Blog

Ecoutez en entier Moonshine vol.1, le premier disque à quatorze mains de Dorian Pimpernel, Forever Pavot et Julien Gasc

Alunissage prévu via Born Bad pour le Disquaire Day 2016.
29.03.2016,
Olivier Lamm

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2016%2F03%2Fcc_voyage_dans_la_lune_005_72dpi.jpg%22%2C%22alt%22%3A%22cc_voyage_dans_la_lune_005_72dpi%22%2C%22width%22%3A%22100%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22none%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20float-none%20model-Photo%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2223674%22%2C%22file%22%3A%2230745%22%2C%22width%22%3A%221199%22%2C%22height%22%3A%22575%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2016%2F03%2Fcc_voyage_dans_la_lune_005_72dpi.jpg%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2223674%22%7D%7D%7D

A une autre époque, par exemple le milieu des années 70, une rencontre en studio des darons d'une scène du genre de celle des groupes ici regroupés - au diable l'avarice, appelons-la la "nouvelle pop psychédélique française" - aurait sans doute donné quelque chose de terrible : une démonstration de force, un concours d'étoffes guitar-héroïques, un gros gâteau de trop de couches capable de faire rendre son (feu) Keith Emerson au plus glouton des bouffeurs de notes par milliers.

.1
Dorian Pimpernel, Forever Pavot
Echolana
00:03:18
{"playlistId":"1331","id":"4907","mp3":"bWVkaWEvMjAxNi8wMy8wMSBFY2hvbGFuYS5tcDM=","artist":"Dorian Pimpernel, Forever Pavot","title":"Echolana"}
.2
Julien Gasc, Forever Pavot, Chassol
Léger Léger
00:03:23
{"playlistId":"1331","id":"4908","mp3":"bWVkaWEvMjAxNi8wMy8wMiBMZcyBZ2VyIGxlzIFnZXIubXAz","artist":"Julien Gasc, Forever Pavot, Chassol","title":"L\u00e9ger L\u00e9ger"}
.3
Forever Pavot, Julien Gasc
Nos vélos sous la pluie
00:02:47
{"playlistId":"1331","id":"4909","mp3":"bWVkaWEvMjAxNi8wMy8wMyBOb3MgdmXMgWxvcyBzb3VzIGxhIHBsdWllLm1wMw==","artist":"Forever Pavot, Julien Gasc","title":"Nos v\u00e9los sous la pluie"}
.4
Forever Pavot, Dorian Pimpernel
C'est de l'or
00:03:15
{"playlistId":"1331","id":"4910","mp3":"bWVkaWEvMjAxNi8wMy8wNCBDJ2VzdCBkZSBsJ29yLm1wMw==","artist":"Forever Pavot, Dorian Pimpernel","title":"C'est de l'or"}
.5
Dorian Pimpernel, Julien Gasc
Minor Nipple
00:03:39
{"playlistId":"1331","id":"4911","mp3":"bWVkaWEvMjAxNi8wMy8wNSBNaW5vciBOaXBwbGUubXAz","artist":"Dorian Pimpernel, Julien Gasc","title":"Minor Nipple"}
.6
Dorian Pimpernel, Julien Gasc
La fin de la guerre
00:03:37
{"playlistId":"1331","id":"4912","mp3":"bWVkaWEvMjAxNi8wMy8wNiBMYSBmaW4gZGUgbGEgZ3VlcnJlLm1wMw==","artist":"Dorian Pimpernel, Julien Gasc","title":"La fin de la guerre"}

Lire la suite...

Pour la sortie de son premier album, on est allés discuter avec Flabaire

Première sortie LP pour le label de D.Ko.
29.03.2016,
Benjamin Leclerc

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2016%2F03%2Ffablaire_dko_records_paris-1.jpg%22%2C%22alt%22%3A%22fablaire_dko_records_paris-1%22%2C%22width%22%3A%22100%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22none%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20float-none%20model-Photo%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2223656%22%2C%22file%22%3A%2230720%22%2C%22width%22%3A%22720%22%2C%22height%22%3A%22498%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2016%2F03%2Ffablaire_dko_records_paris-1.jpg%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2223656%22%7D%7D%7D

Flabaire est un trublion. Aperçu souvent aux côtés de ses camarades du label D.Ko, servant la dance music sur tous les fronts, il se fait une nouvelle fois remarquer en sortant si vite son premier LP. Et c’est une sortie étonnante, pour lui comme pour le label qu’il a co-créé: la musique y évolue loin des dancefloors. Une recherche de crédibilité artistique ad hoc pour un jeune producteur ? Le titre vient se poser en réponse :
It’s Just A Silly Phase I’m Going Through.

