Blog

Ecoutez en avant-première Objet petit a, le premier album de Fantôme Commodore

Et claquez enfin la bise au fantôme dans la machine.
25.02.2015,
Olivier Lamm

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2015%2F02%2FCapture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202015-02-24%20a%CC%80%2018.57.55.png%22%2C%22alt%22%3A%22Capture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202015-02-24%20a%CC%80%2018.57.55%22%2C%22width%22%3A%22100%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22none%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20model-Photo%20float-none%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2218175%22%2C%22file%22%3A%2224528%22%2C%22width%22%3A%22773%22%2C%22height%22%3A%22418%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2015%2F02%2FCapture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202015-02-24%20a%CC%80%2018.57.55.png%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2218175%22%7D%7D%2C%22html%22%3A%22%3Cimg%20style%3D%5C%22width%3A%20955px%3B%5C%22%20src%3D%5C%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2015%2F02%2FCapture%2520d%25E2%2580%2599e%25CC%2581cran%25202015-02-24%2520a%25CC%2580%252018.57.55.png%5C%22%20alt%3D%5C%22%257B%2522model%2522%253A%2522Photo%2522%252C%2522src%2522%253A%2522http%253A%252F%252Fwww.the-drone.com%252Fmagazine%252Fmedia%252F2015%252F02%252FCapture%2520d%25E2%2580%2599e%25CC%2581cran%25202015-02-24%2520a%25CC%2580%252018.57.55.png%2522%252C%2522alt%2522%253A%2522Capture%2520d%25E2%2580%2599e%25CC%2581cran%25202015-02-24%2520a%25CC%2580%252018.57.55%2522%252C%2522width%2522%253A%2522100%2525%2522%252C%2522height%2522%253A%2522%2522%252C%2522float%2522%253A%2522none%2522%252C%2522classNames%2522%253A%2522shic-cms-item%2520float-none%2520model-Photo%2522%252C%2522item%2522%253A%257B%2522model%2522%253A%2522Photo%2522%252C%2522data%2522%253A%257B%2522id%2522%253A%252218175%2522%252C%2522file%2522%253A%252224528%2522%252C%2522width%2522%253A%2522773%2522%252C%2522height%2522%253A%2522418%2522%252C%2522source%2522%253A%25220%2522%252C%2522parts%2522%253A%2522Array%2522%252C%2522src%2522%253A%2522media%252F2015%252F02%252FCapture%2520d%25E2%2580%2599e%25CC%2581cran%25202015-02-24%2520a%25CC%2580%252018.57.55.png%2522%257D%252C%2522keys%2522%253A%257B%2522id%2522%253A%252218175%2522%257D%257D%257D%5C%22%20data-model%3D%5C%22Photo%5C%22%20data-keys-id%3D%5C%2218175%5C%22%20class%3D%5C%22shic-cms-item%20float-none%20model-Photo%5C%22%3E%22%7D

Il y a deux genres de disques sur la Terre: ceux qu'on a envie d'illustrer avec des photos de synthés et les autres. Comme en attestent la photo ci-dessus - détail du panneau d'un Minimoog - et l'album en écoute ci-dessous - l'étrangement titré Objet petit a (on y reviendra) - le collectif parisiano-montréalais Fantôme Commodore est plutôt du genre à pondre des disques de la première catégorie.

