Blog

The Drone Radio Show

Emission et tracklisting du 05.05.2014 frais et dispos!
06.05.2014,
The Drone

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2014%2F08%2F14620.jpg%22%2C%22alt%22%3A%2214620%22%2C%22width%22%3A%2250%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22right%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20model-Photo%20float-right%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2215072%22%2C%22file%22%3A%2220930%22%2C%22width%22%3A%22308%22%2C%22height%22%3A%22362%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2014%2F08%2F14620.jpg%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2215072%22%7D%7D%7DPour télécharger nos dernières émissions chez Rinse France, c'est par là que ça se passe

.1
The Drone
Radio Show 006 05.05.14
01:58:03
{"playlistId":"899","id":"3544","mp3":"bWVkaWEvMjAxNC8wNS9UaGUgRHJvbmUgMDVfMDVfMTQubXAz","artist":"The Drone","title":"Radio Show 006 05.05.14"}

Lire la suite...

Punk The Capital, Straight From Washington D.C.

Une campagne kickstarter pour l'amour du hardcore et de Washington, et du hardcore à Washington.
06.05.2014,
Lucie Monpontet

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2014%2F05%2F10PTC_PAULandJAMESatJEFFNELSONS_2003.jpg%22%2C%22alt%22%3A%2210PTC_PAULandJAMESatJEFFNELSONS_2003%22%2C%22width%22%3A%2250%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22right%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20model-Photo%20float-right%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2213574%22%2C%22file%22%3A%2219214%22%2C%22width%22%3A%221600%22%2C%22height%22%3A%221063%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2014%2F05%2F10PTC_PAULandJAMESatJEFFNELSONS_2003.jpg%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2213574%22%7D%7D%7DJe ne vais pas vous refaire la chronologie du hardcore à Washington D.C. au début des années 80, et ce pour deux raisons principales : je risquerais d'oublier des trucs importants et vous m'insulteriez copieusement dans les commentaires (faites pas comme si ça n'était jamais arrivé) et surtout, tout le monde la connait déjà et j'espère bien que vous allez mettre des thunes dans le projet kickstarter pour l'avoir en propre, gravée sur un DVD, la dite histoire, avec des images d'archives et des interviews trop coules des gens dont vous êtes fans; en permettant au docu Punk The Capital, Straight From Washington D. C. de voir la lumière du jour.

Lire la suite...

Swans: 3 interviews de Michael Gira (dont la nôtre) que vous seriez bien inspiré de regarder

... parce qu'il est forcément plus intéressant que votre voisin de bureau.
06.05.2014,
Olivier Lamm

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2014%2F05%2Fgirara.jpg%22%2C%22alt%22%3A%22girara%22%2C%22width%22%3A%2250%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22right%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20model-Photo%20float-right%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2213573%22%2C%22file%22%3A%2219213%22%2C%22width%22%3A%22264%22%2C%22height%22%3A%22400%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2014%2F05%2Fgirara.jpg%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2213573%22%7D%7D%7D"Je ne ressens aucune sympathie ou inimitié particulière pour la scène alternative de New-York. En fait je m'en fous. (...) Tout ce que ça m'évoque, c'est une rebellion temporaire de futurs consommateurs".

"La musique alternative, j'en ai rien à foutre. Pour moi c'est une autre manière de rentrer dans la norme".

Voilà comment en 1992 et en 1997,  respectivement sur MTV (à l'époque où il sortait le merveilleux Love of Life) et une chaîne de télévision tchèque (juste avant que Swans dans sa plus célèbre mouture se sépare), Michael Gira annonçait avec deux décennies ans d'avance ce triste paradoxe qui rend notre époque musicale aussi désespérante et mélancolique que notre époque politique: la musique alternative est devenue une norme plus cynique et contraignante encore que la norme mainstream contre laquelle elle s'était constituée.

Lire la suite...

Amen Dunes: Love

Le songwriter américain déclare sa flamme sur son quatrième album.
05.05.2014,
Olivier Lamm

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2014%2F05%2F1397656948AmenDunes_byTuomasKorpijaakko2-1.jpg%22%2C%22alt%22%3A%221397656948AmenDunes_byTuomasKorpijaakko2-1%22%2C%22width%22%3A%2250%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22right%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20model-Photo%20float-right%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2213544%22%2C%22file%22%3A%2219183%22%2C%22width%22%3A%222000%22%2C%22height%22%3A%221795%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2014%2F05%2F1397656948AmenDunes_byTuomasKorpijaakko2-1.jpg%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2213544%22%7D%7D%7DEvidemment, l'amour est partout dans le rock depuis la première milliseconde où le rock a existé, et le mot "love" y est sans doute le plus utilisé de tous les mots de la langue anglaise depuis 70 ans (la vaillante encyclopédie en ligne AllMusic en recense 999,844). Mais combien de disques ont osé s'appeler "Love", purement et simplement, à l'exception de tout autre mot?