Lire la suite...

Yacht Club vient peut-être de résoudre sans faire exprès une équation pop de très très haut niveau

On découvre le groupe avec trois clips.
28.03.2016,
Fred Landier

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2016%2F03%2Fyachtclub.jpg%22%2C%22alt%22%3A%22yachtclub%22%2C%22width%22%3A%22100%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22none%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20float-none%20model-Photo%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2223668%22%2C%22file%22%3A%2230739%22%2C%22width%22%3A%222048%22%2C%22height%22%3A%221365%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2016%2F03%2Fyachtclub.jpg%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2223668%22%7D%7D%7D

L’écrire vite avant de changer d’avis : les trois morceaux de Yacht Club écoutés ce matin par hasard sont absolument magnifiques.

Lire la suite...

Panier de crabes #99

Le panier house et techno de la semaine. Avec Seuil, Buttechno, Cosmin TRG, Adesse Versions...
25.03.2016,
The Drone

Jay Z "99 Problems (The Prodigy Remix)" (Def Jam)

Pour tout vous dire j'ai une crève de tous les diables et je ne suis absolument pas sûr d'être capable d'arriver au bout de la rédaction de cette revue. Pour le plaisir poétique de boucler un 99ème épisode (attendez de voir ce qu'on vous réserve pour le 100ème) et de le commencer avec ce remix un peu pourrave de "99 Problems" par les vieilles carnes de The Prodigy, je tente tout de même l'expérience d'un Panier de crabes en roue libre, avec l'aimable assistance d'une fièvre légère, d'un spray de propolis et de deux cachets de Codoliprane (paracétamol + codéine, le top).



Seuil "CFS3 (Etienne Remix)" (Eklo France)

Evidemment, la boîte à rythmes utilisée sur ce morceau est une TR-909. Merci à Seuil et son copain Etienne d'avoir joué le jeu et sorti ce maxi exactement la semaine de ce 99ème Panier, on était franchement embarrassés d'avoir oublié les TR-8080 dans le n°88.


Lire la suite...

Ecoutez deux extraits du nouvel album de Cellars, produit par Ariel Pink et enregistré au bal de promo de votre oncle en 1984

Troisième vague d'influence 80s.
25.03.2016,
Bruce Levy

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2016%2F03%2Fcellars_alle_norton.jpg%22%2C%22alt%22%3A%22cellars_alle_norton%22%2C%22width%22%3A%22100%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22none%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20float-none%20model-Photo%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2223639%22%2C%22file%22%3A%2230702%22%2C%22width%22%3A%223008%22%2C%22height%22%3A%222000%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2016%2F03%2Fcellars_alle_norton.jpg%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2223639%22%7D%7D%7D

Ce doit être aujourd'hui un calvaire pour un projet synth-pop infusé par les années 80 de trouver son public.

Lire la suite...

Cherry Red sort Sharon Signs To Cherry Red, le meilleur de l'underground post punk féminin du début des années 80

Sharon Signs To Cherry Red – Independent Women 1979-1985 sort en mai sur, euh, Cherry Red.
24.03.2016,
Olivier Lamm

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2016%2F03%2Fmarine2-620x264.jpg%22%2C%22alt%22%3A%22marine2-620x264%22%2C%22width%22%3A%22100%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22none%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20float-none%20model-Photo%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2223630%22%2C%22file%22%3A%2230693%22%2C%22width%22%3A%22620%22%2C%22height%22%3A%22264%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2016%2F03%2Fmarine2-620x264.jpg%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2223630%22%7D%7D%7D
Photo : The Marine Girls (1980?)

"Sharon Signs to Cherry Red" : le titre de cette compilation mérite une petite explication.

Lire la suite...

À l'occasion du festival Assis ! Debout ! Couché !, Zanési et Rebotini nous ont envoyé deux playlists

Le festival se tient ce week-end à Nantes.
24.03.2016,
The Drone

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2016%2F03%2Frebotini-zanesi.jpg%22%2C%22alt%22%3A%22rebotini-zanesi%22%2C%22width%22%3A%22100%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22none%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20float-none%20model-Photo%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2223604%22%2C%22file%22%3A%2230658%22%2C%22width%22%3A%22720%22%2C%22height%22%3A%22471%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2016%2F03%2Frebotini-zanesi.jpg%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2223604%22%7D%7D%7D

Le festival Assis ! Debout ! Couché ! est un petit miracle - pas seulement parce qu'il coïncide, depuis 2013, avec la fin de cette anomalie qu'est le mois de mars mais aussi parce qu'il s'y passe des choses remarquables, inattendues, folles, voire incongrues.