.1
Fantôme Commodore
___________
00:03:02
{"playlistId":"1051","id":"4219","mp3":"bWVkaWEvMjAxNS8wMi9GYW50b8yCbWUgQ29tbW9kb3JlIC0gT2JqZXQgcGV0aXQgYSAtIDAxIF9fX19fX19fX19fLm1wMw==","artist":"Fanto\u0302me Commodore","title":" ___________"}
.2
Fantôme Commodore
PONG
00:03:37
{"playlistId":"1051","id":"4220","mp3":"bWVkaWEvMjAxNS8wMi9GYW50b8yCbWUgQ29tbW9kb3JlIC0gT2JqZXQgcGV0aXQgYSAtIDAyIFBPTkcubXAz","artist":"Fanto\u0302me Commodore","title":"PONG"}
.3
Fantôme Commodore
Objet a
00:04:14
{"playlistId":"1051","id":"4221","mp3":"bWVkaWEvMjAxNS8wMi9GYW50b8yCbWUgQ29tbW9kb3JlIC0gT2JqZXQgcGV0aXQgYSAtIDAzIE9iamV0IGEubXAz","artist":"Fanto\u0302me Commodore","title":"Objet a"}
.4
Fantôme Commodore
NightFight
00:03:13
{"playlistId":"1051","id":"4222","mp3":"bWVkaWEvMjAxNS8wMi9GYW50b8yCbWUgQ29tbW9kb3JlIC0gT2JqZXQgcGV0aXQgYSAtIDA0IE5pZ2h0RmlnaHQubXAz","artist":"Fanto\u0302me Commodore","title":"NightFight"}
.5
Fantôme Commodore
La mort (interlude)
00:01:48
{"playlistId":"1051","id":"4223","mp3":"bWVkaWEvMjAxNS8wMi9GYW50b8yCbWUgQ29tbW9kb3JlIC0gT2JqZXQgcGV0aXQgYSAtIDA1IExhIG1vcnQgKGludGVybHVkZSkubXAz","artist":"Fanto\u0302me Commodore","title":"La mort (interlude)"}
.6
Fantôme Commodore
Stephenson
00:04:57
{"playlistId":"1051","id":"4218","mp3":"bWVkaWEvMjAxNS8wMi9GYW50b8yCbWUgQ29tbW9kb3JlIC0gT2JqZXQgcGV0aXQgYSAtIDA2IFN0ZXBoZW5zb24ubXAz","artist":"Fanto\u0302me Commodore","title":"Stephenson"}
.7
Fantôme Commodore
No Way Out
00:04:09
{"playlistId":"1051","id":"4224","mp3":"bWVkaWEvMjAxNS8wMi9GYW50b8yCbWUgQ29tbW9kb3JlIC0gT2JqZXQgcGV0aXQgYSAtIDA3IE5vIFdheSBPdXQubXAz","artist":"Fanto\u0302me Commodore","title":"No Way Out"}
.8
Fantôme Commodore
La mer
00:09:01
{"playlistId":"1051","id":"4225","mp3":"bWVkaWEvMjAxNS8wMi9GYW50b8yCbWUgQ29tbW9kb3JlIC0gT2JqZXQgcGV0aXQgYSAtIDA4IExhIG1lci5tcDM=","artist":"Fanto\u0302me Commodore","title":"La mer"}

Lire la suite...

Godspeed You! Black Emperor sort un nouvel album, extrait en écoute.

Croyez-le ou non, j'écris ce post en même temps que j'écoute le morceau.
24.02.2015,
Clément Mathon

Il s'appelle Asunder, Sweet And Other Distress, il fait 40 minutes et des poussières, comporte 4 titres, et sort le 30 mars sur leur label de toujours, Constellation


Lire la suite...

Actress balance un inédit sur soundcloud

C'est tiré d'une performance pour NTS radio et ça s'écoute en entier.
24.02.2015,
Paul Braillard

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2015%2F02%2FActress.jpg%22%2C%22alt%22%3A%22Actress%22%2C%22width%22%3A%22100%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22none%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20float-none%20model-Photo%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2218159%22%2C%22file%22%3A%2224504%22%2C%22width%22%3A%22530%22%2C%22height%22%3A%22353%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2015%2F02%2FActress.jpg%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2218159%22%7D%7D%7D

