Blog

VvvV: The Beast

Stream intégral du dernier EP des Bordelais VvvV.
14.05.2014,
Lucie Monpontet

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2014%2F05%2F163586_394071177366726_586505391_n.png%22%2C%22alt%22%3A%22163586_394071177366726_586505391_n%22%2C%22width%22%3A%2250%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22right%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20model-Photo%20float-right%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2213689%22%2C%22file%22%3A%2219332%22%2C%22width%22%3A%22320%22%2C%22height%22%3A%22320%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2014%2F05%2F163586_394071177366726_586505391_n.png%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2213689%22%7D%7D%7DFigurez-vous qu'il y a un truc dont je serai éternellement fière en ce qui concerne ma ville d'origine: il semblerait que Bordeaux soit génératrice de tout un paquet d'artistes plutôt du genre brillants, qui s'activent plutôt la saucisse et bossent durs pour faire en sorte que ma petite assertion régionale résonne au national.

Exemple du jour avec VvvV. Duo composé d'un bout d'Aerôflôt et d'un autre bout de Year of No Light, VvvV sont parents de quatre EPs et d'environ le décuple de concerts. Ce qui leur aura valu au moins deux reports d'auteurs agréablement surpris par leur capacité à faire s'activer les jolies filles - on ne rigole pas avec Bordeaux et les Bordelais, tenez-vous le pour dit.

.1
VvvV
Contracts
00:04:04
{"playlistId":"846","id":"3548","mp3":"bWVkaWEvMjAxNC8wNS9Db250cmFjdHMubXAz","artist":"VvvV","title":"Contracts"}
.2
VvvV
Sunrise
00:04:04
{"playlistId":"846","id":"3550","mp3":"bWVkaWEvMjAxNC8wNS9TdW5yaXNlLm1wMw==","artist":"VvvV","title":"Sunrise"}
.3
VvvV
So Loud
00:04:00
{"playlistId":"846","id":"3549","mp3":"bWVkaWEvMjAxNC8wNS9TbyBMb3VkLm1wMw==","artist":"VvvV","title":"So Loud"}
.4
VvvV
Up The Flattest Seas
00:06:07
{"playlistId":"846","id":"3551","mp3":"bWVkaWEvMjAxNC8wNS9VcCB0aGUgZmxhdHRlc3Qgc2Vhcy5tcDM=","artist":"VvvV","title":"Up The Flattest Seas"}

Lire la suite...

Candie Hank: Babyshka Demona

Sur son nouvel album, le vétéran allemand s'adonne à la douceur. Extrait en exclusivité.
14.05.2014,
Olivier Lamm

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2014%2F05%2FCapture%20d%E2%80%99%C3%A9cran%202014-05-14%20%C3%A0%2012.34.36.png%22%2C%22alt%22%3A%22Capture%20d%E2%80%99%C3%A9cran%202014-05-14%20%C3%A0%2012.34.36%22%2C%22width%22%3A%2250%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22right%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20model-Photo%20float-right%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2213698%22%2C%22file%22%3A%2219342%22%2C%22width%22%3A%22463%22%2C%22height%22%3A%22703%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2014%2F05%2FCapture%20d%E2%80%99%C3%A9cran%202014-05-14%20%C3%A0%2012.34.36.png%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2213698%22%7D%7D%7DPatric Catani fait partie de cette race de musiciens si prolifiques qu'ils en deviennent énervants. Constamment occupé depuis la sortie de son premier disque alors qu'il n'avait que 16 ans (eh ouais, 16 ans) à l'élaboration, l'enregistrement ou la finalisation d'un de ses 123 projets (outre les affreux Puppetmastaz et ses diverses participations au crew Digital Hardcore, citons le duo rap Steve Hive, Eradicator, Xberg Dhirty6 Cru et les regrettés A*Class), l'Allemand a toujours quelque chose à vendre.

.1
Candie Hank
Babyshka Demona
00:02:37
{"playlistId":"845","id":"3547","mp3":"bWVkaWEvMjAxNC8wNS8wNCBCYWJ5c2hrYSBEZW1vbmEubXAz","artist":"Candie Hank","title":"Babyshka Demona"}

Lire la suite...