Lire la suite...

Amateurs de frappuccino bio du monde entier, réjouissez-vous: Woods revient en avril avec City Sun Eater in the River of Light

Ecoutez Morning Light et rechargez vos batteries pour la journée.
24.03.2016,
Olivier Lamm

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2016%2F03%2Fwoods.png%22%2C%22alt%22%3A%22woods%22%2C%22width%22%3A%22100%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22none%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20float-none%20model-Photo%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2223625%22%2C%22file%22%3A%2230688%22%2C%22width%22%3A%22874%22%2C%22height%22%3A%22584%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2016%2F03%2Fwoods.png%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2223625%22%7D%7D%7D

Woods, c'est l'indie quali 2010 à son meilleur : oecuméniste, lettré, progressiste, tradi, ouvert, un peu trop accueillant, un peu tête à claques, diablement fiables au bout du compte, la carrière de ce groupe basé à une heure de Chevrolet de Manhattan lézarde paisiblement de "projet inventif" en "projet inventif" et de "prise de risque" en "prise de risque" depuis son adoubement "best new music dans Pitchfork" (oui, désormais, même Allmusic considère le fameux momentum Pitchfork comme un événement biographique marquant).

Lire la suite...

Le Monolithe Noir a choisi de catapulter un morceau par mois de son nouvel album

On vous fait écouter en exclu "Different Drummer", morceau de mars.
24.03.2016,
Bruce Levy

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2016%2F03%2Fmonolithe_noir_thumb-1.JPG%22%2C%22alt%22%3A%22monolithe_noir_thumb-1%22%2C%22width%22%3A%22100%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22none%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20float-none%20model-Photo%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2223614%22%2C%22file%22%3A%2230675%22%2C%22width%22%3A%222989%22%2C%22height%22%3A%221973%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2016%2F03%2Fmonolithe_noir_thumb-1.JPG%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2223614%22%7D%7D%7D

Sur les embouchures encore ardentes de nos esprits fêlés par le premier album de Monolithe Noir, on pensait appliquer l'onguent qui console les maux de tête. Mais rien n'y fait. On veut toujours y retourner. Le son bourdonnant, frétillant, stellaire et tortueux de Monolithe Noir nous accable à nouveau. Encore et encore. Chaque mois qui commence. Car le Bruxellois a choisi de catapulter son deuxième album avec un nouveau morceau tous les 30 jours. Une démarche candide mais qui ne manque pas d'expédient. Ou peut-être une intention qui va dans le sens de la marche des stratégies en tous genres de l'industrie promotionnelle de la musique, parfois épuisante à suivre mais toujours plus ingénieuse pour faire rentrer des dollars.

Lire la suite...

Kill The Vultures s'offrent une tournée française et c'est immanquable

Le duo de Minneapolis passe par Lyon, Paris, Strasbourg, Nantes et Le Mans.
23.03.2016,
Damien Besançon

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2016%2F03%2Fktv.jpg%22%2C%22alt%22%3A%22ktv%22%2C%22width%22%3A%22100%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22none%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20float-none%20model-Photo%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2223524%22%2C%22file%22%3A%2230577%22%2C%22width%22%3A%22720%22%2C%22height%22%3A%22479%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2016%2F03%2Fktv.jpg%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2223524%22%7D%7D%7D

On a dit
des Kill The Vultures qu'ils étaient des "petits maîtres du rap indé" mais depuis qu'on a fait le tour des popotes pour les aider à trouver une date parisienne (on était prêts à prendre le TGV Est pour aller les voir à Strasbourg), on s'est rendus compte du statut très particulier (on n'a pas dit "culte" mais c'est tout comme) dont le duo jouissait chez les trentenaires indie (dont certains sont programmateurs de salles à Paris, ce qui nous a pas mal aidé) qui ont gardé une petite place dans leur coeur pour le rap possédé des deux de Minneapolis.

Lire la suite...

{"template":"article","rubrique":"blog","title":"The Drone | Blog","videosPlayerList":null,"pageIsList":true,"nextPage":"list\/blog\/290\/10"}

Twitter

Derniers commentaires

Restez en contact