Blog

UPDATE : Ecoutez les vieilles démos d'un fan d'Aphex Twin qui serait en fait Aphex Twin

Plus le truc a l'air legit, plus le mec uploade des morceaux dingos.
28.01.2015,
Paul Braillard

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2015%2F01%2Faphex-twin-demo-3b.jpg%22%2C%22alt%22%3A%22aphex-twin-demo-3b%22%2C%22width%22%3A%22100%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22none%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20float-none%20model-Photo%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2217707%22%2C%22file%22%3A%2223985%22%2C%22width%22%3A%22600%22%2C%22height%22%3A%22389%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2015%2F01%2Faphex-twin-demo-3b.jpg%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2217707%22%7D%7D%7D

Le mec s'appelle user48736353001 et franchement ça sent bien le blase tordu comme les affectionne Richard D. James. Voilà l'histoire : vous le savez est sorti ce weekend l'excellent Computer-Controlled Acoustic Instruments Pt. 2 (dont nous n'avons malheureusement pas encore eu le temps de vous parler) avec plein de jolis accords au piano et des roulements de tambours jazzy joués par des robots. Pour fêter ça, le Britannique a mis en ligne un morceau en téléchargement gratuit sobrement intitulé "Diskhat ALL Prepared1mixed [snr2mix]" , et là, au milieu du torrent de commentaires soundcloud, un quidam dit avoir composé quelques démos dans les années 90 qui ressemblent pas mal aux prods d'AFX. L'inconnu précise qu'il a quarante-trois ans (comme Richard D. James, hasard?) et fait savoir qu'il est sur le point d'uploader ses vieux morceaux sur sa page. Contre toute attente, le pape de l'IDM répond que ça lui plaît et qu'il veut en entendre plus! Coïncidence? Baleine sous roche? Je ne pense pas. A l'écoute des morceaux (dont les noms absurdes confirment notre intuition, même si n'importe qui peut pondre des titres débiles à la AFX), on se dit que peu importe si Aphex Twin, Burial ou les Daft Punk se cachent derrière user48736353001, tant que la musique est bonne. Et nous on relaie, parce que ça va faire du clic.

UPDATE : user48736353001 continue de publier des morceaux (environ un par heure) et on est quasiment sûr que c'est Aphex Twin.

Lire la suite...

Ecoutez l'Ep de Shirabe Inoue, jeune prodige d'Okayama signé chez Antinote

Et laissez-vous tenter par la cosmic music made in Japan.
28.01.2015,
Paul Braillard

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2015%2F01%2FShirabe%20Inoue.jpg%22%2C%22alt%22%3A%22Shirabe%20Inoue%22%2C%22width%22%3A%22100%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22none%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20float-none%20model-Photo%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2217740%22%2C%22file%22%3A%2224023%22%2C%22width%22%3A%22530%22%2C%22height%22%3A%22530%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2015%2F01%2FShirabe%20Inoue.jpg%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2217740%22%7D%7D%7D

Voici les seules informations que l'on a sur Shirabe Inoue : il a 25 ans, vit à Okayama au Japon, aime faire de la musique et dormir. A l'écoute de son premier Ep, You Don’t Know My Lightcycle (fraichement sorti chez Antinote), on se dit pourtant que le jeune surdoué doit passer infiniment plus de temps sur ses synthés que sur son lit. Car si la musique de Shirabe Inoue est faite de boucles et d'harmonies en apparence simplistes, elle est néanmoins profondément complexe et pointilleuse.

Lire la suite...