Darren J. Cunningham a du mal à prendre sa retraite. Il nous avait pourtant affirmé que le très ballardien Ghettoville devait signer la fin d'Actress, son projet enfumé mais au combien clairvoyant en ces années 2010 en pleine crise de dégénérescence postmoderne, mais il n'en est rien. Le londonien n'arrive pas à raccrocher. Le monde est toujours aussi désenchanté, il est trop tôt pour le laisser tomber. Le super-héros des colonnes Pitchfork (et de l'ensemble des zines spécialisés, dont The Drone avouons-le) a donc décidé de réenfiler sa cape (ou plutôt son teddy) et son casque pour nous sauver une nouvelle fois de notre quotidien miséreux, en nous rappelant à quel point il aurait pu être pire. "NMMG" (morceau vraissemblablement échappé d'une performance présentée le weekend dernier en collaboration avec le plasticien William Stein) nous montre ce que le monde aurait pu être s'il s'était arrêté de tourner après la sortie de Windows 95. Et franchement, ça permet de nuancer pas mal de nos problèmes.

Lire la suite...

On réédite enfin Gallop de Lena Platonos, chef d'oeuvre de la synth pop grecque

Un grand bravo à Dark Entries Records pour l'initiative.
24.02.2015,
Olivier Lamm

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2015%2F02%2Flenaplatonos_head.jpg%22%2C%22alt%22%3A%22lenaplatonos_head%22%2C%22width%22%3A%22100%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22none%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20float-none%20model-Photo%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2218148%22%2C%22file%22%3A%2224493%22%2C%22width%22%3A%22702%22%2C%22height%22%3A%22461%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2015%2F02%2Flenaplatonos_head.jpg%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2218148%22%7D%7D%7D

Alerte icône. Reléguée au rang de "curiosité post-punk" hors des frontières de la péninsule hellénique, la poétesse et pianiste Lena Platonos (Λένα Πλάτωνος pour les intimes de la langue grecque) est identifiée chez elle comme une "belle excentrique" de l'envergure d'une Brigitte Fontaine chez nous, doublée d'une pionnière techno puisqu'elle elle fut la première à rabouler des boîtes à rythmes et des synthés dans un disque de pop grecque avec Sabotage, en 1981. Dans un article de 2008, Eric Dahan de Libération la présente comme "l'impossible chaînon manquant entre le dramatisme de Gréco et Barbara, la pop dérangée de Laurie Anderson et Scott Walker, Nico et Björk, la dance, la techno et Massive Attack" et aussi fou que ça puisse paraître, on aurait du mal à enlever un élément de la liste puisqu'aucun équivalent n'existe dans notre bon vieux terroir de variété.

Lire la suite...

Découvrez Summer Mix-1 de The Automatics Group, de la techno pour chirurgien esthétique

Ou comment rendre l'EDM moins repoussante.
24.02.2015,
Paul Braillard

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2015%2F02%2FAutomaticsGroup.jpg%22%2C%22alt%22%3A%22AutomaticsGroup%22%2C%22width%22%3A%22100%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22none%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20float-none%20model-Photo%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2218145%22%2C%22file%22%3A%2224490%22%2C%22width%22%3A%22640%22%2C%22height%22%3A%22360%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2015%2F02%2FAutomaticsGroup.jpg%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2218145%22%7D%7D%7D

Avec son projet The Automatics Group, l'anglais Theo Burt fait de la techno une affaire de blouses blanches. Préférant les séries trigonométriques aux harmonies tonales, ce chirurgien en synthèse sonore taille de la fréquence avec ses gants de latex dans un but précis : donner à l'EDM une plastique moins repoussante.

Lire la suite...

Pour son premier maxi sur Infiné, Gordon prend ses distances avec Alf l'extraterrestre

On écoute "Fagus", le plus beau morceau de son Bleu Merle EP.
24.02.2015,
Olivier Lamm

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2015%2F02%2FGordon-Bleu%20Merle%204%20cre%CC%81dits%20Julien%20Mignot.jpg%22%2C%22alt%22%3A%22Gordon-Bleu%20Merle%204%20cre%CC%81dits%20Julien%20Mignot%22%2C%22width%22%3A%22100%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22none%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20float-none%20model-Photo%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2218124%22%2C%22file%22%3A%2224459%22%2C%22width%22%3A%223549%22%2C%22height%22%3A%221924%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2015%2F02%2FGordon-Bleu%20Merle%204%20cre%CC%81dits%20Julien%20Mignot.jpg%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2218124%22%7D%7D%7D