Après enquête un peu précipitée, on en recense deux: il y a l'atroce megamix des Beatles, compilé pour un spectacle du Cirque du Soleil à Las Vegas et dont le titre a sans doute été conceptualisé par trois algorithmes et une demi-douzaine de cols blancs véreux; et puis il y a le premier album éponyme de Love, mais dans le cas du groupe d'Arthur Lee, la radicalité poétique du geste tenait plus dans le choix du sobriquet que dans celui du titre du disque dont il n'était qu'une déclinaison.

.1
Amen Dunes
Love
00:08:29
{"playlistId":"841","id":"3540","mp3":"bWVkaWEvMjAxNC8wNS8xMSBMb3ZlLm1wMw==","artist":"Amen Dunes","title":"Love"}

Lire la suite...

Moiré : BBOY 202

Le premier extrait du prochain EP de Moiré sur Werkdiscs a même un clip.
05.05.2014,
Lucie Monpontet

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2014%2F05%2Fmoire1_073113.jpg%22%2C%22alt%22%3A%22moire1_073113%22%2C%22width%22%3A%2250%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22right%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20model-Photo%20float-right%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2213558%22%2C%22file%22%3A%2219197%22%2C%22width%22%3A%22530%22%2C%22height%22%3A%22353%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2014%2F05%2Fmoire1_073113.jpg%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2213558%22%7D%7D%7DMoiré, on vous en parlait l'année dernière, c'est un peu la "london thing" de laquelle on ne pipe pas grand chose mais dont on aime bien parler justement pour cette raison. Après Never Sleep, son premier EP sorti chez Werkdiscs (le label d'Actress, pour les mémoires courtes), Moiré a continué de n'en avoir rien à foutre d'être une personne publique en continuant de faire ses trucs plutôt dans son coin.

Lire la suite...

Pierre Evil: Detroit Sampler

Une brique de 530 pages sur Detroit et sa musique.
03.05.2014,
Camille Larbey

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2014%2F05%2FDetroit-problems.jpg%22%2C%22alt%22%3A%22Detroit-problems%22%2C%22width%22%3A%2250%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22right%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20model-Photo%20float-right%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2213546%22%2C%22file%22%3A%2219185%22%2C%22width%22%3A%22864%22%2C%22height%22%3A%22576%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2014%2F05%2FDetroit-problems.jpg%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2213546%22%7D%7D%7DBien malin le Jim Jarmusch d'avoir situé son Only Lovers Left Alive à Detroit. Les vampires figés dans leur ennuyeuse éternité voisinent avec les reliquats d'une ville éteinte. Et lorsque le vampire Adam demande à sa femme Eve, vampire aussi, si elle souhaite visiter le musée Motown, celle-ci lui répond : " I'm more of a Stax girl ". Memphis 1 - Detroit 0, Adam ne convoquera pas les gloires locales d'antan. 

Detroit, donc. Les éditions Ollendorff & Desseins lui consacrent un ouvrage, quatre ans après s'être occupé de Berlin. Cela tombe bien car le créneau était libre, Allia n'ayant encore consacré l'une de ses imposantes monographies à la Motor City. Et comme son camarade berlinois, le Detroit Sampler se fend d'une playlist en ligne pour écouter les morceaux cités  au fil des pages.

Lire la suite...

EDH: Shall We Go

EDH sort un nouvel album, "Lava Club". Extrait.
02.05.2014,
Lucie Monpontet

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2014%2F05%2F1970770_10152026895308549_1000826269_n.jpg%22%2C%22alt%22%3A%221970770_10152026895308549_1000826269_n%22%2C%22width%22%3A%2250%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22right%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20model-Photo%20float-right%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2213527%22%2C%22file%22%3A%2219155%22%2C%22width%22%3A%22940%22%2C%22height%22%3A%22960%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2014%2F05%2F1970770_10152026895308549_1000826269_n.jpg%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2213527%22%7D%7D%7DVous le voyez, vous, cet instant précis, ce presque petit miracle de l'esprit, ce changement quasi imperceptible mais pourtant bien là, où l'on passe de spectateur passif à groupie fervente et habitée? Eh bien figurez-vous, amis lecteurs que c'est précisément ce qui m'est arrivé ce matin. Lava Club est en passe de changer ma vie. Oui, CHANGER MA VIE. Si, comme moi, vous êtes en constante recherche de la bande originale de vos existences, celui qui vous donnera l'impression d'évoluer dans un film muet tourné dans des ruelles sombres, observés par des inconnus cachés sous des chapeaux à bords larges, cols de l'imperméable relevés et dont vous n'apercevez que les yeux (j'en parle à mon thérapeute qui ne semble pas avoir d'explications non plus), cet album est aussi sur le point de changer la vôtre.

