Le nouveau clip de Weyes Blood est un chef-d'œuvre de pop baroque et hallucinogène

En attendant son album Front Row Seat To Earth dont on reparle très bientôt.

27.09.2016, par

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2016%2F09%2Fweyesblood.jpg%22%2C%22alt%22%3A%22weyesblood%22%2C%22width%22%3A%22100%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22none%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20float-none%20model-Photo%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2226050%22%2C%22file%22%3A%2233371%22%2C%22width%22%3A%223583%22%2C%22height%22%3A%222376%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2016%2F09%2Fweyesblood.jpg%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2226050%22%7D%7D%7D

Pour annoncer son prochain album à paraître le 21 octobre sur Mexican Summer, Front Row Seat To Earth (on y reviendra en temps utile), la grande consolatrice Natalie Mering aka Weyes Blood a réalisé certainement l'un des plus formidables clips de l'année, pour illustrer l'un des plus beaux titres du disque à venir, ''Do You Need My Love''.

Postée cette nuit, la vidéo est un western absurde et fauché qui se joue encore une fois de l'inversion des rôles, comme dans le précédent clip pour ''Seven Words'' où les sirènes étaient incarnées par des hommes. Cette fois-ci, Natalie s'est collée une moustache, attachée les cheveux et vient séduire des femmes jouées par des hommes d'une ferme en bord de rivière au XIXe siècle, sous l'oeil jaloux du fermier joué par une femme.

Le gentleman Natalie envoûte les hommes-femmes et les entraîne prendre des champignons hallucinogènes avec un ours. Le tout se clôture par un retour au XXIe où la vraie Natalie reprend ses formes féminines d'aujourd'hui et repart en auto-stop avec une des garçon-fermières et l'ours. On se croirait à la fois dans Et au milieu coule une rivière de Redford et L'homme des hautes plaines d'Eastwood revu à la sauce Luc Moullet (Une aventure de Billy le Kid) ou Quentin Dupieux (Wrong). Mais sous ses airs de grosse blague potache, la vidéo offre un contraste saisissant avec le côté mélodramatique des chansons de Weyes Blood et c'en est d'autant plus bouleversant. Oubliez les séries TV et le cinématographe, c'est dans les vidéos-clips que ça se passe niveau renaissance des arts.

Si la réalisation est signée Natalie Mering, on doit le montage grotesque à la brillante Charlotte Linden Ercoli Coe, la très jeune réalisatrice du clip de ''Seven Words'', et musicienne d'inspiration Ariel Pinkienne sous le nom de Charles.

Vous pouvez pré-commander Front Row Seat to Earth sur le site de Mexican Summer.

 
%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2016%2F09%2Ffrontrawseattoearth.jpg%22%2C%22alt%22%3A%22frontrawseattoearth%22%2C%22width%22%3A%22100%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22none%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20float-none%20model-Photo%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2226052%22%2C%22file%22%3A%2233373%22%2C%22width%22%3A%22500%22%2C%22height%22%3A%22500%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2016%2F09%2Ffrontrawseattoearth.jpg%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2226052%22%7D%7D%7D 

Commentaires
2
27.09.2016 par machin :
Vous pouvez arrêter de prendre un ton grandiloquent à chacun de vos article? "Le tube de l'année" "Une merveille". C'est chiant quoi. Pire que Les Inrocks. Sinon la track est awesome trop géniale, c vrai.
27.09.2016 par factory042 :
@machin Si l'on est un peu habitué à TheDrone, on sait que le ton y est volontairement subjectif. N'y vois surtt pas de la pédance.
Poster un commentaire
Voir aussi
3
Articles suivants

L'hydre metal Neurosis a 30 ans et elle a survécu à tout

Critique et écoute du nouvel album Fires Within Fires, produit par Steve Albini et sorti vendredi.
27.09.2016,
Théo Chapuis