Holy Strays: Pathless March x Seance

Holy Strays nous emmène en Bretagne. On streame en avant première la face B de son prochain EP.
14.05.2014,
Lucie Monpontet

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2014%2F05%2FLOW01.jpg%22%2C%22alt%22%3A%22LOW01%22%2C%22width%22%3A%2250%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22right%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20model-Photo%20float-right%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2213699%22%2C%22file%22%3A%2219343%22%2C%22width%22%3A%222000%22%2C%22height%22%3A%221333%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2014%2F05%2FLOW01.jpg%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2213699%22%7D%7D%7DSébastien Forrester, musicien expérimental parisien fraichement émoulu du conservatoire qui peut notamment s'enorgueillir de l'épuisement ultra-rapide de sa première cassette chez Not Not Fun, a donc passé un weekend en Bretagne. Jusque là rien de particulièrement étonnant - ce garçon a le droit d'aller passer des weekends en Bretagne comme vous et moi. Sauf que plutôt que de s'en tenir à la visite de la Maison de la Harpe à Dinan, il s'en est allé voir la base navale de Saint Nazaire et est revenu avec tout un tas de photos, des field recordings enregistrés en loucedé, des plans et pleins d'idées.

"Pathless March" et "Seance" sont le résultat condensé de toutes les jolies choses rapportées de Saint-Nazaire. Atelier Ciseaux s'est empressé d'en faire un bel objet virtuel, soit un "45 tours digital et visuel" agrémenté d'un petit fanzine internet qui comblera les fans d'histoires et les lecteurs de Sans-Atout et le Cheval Fantôme qui ne s'en sont jamais vraiment remis (les légendes, la Bretagne, la brume, tout ça). 

Si vous êtes fans de ballades épiques, de batteries brutes, de vocaux tout tordus qui ne sont pas sans rappeler les travaux de Patten, que vous n'avez pas peur de la Bretagne et des fantômes, vous devriez très certainement vous retrouver dans "Pathless March" et "Seance", loin dans le château de François Robion à courir après des chevaux qui n'existent pas. Vous avez vu comme je connais bien la Bretagne ? 

Pathless March x Seance est disponible dès aujourd'hui juste ici.

.1
Holy Strays
Seance
00:03:55
{"playlistId":"844","id":"3546","mp3":"bWVkaWEvMjAxNC8wNS9TZWFuY2UubXAz","artist":"Holy Strays","title":"Seance"}

Lire la suite...

Rezzett: Zootie

Un maxi dont on ne sait même pas quand il sort, mais c'est pas grave.
13.05.2014,
Sébastien Tribot

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2014%2F05%2FCapture%20d%E2%80%99%C3%A9cran%202014-05-12%20%C3%A0%2014.43.45.png%22%2C%22alt%22%3A%22Capture%20d%E2%80%99%C3%A9cran%202014-05-12%20%C3%A0%2014.43.45%22%2C%22width%22%3A%2250%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22right%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20model-Photo%20float-right%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2213639%22%2C%22file%22%3A%2219282%22%2C%22width%22%3A%22152%22%2C%22height%22%3A%22150%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2014%2F05%2FCapture%20d%E2%80%99%C3%A9cran%202014-05-12%20%C3%A0%2014.43.45.png%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2213639%22%7D%7D%7DLa vie d'un article ne tient parfois qu'à un fil. Ainsi quand j'ai proposé aux augustes âmes qui animent The Drone de parler de ce morceau uploadé depuis quelque jours sur le soundcloud de The Trilogy Tapes, ils ont commencé par refuser, arguant du fait qu'on ne savait rien de sa date de sortie ni du type qui l'a commis. De fait, je dois battre ma coulpe quant à mon incapacité à percer le nuage de fumée qui entoure "Zootie".  À ce moment précis, et en dépit de la grosse salve de messages envoyés à Will Bankhead qui a vraisemblablement prévu de le sortir, je n'ai aucun argument à avancer pour justifier l'existence de cet article à part que ce morceau démâte pas mal et qu'il s'insère assez idéalement dans la rafale d'articles liés au revival de la jungle qui paraissent accidentellement en même temps (m'a-t-on dit) sur le site.

Lire la suite...