J'avais bien envie, en guise de préambule à cette notule, de vous faire un petit topo récapitulatif et, dans la mesure du possible, explicatif de tous ces moments importants où les pop stars ont délaissé leur nom de famille et utilisé leur simple prénom en guise de titre d'album parce que ce dernier était devenu suffisamment iconique pour que sa mise en avant ressemble à un acte éloquent, façon "ecce homo": le Kylie de Kylie Minogue, Diana de Diana Ross, Françoise de Françoise Hardy, Michael de Michael Jackson, France de France Gall, Earl de Earl Sweatshirt, Scott de Scott Walker, Curtis de Curtis Mayfield, Ringo de Ringo Starr, Chet de Chet Baker, Curtis de 50 Cent, Britney Jean de Britney Spears... (je précise que cette liste a été établie avec le concours de mon formidable réseau Facebook, qui me signale également qu'il existe une page Rate Your Music est intégralement consacrée au sujet)

Lire la suite...

Regardez en avant-première le clip très écolo d'Eric Chenaux

Ça s'appelle "My Romance" et c'est extrait de Skullsplitter, son nouvel album qui vient de sortir.
23.02.2015,
Paul Braillard

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2015%2F02%2FEricChenaux.jpg%22%2C%22alt%22%3A%22EricChenaux%22%2C%22width%22%3A%22100%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22none%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20float-none%20model-Photo%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2218117%22%2C%22file%22%3A%2224452%22%2C%22width%22%3A%221024%22%2C%22height%22%3A%22681%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2015%2F02%2FEricChenaux.jpg%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2218117%22%7D%7D%7D

Il est assez appétissant de lire les articles concernant Eric Chenaux dans les profondeurs d'Internet. De "défenseur de ballades avant-gardistes" à "descendant médiévalisant d'Arthur Russell" en passant par "troubadour post-moderne", il y a de quoi sérieusement saliver. Il semble bien que l'on veuille nous faire croire que le folk, comprendre quelque chose qui n'a rien à voir avec la grande folk music anglo-saxonne et qui se résume souvent à de la performance de chansons maisons dans leur plus simple appareil - guitare/voix -, n'est pas mort. Alors pour une fois, une fois seulement, on consent à mettre notre défaitisme dégoulinant d'amertume de côté, et on se laisse aller à l'innocence de ces auditeurs profanes qui se plaisent à idôlatrer chaque nouvel artiste folkeux (ou folk-creux) signé chez 4AD et consorts.

Lire la suite...

Les Canadiens de Metz sont toujours chauds comme la braise

Premier extrait de leur deuxième album à sortir sur Sub Pop en mai, II.
23.02.2015,
Olivier Lamm

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2015%2F02%2FMetz-1.jpg%22%2C%22alt%22%3A%22Metz-1%22%2C%22width%22%3A%22100%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22none%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20float-none%20model-Photo%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2218116%22%2C%22file%22%3A%2224451%22%2C%22width%22%3A%22864%22%2C%22height%22%3A%22576%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2015%2F02%2FMetz-1.jpg%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2218116%22%7D%7D%7D

Ah tiens, Metz reviennent. Ah chouette, ils sont toujours tout seuls sur leur créneau. Comment ça, quel créneau? Mais si, vous voyez bien, le post-hardcore de binoclard pas trop intello quand même, un peu sportif, un peu idiot, un peu juvénile pour de vrai? Qui connaît ses classiques (Big Black, Jesus Lizard, tout le catalogue Alternative Tentacles) sur le bout des doigts, qui sait quand même s'amuser avec un riff concon et des amplis réglés trop fort mais qui refuse obstinément de se poser la moindre question sur la moindre problématique soulevée par son hardcore replié sur ses bourrelets comme un otaku dans sa chambre décorée de posters de Hatskune Miku?

Lire la suite...

