations, amoureuses en particulier (puisque c’est de ça qu’il va être question). Une plus récente montrait même l’importance des goûts musicaux aux premiers stades d’une relation. L’influence qu’a sur l’issue d’un premier rendez-vous le fait d’aimer du classique (résultat : super pour les femmes, pas terrible pour les hommes) ou du country (mauvais, ça). Bien sur, l’EP It’s Only You n’était pas dans la liste des choses proposées – il sort seulement. 

Lire la suite...

John Carpenter va sortir le deuxième missel de ses Lost Themes

On écoute le premier extrait de Lost Themes II qui sort bientôt sur Sacred Bones.
18.02.2016,
Bruce Levy

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2016%2F02%2Fjohn-carpenter.jpg%22%2C%22alt%22%3A%22john-carpenter%22%2C%22width%22%3A%22100%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22none%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20float-none%20model-Photo%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2223010%22%2C%22file%22%3A%2230010%22%2C%22width%22%3A%22400%22%2C%22height%22%3A%22400%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2016%2F02%2Fjohn-carpenter.jpg%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2223010%22%7D%7D%7D

John Carpenter n'en a pas terminé avec ses Lost Themes. Souvenez-nous, en novembre 2014, quelques jours après les féralies chrétiennes, le maître de l'horreur américaine, le réalisateur de The Thing et Halloween venait pour sauver l'avenir de la dark synth machiavélique des films d'épouvantes en sortant son premier album de compositions originales. 

Lire la suite...

Le premier EP de Mhysa s'adresse d'abord aux femmes noires du monde entier

Il s'écoute en entier sur Soundcloud et s'achète pour la modique somme de 6 $.
17.02.2016,
Bruce Levy

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2016%2F02%2FCapture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202016-02-17%20a%CC%80%2014.50.28.png%22%2C%22alt%22%3A%22Capture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202016-02-17%20a%CC%80%2014.50.28%22%2C%22width%22%3A%22100%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22none%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20float-none%20model-Photo%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2223007%22%2C%22file%22%3A%2230007%22%2C%22width%22%3A%22599%22%2C%22height%22%3A%22376%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2016%2F02%2FCapture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202016-02-17%20a%CC%80%2014.50.28.png%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2223007%22%7D%7D%7D

E. Jane aka Mhysa est la moitié de SCRAAATCH, duo d'étudiants en art à Washington qui ont entamé leur collaboration en 2013 dans un genre club et expérimental mais à l'identité encore assez floue à l'époque. Aujourd'hui installé à Philadelphie, le groupe est surtout responsable d'edits saturés et tout aussi conceptuels de Rihanna et Lil Kim postés simplement sur Soundcloud, de quelques mixes pour Halcyon Veil (le label de Rabit) ou The Fader qui vous retournons aussi bien la tête qu'ils vous la rempliront de morceaux mainstream profanés.

Lire la suite...

{"template":"article","rubrique":"blog","title":"Le lynchage m\u00e9diatique des Eagles of Death Metal n'est pas seulement une d\u00e9faite de la pens\u00e9e, c'est une d\u00e9faite du rock | The Drone ","videosPlayerList":null,"pageIsList":null,"nextPage":"list\/blog\/689"}

Twitter

Derniers commentaires

Restez en contact