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2016%2F09%2FCapture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202016-09-27%20a%CC%80%2010.39.31.png%22%2C%22alt%22%3A%22Capture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202016-09-27%20a%CC%80%2010.39.31%22%2C%22width%22%3A%22100%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22none%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20float-none%20model-Photo%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2226038%22%2C%22file%22%3A%2233359%22%2C%22width%22%3A%22594%22%2C%22height%22%3A%22336%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2016%2F09%2FCapture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202016-09-27%20a%CC%80%2010.39.31.png%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2226038%22%7D%7D%7D

Fires Within Fires
fait entrer Neurosis dans sa quatrième décennie d’existence. Or le groupe poursuit sa route inexorablement, sans jamais se retourner, en dépit de ce qui l’entoure : Neurosis a survécu à la chute de l'URSS, à Puddle of Mudd, aux VHS, au 11 septembre, à St. Anger, à Myspace, à la reformation de Refused, à la fermeture du CBGB et à la mode des tatouages Amenra. C’est bien simple, si Neurosis était un animal, ce serait une bestiole d’un autre temps : tellement lourde, grosse et lente qu'elle aurait dû disparaître de la surface de la planète pour d’évidentes raisons d’évolution – comme le megalodon, le diplodocus, Khanate ou James Gandolfini. Mais voilà, même Darwin peut se planter et les anachronismes ont parfois du bon.

Résumé

Lire la suite...

SEPIA. Au début des années 80, des membres de Coil, Throbbing Gristle et Mekon créent un supergroupe éphémère

L'unique album de Zos Kia s'apprête à être réédité en grande pompe chez Cold Spring en novembre.
26.09.2016,
The Drone

Artiste : Au début des années 80, des membres de Coil, Throbbing Gristle et Mekon forment le groupe Zos Kia et enregistrent un seul et unique album au format cassette. Vous vous en doutez, vu le pedigree de ses créateurs, le disque en question, Transparent, sonne plutôt industriel passé à la broyeuse électrique. Plus de trente ans plus tard, l'album sera réédité par le label Cold Spring le 11 novembre prochain, dans une version vinyle somptueuse avec livret très fourni. À l'écoute de l'extrait ci-dessous, la parenté entre Coil et Throbbing Gristle se fait en tout cas particulièrement évidente. Il est à noter qu'à l'époque de l'enregistrement de Transparent, Coil n'avait quant à lui pas encore publié le moindre morceau.
Année : 1983, réédition en 2016
Disque : Transparent
En savoir plus : lien de précommande de l'album



%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2016%2F09%2FCapture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202016-09-26%20a%CC%80%2017.25.24.png%22%2C%22alt%22%3A%22Capture%20d%E2%80%9                                             
            <p><a class=Lire la suite...

Il y a de la synth pop bien de chez nous et un jeu de mot un peu pourri sur la dernière compilation de la Souterraine

Sainte Pop est sorti vendredi et s'écoute ici.
26.09.2016,
Marc-Aurèle Baly

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2016%2F09%2Fmaxresdefault.jpg%22%2C%22alt%22%3A%22maxresdefault%22%2C%22width%22%3A%22100%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22none%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20float-none%20model-Photo%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2226033%22%2C%22file%22%3A%2233353%22%2C%22width%22%3A%221280%22%2C%22height%22%3A%22720%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2016%2F09%2Fmaxresdefault.jpg%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2226033%22%7D%7D%7D

En fin de semaine dernière, alors que certains membres de la rédaction étaient trop occupés à se gratter la tête et à se pincer devant une tribune impayable censée s'adresser à cette masse informe qu'est notre génération précaire (ou quelque chose comme ça, on se repenche sur le sujet très rapidement), on a failli passer à côté de la nouvelle compilation de la Souterraine, laquelle produisait elle aussi sa petite tambouille dans son coin. 

Lire la suite...

{"template":"article","rubrique":"blog","title":"Le nouveau clip de Weyes Blood est un chef-d'\u0153uvre de pop baroque et hallucinog\u00e8ne | The Drone ","videosPlayerList":null,"pageIsList":null,"nextPage":"list\/blog\/496"}

Twitter

Derniers commentaires

Restez en contact