14 ans après sa mort, Piero Umiliani est toujours le meilleur Italien du peloton

Réédition fétichiste de Tra Scienza E Fantascienza chez WRWTFWW Records
23.02.2015,
Damien Besançon et Olivier Lamm
%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2015%2F02%2Fumiliani.jpg%22%2C%22alt%22%3A%22umiliani%22%2C%22width%22%3A%22100%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22none%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20float-none%20model-Photo%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2218052%22%2C%22file%22%3A%2224382%22%2C%22width%22%3A%22600%22%2C%22height%22%3A%22364%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2015%2F02%2Fumiliani.jpg%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2218052%22%7D%7D%7D

Une fois balayées les 25 anecdotes autour de son tube "Mah nà Mah nà" écrit pour un porno soft suédois en 1968 puis repris par Salvador, Benny Hill, le Muppet Show, Téléfoot et Cake, il reste pas mal de choses à dire au sujet de Piero Umiliani.

Compositeur d'une grosse centaine de B.O. (westerns spaghetti, films érotiques et gialli, surtout) et d'une myriade de génériques séminaux de la télévision italienne, cette figure du jazz italien du début des années 50 (il a collaboré avec Chet Baker) a surtout contribué presque aussi fort et aussi pertinemment que, au hasard, Ennio Morricone à la folie synthétique des années 70 et aux catalogues des labels de musique d'illustration européens (CAM, Montparnasse 2000, son propre label Omicron...)

Lire la suite...

Panier de crabes #61

La sélection house et techno de la semaine. Avec Moiré, Soichi Terada, John Tejada, Mix Mup...
20.02.2015,
The Drone

Manabu Nagayama & Soichi Terada "Low Tension (Utopian Mix)" (Utopia Records)

Ça fait des mois qu'on attend la sortie de Sounds from the Far East, anthologie des oeuvres deep house du duo de producteurs Sôichi Terada (producteur du tube Paradise Garage "Sunshower" de Nami Shimada, remixé en son temps par Larry Levan) et Shinichiro Yokota ourdie par le toujours excellent Rush Hour. Au taquet, on avait inclus la version alternative de "Low Tension" dans un Panier de crabes en décembre qui promet d'être un de ses sommets et vla-ty pas que la semaine exacte où le disque arrive enfin chez les mail-orders, le digger Alex Bradley lance un nouveau label dont la première référence rassemble la version originale du morceau accompagnée d'un remix du producteur house Yukihiro Futomi et d'un délicieux dub lignes claires + delay signé par Bradley lui-même. On dira que les grands esprits se rencontrent.



John Tejada "Beacht" (Kompakt)


La sortie de Signs Under Test est le deuxième événement marquant de la semaine après ma découverte de l'umibudo, cette algue comestible qu'on pêche au large d'Okinawa, dont le nom signifie "raisin de la mer" et qui a la fabuleuse faculté à se dissoudre quand on la laisse plongée dans l'eau claire. La principale vertu du morceau ci-dessous sinon tient principalement à sa belle mélodie façon early Autechre qui arriverait  de nous faire oublier, une poignée de minutes, les myriades d'inédits fabuleux de l'ami Richard qui nous tiennent un peu trop en haleine depuis 2 semaines. Je vous laisse faire le lien entre les deux.


Mix Mup "Skip Intro" (The Trilogy Tapes)

C'est simultanément le meilleur titre de morceau (que celui qui ne zappe pas les intros chiantes d'album techno avec des nappes et des bruits de vent se dénonce au FISC), le comeback le plus excitant (pour rappel, Mix Mup est responsable avec Kassem Mosse de la première grande référence TTT) et la meilleure pompe de "Sign O' The Times" de ces six derniers mois. Autant vous dire que ça envoie du rondin.

Lire la suite...

{"template":"article","rubrique":"blog","title":"The Drone | Blog","videosPlayerList":null,"pageIsList":true,"nextPage":"list\/blog\/81\/10"}

Twitter

Derniers commentaires

Restez en contact