Le premier album des Parisiens de Bryan's Magic Tears semble sortir tout droit d'un rêve mouillé d'un post-ado un peu attardé

Et c'est peut-être justement pour ça qu'il est si plaisant. Écoute intégrale.

15.11.2016, par

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2016%2F11%2FCapture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202016-11-15%20a%CC%80%2009.49.33.png%22%2C%22alt%22%3A%22Capture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202016-11-15%20a%CC%80%2009.49.33%22%2C%22width%22%3A%22100%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22none%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20float-none%20model-Photo%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2226898%22%2C%22file%22%3A%2234291%22%2C%22width%22%3A%221248%22%2C%22height%22%3A%22647%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2016%2F11%2FCapture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202016-11-15%20a%CC%80%2009.49.33.png%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2226898%22%7D%7D%7D

Composé de, si on a bien compris, membres de Dame Blanche et La Secte du Futur (et d'autres aussi peut-être, vu le potentiel incestueux de la scène garage punk française), les Parisiens de Bryan's Magic Tears naviguent plutôt entre des terres lo-fi rugueuses et un horizon sucré idéalisé, en droite lignée des 90's de Pavement, Royal Trux et Ween revues et corrigées par T-Rex - ou l'inverse, d'ailleurs. Découvert il y a deux ans sur une compile sortie des tréfonds de l'Internet (dont je serais bien incapable de retrouver la trace), le morceau "Small Dick Fucks Cheerios" m'avait un peu agrippé et d'office pris par les sentiments.

Une mélancolie plutôt inhabituelle dans l'esthétique garage rock cracra, un certain goût pour la régression que partagent pas mal de leurs compatriotes garage, lo-fi et indie punk depuis maintenant pas mal d'années (l'Amérique VHS en ligne de mire, une appétence pipi caca un peu bebête et touchante à la fois, ses membres ayant de toute évidence passé l'âge de parler de petites bites et de céréales), ce morceau avait de quoi caresser dans le sens du poil tout mélomane un peu branleur et nostalgique d'une époque qu'il n'aurait pas vécue. Et leur premier album, qui sort désormais chez les Parisiens de XVIII Records, est bien évidemment à l'avenant.

Plutôt habitué à délivrer des charges punk et garage qui grattent et qui râpent (on pense notamment à toute la bande de cramés australiens qu'il abrite en son sein, de UV Race à Royal Headache), XVIII Records, en sortant le premier album de Bryan's Magic Tears (dont le nom est tiré d'un dealer d'acides à Paris, pour la petite histoire), choisit ici de s'attarder sur une fournée pleine de fuzz, de chorus et de romantisme (post) ado, à propos de laquelle on a très envie d'user de superlatifs et d'enthousiasme. Car si de prime abord, l'entreprise a tout l'air du projet de seconds couteaux peu investis par la chose, la vérité est que le disque, uniquement composé de tubes immédiats, délivre assez de délices, de candeur et de félicité rigolarde (planquée derrière les couches de gras et les synthés fiévreux) pour que l'on s'attarde un peu sur son cas. En tout cas, beaucoup plus que le temps-Internet, qui digère et oublie tout dans la seconde, tente de nous imposer. 

Le premier album de Bryan's Magic Tears sort mi-décembre chez XVIII Records et se précommande ici. Il est en écoute intégrale en avant-première ci-dessous :  



%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2016%2F11%2Fbryansmagictears-1.jpg%22%2C%22alt%22%3A%22bryansmagictears-1%22%2C%22width%22%3A%22100%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22none%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20float-none%20model-Photo%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2226919%22%2C%22file%22%3A%2234314%22%2C%22width%22%3A%22960%22%2C%22height%22%3A%22960%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2016%2F11%2Fbryansmagictears-1.jpg%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2226919%22%7D%7D%7D

Poster un commentaire
Voir aussi
3
Articles suivants

Un documentaire sur la TR 808 sort au début du mois prochain

Retour sur l'impact de la boite-à-rythmes sur la musique de la fin du vingtième siècle.
15.11.2016,
Arthur Cemeli

