Le nouveau maxi de Bepotel est une pépite de techno texturée tout trouvée pour réapprendre à tanzer

Clip en exclu, maxi en écoute.

03.09.2015, par

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2015%2F09%2Fob_f8806f_1978697-10152412336341695-808167137054.jpg%22%2C%22alt%22%3A%22ob_f8806f_1978697-10152412336341695-808167137054%22%2C%22width%22%3A%22100%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22none%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20float-none%20model-Photo%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2220336%22%2C%22file%22%3A%2226910%22%2C%22width%22%3A%22600%22%2C%22height%22%3A%22450%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2015%2F09%2Fob_f8806f_1978697-10152412336341695-808167137054.jpg%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2220336%22%7D%7D%7D

Donc Bruxelles n'est pas seulement en train de virer paradis fiscal a minima pour les semi-riches de France qui trouvent qu'ils payent trop d'impôts, c'est surtout en train de devenir un vivier fourmillant passionnant à regarder évoluer chez les amateurs de house déviante, celle dont les kicks sonnent comme des bulles d'air qui font éclater la peau du lait quand on fait cuire le porridge un peu trop fort, qui s'épanouit aussi bien en cassette qu'en LP à pochette sérigraphiée et dont les labels les plus emblématiques s'appellent The Trilogy TapesWorkshop ou, en Belgique, Meakusma bien sûr. Et dans la foulée d'un maxi magnifique sur Vlek dont on vous avait indirectement vanté les mérites au travers d'un remix non moins superbe par la cousine Stellar Om Source, le trio flamand Bepotel se pose en ce début septembre au coeur du jeu avec un 3 titres qui n'est pas seulement son meilleur disque à ce jour, mais une véritable déclaration d'intention esthétique balancée à la face du petit monde de la house underground européenne.

Sur "MSG" notamment, morceau de choix du maxi dont on vous fait découvrir en avant-première le clip étrangement paisible signé Java Petite, Sagat, Walrus et &apos imposent avec une appréciable fortitude un retour au meilleur de la micro house du début des noughties (impossible de ne pas penser aux disques Jan Jelinek sur Klang Elektronik sous le nom de Farben) à laquelle ils adjoignent tout un tas de beaux accessoires électroacoustique qui ne dépareilleraient pas sur un maxi de Kassem Mosse. Bref, c'est de la très, très belle ouvrage dont on sait qu'elle nous accompagnera pas mal dans ces prochains mois. Par ici pour vous procurer le maxi, par là pour vous balader dans le reste du catalogue Bepotel Records. 



%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2015%2F09%2FStartup%20Label%201%20%5BBEP006%5D.png%22%2C%22alt%22%3A%22Startup%20Label%201%20%5BBEP006%5D%22%2C%22width%22%3A%22100%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22none%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20float-none%20model-Photo%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2220337%22%2C%22file%22%3A%2226911%22%2C%22width%22%3A%22300%22%2C%22height%22%3A%22300%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2015%2F09%2FStartup%20Label%201%20%5BBEP006%5D.png%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2220337%22%7D%7D%7D

Poster un commentaire
Voir aussi
5
Articles suivants

Le nouvel album de Patricia sur Opal Tapes s'appelle Bem Inventory et il s'écoute en entier

La plus belle moustache de la techno expérimentale est de retour.
02.09.2015,
Marc-Aurèle Baly

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2015%2F09%2Fpatricia%20the%20drone.jpeg%22%2C%22alt%22%3A%22patricia%20the%20drone%22%2C%22width%22%3A%22100%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22none%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20float-none%20model-Photo%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2220321%22%2C%22file%22%3A%2226895%22%2C%22width%22%3A%221024%22%2C%22height%22%3A%221024%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2015%2F09%2Fpatricia%20the%20drone.jpeg%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2220321%22%7D%7D%7D

Il y a deux ans, lorsque le label Opal Tapes portait encore bien son nom et publiait des cassettes (depuis, il réédite la plupart de ses sorties en maxi et a fondé sa sous-division dédiée aux vinyles, Black Opal- le prix à payer quand on a du succès), Patricia réalisait Body Issues, long format porté par de sublimes nappes de synthés et de claps liquéfiants.

Lire la suite...

SEPIA. XTC dans Rapido en 1992

Des blagues sur la drogue d'Antoine de Caunes au chapeau d'Andy Partridge, un document en or.
02.09.2015,
The Drone

Artiste : XTC
DisqueNonsuch (Virgin, 1992)
Mots-clés :  Rapido, Andy Partridge, Colin Moulding, 
En savoir plusXTC At The Manor (1980)

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2015%2F09%2FCapture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202015-09-02%20a%CC%80%2014.32.02.png%22%2C%22alt%22%3A%22Capture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202015-09-02%20a%CC%80%2014.32.02%22%2C%22width%22%3A%22100%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22none%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20float-none%20model-Photo%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2220317%22%2C%22file%22%3A%2226891%22%2C%22width%22%3A%22694%22%2C%22height%22%3A%22494%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2015%2F09%2FCapture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202015-09-02%20a%CC%80%2014.32.02.png%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2220317%22%7D%7D%7D

Lire la suite...

C·30 C·60 C·90 Go : #3

Chaque mois, la revue des sorties cassettes qui valent le coup un peu, beaucoup, à la folie, passionnément.
02.09.2015,
The Drone

Patrick Higgins "Social Death Mixtape" (NNA Tapes)

Avec son groupe Zs (minimalistes no wave et bruitistes de Brooklyn), Higgins semble parfois composer l’album que Battles n’arrive pas à sortir. Seul, il sort une vraie mixtape, associant divers exercices et morceaux réalisés entre 2009 et aujourd’hui, spécifiquement pensés pour le format cassette - œuvre vivante se déformant à l’usure de la bande. Ici, Higgins cherche l’erratique, la sérendipité - voire l’erreur harmonique - dans les musiques répétitive (le minimalisme américain, Riley et Glass en tête) et concrète. C’est truffé de citations comme de temps réels improvisés et Higgins en sort auteur d’un sérialisme discontinu et percuté. Une expérience physique relativement éprouvante, offerte par NNA Tapes. MD




Paul Jones "No Call From Rasmus While Jogging" (Das Andere Selbst)

C'est tout à la fois la cassette la plus étrange et la plus émouvante de ce batch. Lointainement associé au mythique label Flying Nun (il a produit un album de Ghost Club) et co-taulier du label londonien Stolen Recordings (Bo Ningen, Jeff the Brotherhood...), le Néozélandais Paul Jones fait partie de cette belle race de guitariste de chambre à coucher qui s'enregistrent comme ils respirent sur des beaux enregistrements intimistes où on les entend respirer (et regarder la télé). Quelque part entre Pentangle, l'éternel Fahey du Delta (quand il attrape le slide) et les pavanes lacrimales ancestrales de John Dowland, Paul Jones fait quelque chose de très beau avec son spleen et ses dix doigts. Par contre, ne nous demandez pas d'expliciter le titre, parce qu'on ne sait niquedouille de ce qui se trame derrière cette histoire de Rasmus qui devait appeler pendait qu'on courait. OL


Lire la suite...

{"template":"article","rubrique":"blog","title":"Le nouveau maxi de Bepotel est une p\u00e9pite de techno textur\u00e9e tout trouv\u00e9e pour r\u00e9apprendre \u00e0 tanzer | The Drone ","videosPlayerList":null,"pageIsList":null,"nextPage":"list\/blog\/1384"}

Twitter

Derniers commentaires

Restez en contact