Dazed Digital & Channel 4: Jungle Fever

Les 23 minutes du dernier volet de la série "Music Nation" vont devenir les meilleures 23 minutes de ta semaine.
13.05.2014,
Lucie Monpontet

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2014%2F05%2FR-28134-1239376159.jpeg%22%2C%22alt%22%3A%22R-28134-1239376159%22%2C%22width%22%3A%2250%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22right%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20model-Photo%20float-right%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2213678%22%2C%22file%22%3A%2219321%22%2C%22width%22%3A%22600%22%2C%22height%22%3A%22600%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2014%2F05%2FR-28134-1239376159.jpeg%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2213678%22%7D%7D%7DJe vous ai déjà parlé de "Music Nation", série de documentaires produite par Dazed & Confused et Channel 4 consacrée à divers moments importants de l'histoire de la dance music britannique: c'était pour Brandy & Coke, premier épisode consacré au UK Garage et je vous avais expliqué en long et en large à quel point c'était bien. Eh bien aujourd'hui le dernier volet de la série consacré à la jungle, le bien titré "Jungle Fever", et c'est, en plus d'être le meilleur de la série, la preuve que la jungle est effectivement en train de reprendre ses lettres de noblesse en Angleterre après une bonne décennie et demi à errer dans les limbes de la plouquitude absolue (ami punkach', il n'est pas impossible qu'il te faille illico te trouver d'autres sous-genres oubliés de la musique électronique pour te faire honnir de la rédaction de Vice Magazine). 

Lire la suite...

André Popp 1924 - 2014

Omniprésent autant que méconnu, André Popp était un monstre sacré. Hommage et playlist sélective.
13.05.2014,
Sylvain Quément

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2014%2F05%2FCapture%20d%E2%80%99%C3%A9cran%202014-05-13%20%C3%A0%2013.00.25.png%22%2C%22alt%22%3A%22Capture%20d%E2%80%99%C3%A9cran%202014-05-13%20%C3%A0%2013.00.25%22%2C%22width%22%3A%2250%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22right%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20model-Photo%20float-right%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2213675%22%2C%22file%22%3A%2219318%22%2C%22width%22%3A%22790%22%2C%22height%22%3A%22796%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2014%2F05%2FCapture%20d%E2%80%99%C3%A9cran%202014-05-13%20%C3%A0%2013.00.25.png%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2213675%22%7D%7D%7DPopp musique: l'air de rien, tout le monde connait. Pour les plus distraits, ce sera le thème de "My Love is Blue", peut-être dans la version de Claudine Longet, quelques années avant qu'elle ne tire accidentellement sur quelque amant dans une séquence beaucoup moins fleur bleue que la chanson ne l'entendait. Pour d'autres, ce sera ce 25cm retrouvé chez papa maman, quand le conte musical Piccolo Saxo et Compagnie trustait les ventes de disques pour enfants. Pour nous, ce sera sûrement aussi en sa qualité de pionnier des bandes à l'envers, de l'enregistrement des thèmes à vitesse lente, et des effets d'écho nébuleux.

Lire la suite...

Syracuse: Latomia

Eh oh l'été tu te grouilles d'arriver?
13.05.2014,
Olivier Lamm

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2014%2F05%2FA-2900850-1375289181-8171.jpeg%22%2C%22alt%22%3A%22A-2900850-1375289181-8171%22%2C%22width%22%3A%2250%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22right%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20model-Photo%20float-right%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2213662%22%2C%22file%22%3A%2219305%22%2C%22width%22%3A%22491%22%2C%22height%22%3A%22369%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2014%2F05%2FA-2900850-1375289181-8171.jpeg%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2213662%22%7D%7D%7DIl est rigoureusement impossible, à l'écoute des deux morceaux qui composent ce quarante-cinq tours, de ne pas penser à l'été. Peu importe par quel côté on aborde "Lovventura" et "Latomia", toutes les références que l'on arrive à extirper du nuage de vapeurs douces et psychédélique qui s'en échappe - extases californiennes, bonbons easy, psych folk brésilien, rêveries d'Italie - ont quelque chose à voir avec les bonheurs alanguis si particuliers à la période estivale.

Lire la suite...

Craig Leon : Nommos / Visiting (Anthology of Interplanetary Folk Music Vol. 1)

Réédition de deux albums de Craig Leon à la gloire de la cosmogonie Dogon.
12.05.2014,
Lucie Monpontet