.1
EDH
Shall We Go
00:02:44
{"playlistId":"840","id":"3530","mp3":"bWVkaWEvMjAxNC8wNC8xMCBTaGFsbCBXZSBHby5tcDM=","artist":"EDH","title":"Shall We Go"}

Lire la suite...

Leon Vynehall: Time

Le brillant producteur UK Garage lâche un inédit de toute beauté.
02.05.2014,
Olivier Lamm

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2014%2F05%2FLeon-Vynehall-5.1.2014.jpg%22%2C%22alt%22%3A%22Leon-Vynehall-5.1.2014%22%2C%22width%22%3A%2250%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22right%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20model-Photo%20float-right%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2213524%22%2C%22file%22%3A%2219152%22%2C%22width%22%3A%22685%22%2C%22height%22%3A%22382%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2014%2F05%2FLeon-Vynehall-5.1.2014.jpg%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2213524%22%7D%7D%7DÀ The Drone, parce qu'on est avant tout une belle brochette de professionnels,  on a déjà commencé à lister nos disques préférés de l'année. On a commencé à lister les pires aussi, mais c'est hors-sujet par rapport à ce que je vous raconter. Et dans cette liste, il y a par exemple écrit au crayon papier "Leon Vynehall, Music for the Uninvited, 3024"). Contrairement à d'autres, il n'est pas écrit au marker à cd, ce qui veut dire que sa présence dans la Toplist à paraître aux alentours du 12 décembre 2014 reste à discuter. Mais il n'est pas totalement exclu qu'il y soit non plus.

Lire la suite...

Panier de crabes #29

Le panier house et techno de la semaine. Avec KiNK, Gesloten Cirkel, Frak, Donato Dozzy...
30.04.2014,
The Drone

Tiga vs Audion "Fever (KiNK Remix) (Turbo Recordings)

Un joli plongeon dans une grande piscine olympique de débilité, la prouesse est à la hauteur de l'épreuve me direz vous. Allez hop on se bouche le nez, on attrappe son genou et plouf.



Gesloten Cirkel "Submit X" (Murder Capital)

En voilà un qu'on attendait depuis un bail et le moins qu'on puisse dire, c'est qu'on n'est pas déçu. L'album est une giflade pleine de grosses bagouzes qui vous laisse la joue rouge et chaude tout un hiver.



Frak "Instant Transport" (Midlight)

C'est un peu la semaine de Frak sur le Drone, après le live au Bootleg on se colle le dernier maxi où les deux morceaux sonnent quasiment pareil et pourtant pas vraiment. Je sens que je l'ai hyper bien vendu.

Lire la suite...

Richard Fearless: Higher Electronic States

Le Daron de l'indie dance revient. Clip en avant-première.
30.04.2014,
Olivier Lamm

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2014%2F04%2FCapture%20d%E2%80%99%C3%A9cran%202014-04-30%20%C3%A0%2018.06.54.png%22%2C%22alt%22%3A%22Capture%20d%E2%80%99%C3%A9cran%202014-04-30%20%C3%A0%2018.06.54%22%2C%22width%22%3A%2250%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22right%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20model-Photo%20float-right%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2213517%22%2C%22file%22%3A%2219144%22%2C%22width%22%3A%22472%22%2C%22height%22%3A%22598%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2014%2F04%2FCapture%20d%E2%80%99%C3%A9cran%202014-04-30%20%C3%A0%2018.06.54.png%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2213517%22%7D%7D%7DLes plus au taquet d'entre vous savent bien sûr que Richard Fearless, AKA l'homme derrière Death in Vegas AKA le brother in arms d'Andrew Weatherall AKA le Daron de Daniel Avery, Erol Alkan, Ivan Smagghe et quelques autres, vient de relancer sa danseuse consacrée à la musique électronique sans guitares qui couinent, et que cette dernière s'appelle toujours "Drone".  Vous comprendrez aussi pourquoi ça nous interpelle.

Au-delà de la joyeuse coïncidence de noms, on doit surtout avouer notre tendresse particulière pour Fearless. Auteur avec "Dirge" du quatrième ou cinquième plus beau tube de l'année 1999 (on sera heureux  de communiquer les 3 premiers au plus prompt à nous envoyer une enveloppe timbrée), ce ponte des soirées The Social a surtout initié avec Weatherall l'une de nos lignées fétiches de dance music (celle qu'on qualifie encore un peu laborieusement d'indie dance).

Lire la suite...

{"template":"article","rubrique":"blog","title":"The Drone | Blog","videosPlayerList":null,"pageIsList":true,"nextPage":"list\/blog\/290\/10"}

Twitter

Derniers commentaires

Restez en contact