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2016%2F11%2FRoland_TR-808_large.png%22%2C%22alt%22%3A%22Roland_TR-808_large%22%2C%22width%22%3A%22100%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22none%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20float-none%20model-Photo%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2226915%22%2C%22file%22%3A%2234309%22%2C%22width%22%3A%222384%22%2C%22height%22%3A%221531%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2016%2F11%2FRoland_TR-808_large.png%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2226915%22%7D%7D%7D
Le réalisateur Alexander Dunn va sortir en association avec Apple un documentaire entièrement consacré à la TR-808. De Richie Hawtin à Afrika Bambaataa, Dunn a rassemblé gros clients issus de tous horizions musicaux pour nous parler de cet anonyme outil de studio devenu objet iconique lors du passage de la musique à l'ère des machines. Ça sortira la 9 décembre via Apple Music et le trailer se regarde ci-dessous. 

Lire la suite...

Pas de repos dans le garage rock : les Australiens de King Gizzard & The Lizard Wizzard vont sortir 5 albums en 2017

Le premier extrait clippé du premier album se regarde ici.
15.11.2016,
Arthur Cemeli

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2016%2F11%2Fkinggizzard2.jpg%22%2C%22alt%22%3A%22kinggizzard2%22%2C%22width%22%3A%22100%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22none%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20float-none%20model-Photo%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2226902%22%2C%22file%22%3A%2234295%22%2C%22width%22%3A%22671%22%2C%22height%22%3A%22377%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2016%2F11%2Fkinggizzard2.jpg%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2226902%22%7D%7D%7D

Représentants de la bourdonnante scène garage-rock australienne, les 7 membres de King Gizzard and the Lizard Wizard frappent un grand coup en annonçant la sortie de 5 albums en 2017. On les savait déjà hyperactifs (8 albums en 5 années de carrière) mais Stu MacKenzie et ses acolytes semblent décidés à oublier jusqu'à la notion de sommeil en accompagnant leur marathon de studio d'une tournée états-unienne hivernale qui les verra quadriller le territoire Nord-Américain d'Est en Ouest et du Nord au Sud en à peine 15 jours. Flying Microtonal Banana, le premier de la série de 5 LP's, sortira le 24 février via Ato Records. Le premier extrait clippé "Rattlesnake", sorti en fin de semaine dernière, s'inscrit dans la veine psych-rock reptilien à pupilles dilatées que le groupe creuse depuis 2010, qui fait décidément tout pour obtenir le titre officieux "d'enfant de Thee Oh Sees".

Lire la suite...

Dance music intelligente en easy listening : en 1996, Aphex Twin remixe The Mike Flower Pops

Le morceau vient de refaire surface sur la compilation qui célèbre les 20 ans de Lo Recordings.
14.11.2016,
Arthur Cemeli

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2016%2F11%2Faphex.jpg%22%2C%22alt%22%3A%22aphex%22%2C%22width%22%3A%22100%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22none%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20float-none%20model-Photo%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2226890%22%2C%22file%22%3A%2234282%22%2C%22width%22%3A%22790%22%2C%22height%22%3A%22395%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2016%2F11%2Faphex.jpg%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2226890%22%7D%7D%7D

Le label de musique électronique expérimentale Lo Recording fête ses 20 ans en sortant It's Been Hell, une compilation rétrospective en deux parties. La première, 10 Good Tracks, est composée d'originaux, dont des morceaux de Grimes, Cursor Miner et Hairy Butter. La seconde, 10 Good Remixes, est, vous l'aurez deviné, composée de 10 remixes dont un morceau de Jean-Jacques Perrey revu par Plastician, une relecture de Vincent Oliver par Nathan Flake, et l'easy-listening second degré de The Mike Flower Pops remanié par Aphex Twin. Comme souvent avec le producteur, la genèse du projet n'est pas claire et une légende tenace veut qu'il ait en fait oublié de faire le remix promis à la maison de disque et filé une tape au hasard au coursier chargé de récupérer les bandes. Erreur ou pas, le morceau s'écoute ci-dessous et la compilation se commande ici

Lire la suite...

{"template":"article","rubrique":"blog","title":"Le premier album des Parisiens de Bryan's Magic Tears semble sortir tout droit d'un r\u00eave mouill\u00e9 d'un post-ado un peu attard\u00e9 | The Drone ","videosPlayerList":null,"pageIsList":null,"nextPage":"list\/blog\/402"}

Twitter

Derniers commentaires

Restez en contact