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2014%2F05%2FCL-WITH-WALTER-SEARS-DOUBLE-KEYBOARD-MOOG-3C-NYC-2010-y-1100x825.jpg%22%2C%22alt%22%3A%22CL-WITH-WALTER-SEARS-DOUBLE-KEYBOARD-MOOG-3C-NYC-2010-y-1100x825%22%2C%22width%22%3A%2250%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22right%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20model-Photo%20float-right%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2213640%22%2C%22file%22%3A%2219283%22%2C%22width%22%3A%221100%22%2C%22height%22%3A%22825%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2014%2F05%2FCL-WITH-WALTER-SEARS-DOUBLE-KEYBOARD-MOOG-3C-NYC-2010-y-1100x825.jpg%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2213640%22%7D%7D%7DPour répéter l'histoire une 58 millième fois, et parce que ce sont les seules informations que l'on peut trouver sur la page française Wikipédia de Craig Leon, le compositeur américain a produit des groupes comme The Ramones ou Blondie et a nettement participé à la gloire qu'ils ont connus ultérieurement. C'est tout. Ce qui signifie accessoirement, que soit les Français s'en tamponnent le coquillard à pas juste titre du tout, soit qu'on parle tellement mal anglais que personne n'a eu l'idée de traduire la page anglaise nettement plus fournie (optons pour la seconde solution qui est la moins douloureuse). Il s'avère qu'en plus de son histoire commune avec les deux pilliers de la pop-music américaine sus-mentionnés, il a également produit des musiques de films (dont celle de Karaté Kid) mais aussi 4 albums dont Nommos et Visiting sortis respectivement en 1981et 1982 et qui font aujourd'hui l'objet d'une réédition. 

Lire la suite...

Hate: Bad History (Side A)

On invente une nouvelle étiquette: la madeleine jungle.
12.05.2014,
Olivier Lamm

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2014%2F05%2FMillie-and-Andrea-press-shot-.jpg%22%2C%22alt%22%3A%22Millie-and-Andrea-press-shot-%22%2C%22width%22%3A%2250%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22right%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20model-Photo%20float-right%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2213633%22%2C%22file%22%3A%2219276%22%2C%22width%22%3A%22685%22%2C%22height%22%3A%22368%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2014%2F05%2FMillie-and-Andrea-press-shot-.jpg%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2213633%22%7D%7D%7DOn a encore un peu du mal à s'en rendre compte de ce côté ci du monde, mais le revival jungle (annoncé ici-même une bonne demi-douzaine de fois au cours de ces deux dernières années) est en train de devenir un vrai truc dans le paysage électronique contemporain. Dans la foulée des mises à jour un peu branchouilles mais plutôt irresistibles de Lee Gamble,  Special Request ou de Tessela (dont cet article de Resident Advisor signale de manière intéressante qu'il avait deux ans quand est sorti le "Terminator" de Rufige Kru), il ne se passe pas une semaine sans qu'un gamin d'Angleterre ou d'Amérique sorte l'artillerie sirènes/amen au ralenti.

Lire la suite...

Powell: Maniac (feat. Russell Haswell)

Nouveau maxi pour le singulier colleur de beats anglais.
12.05.2014,
Olivier Lamm

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2014%2F05%2FA-2480495-1376573186-7444.jpeg%22%2C%22alt%22%3A%22A-2480495-1376573186-7444%22%2C%22width%22%3A%2250%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22right%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20model-Photo%20float-right%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2213642%22%2C%22file%22%3A%2219285%22%2C%22width%22%3A%22600%22%2C%22height%22%3A%22400%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2014%2F05%2FA-2480495-1376573186-7444.jpeg%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2213642%22%7D%7D%7DOn a envie de dire, ces deux là étaient faits pour se rencontrer: à ma droite, Powell neuvième du nom sur Discogs, énigmatique bricoleur de dance construite à même sa discothèque art punk; à ma gauche Russell Haswell, AKA le harsh noiser le plus raffiné et le plus mystérieux d'Angleterre dont on se retient de vous parler en moyenne une fois par semaine (c'est-à-dire à chaque fois qu'il sort un truc).  

Le biais de leur rencontre? Curieusement, en réfléchissant un peu plus précisément (mais pas trop longtemps quand même) aux raisons de notre première impression, on pense moins à de la musique à proprement parler qu'aux liens paradoxalement emberlificotés l'un dans l'autre que les deux cocos entretiennent avec la radicalité d'un côté et l'amusement de l'autre. Plutôt qu'à la techno dure d'Angleterre, dont Haswell est un héros et un allié de longue date (rappelons sa collaboration de longue date avec Regis), on pense ainsi à la micro scène Power Electronics, frange la plus extrême du post punk britannique dont les rares vrais représentants s'appelaient Whitehouse, Consumer Electronics, Sutcliffe Jügend et Ramleh (quatre groupes aux destins très, très emmêlés).

Lire la suite...

{"template":"article","rubrique":"blog","title":"The Drone | Blog","videosPlayerList":null,"pageIsList":true,"nextPage":"list\/blog\/290\/10"}

Twitter

Derniers commentaires

Restez en contact