Ecoutez en entier Space Oddities 1975-1979, la première anthologie de Jean-Pierre Decerf

Itinéraire d'un crevard génial de la musique synthétique française.
27.01.2015,
Olivier Lamm

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2015%2F01%2FJ-P-DECERF-00.jpg%22%2C%22alt%22%3A%22J-P-DECERF-00%22%2C%22width%22%3A%22100%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22none%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20float-none%20model-Photo%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2217695%22%2C%22file%22%3A%2223958%22%2C%22width%22%3A%221476%22%2C%22height%22%3A%221081%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2015%2F01%2FJ-P-DECERF-00.jpg%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2217695%22%7D%7D%7D

Vue d'ici, en plissant un peu les yeux, la France de 1975 a des airs de Paradis. Les gens roulaient en R12, les disquaires étaient des sanctuaires, les terroristes lâchaient de la punchline au kilomètre et Histoire d'O faisait un tabac au cinéma. Pour ce concerne la musique, la pop internationale amenait du neuf chaque semaine, la variété brassait des milliards d'anciens francs, on bricolait dans dans les gros studios du Val d'Oise ou du 20ème arrondissement dans des nuages de fumée un peu douteuse.

Vus de la France de 2015, des crevards du plan synchro et des disques pressés au compte-gouttes, même les semi-esclaves de la musique utilitaire qui cachetonnaient dans les backing-bands de Sheila ou Joe Dassin ont l'air d'avoir eu des destins formidables. Multisamplés par les producteurs de rap US et réédités en grande pompe par des labels du monde entier, les pionniers méconnus de la musique d'illustration notamment font depuis quelques années l'objet des fantasmes les plus abracadabrants.

.1
Jean-Pierre Decerf
Surrounding Seas
00:03:12
{"playlistId":"1029","id":"4144","mp3":"bWVkaWEvMjAxNS8wMS8wMSBQaXN0ZSAwMS5tcDM=","artist":"Jean-Pierre Decerf","title":"Surrounding Seas"}
.2
Jean-Pierre Decerf
Light Flight
00:03:21
{"playlistId":"1029","id":"4145","mp3":"bWVkaWEvMjAxNS8wMS8wMiBQaXN0ZSAwMi5tcDM=","artist":"Jean-Pierre Decerf","title":"Light Flight"}
.3
Jean-Pierre Decerf
Blazing Skyline
00:03:27
{"playlistId":"1029","id":"4146","mp3":"bWVkaWEvMjAxNS8wMS8wMyBQaXN0ZSAwMy5tcDM=","artist":"Jean-Pierre Decerf","title":"Blazing Skyline"}
.4
Jean-Pierre Decerf
Leaving My Place
00:04:14
{"playlistId":"1029","id":"4147","mp3":"bWVkaWEvMjAxNS8wMS8wNCBQaXN0ZSAwNC5tcDM=","artist":"Jean-Pierre Decerf","title":"Leaving My Place"}
.5
Jean-Pierre Decerf
The Cool Brain
00:02:08
{"playlistId":"1029","id":"4148","mp3":"bWVkaWEvMjAxNS8wMS8wNSBQaXN0ZSAwNS5tcDM=","artist":"Jean-Pierre Decerf","title":"The Cool Brain"}
.6
Jean-Pierre Decerf
Black Safari
00:03:14
{"playlistId":"1029","id":"4149","mp3":"bWVkaWEvMjAxNS8wMS8wNiBQaXN0ZSAwNi5tcDM=","artist":"Jean-Pierre Decerf","title":"Black Safari"}
.7
Jean-Pierre Decerf
Panorama
00:03:47
{"playlistId":"1029","id":"4150","mp3":"bWVkaWEvMjAxNS8wMS8wNyBQaXN0ZSAwNy5tcDM=","artist":"Jean-Pierre Decerf","title":"Panorama"}
.8
Jean-Pierre Decerf
Gates of Pop Empire
00:01:51
{"playlistId":"1029","id":"4151","mp3":"bWVkaWEvMjAxNS8wMS8wOCBQaXN0ZSAwOC5tcDM=","artist":"Jean-Pierre Decerf","title":"Gates of Pop Empire"}
.9
Jean-Pierre Decerf
Dreams in the Wind
00:02:12
{"playlistId":"1029","id":"4152","mp3":"bWVkaWEvMjAxNS8wMS8wOSBQaXN0ZSAwOS5tcDM=","artist":"Jean-Pierre Decerf","title":"Dreams in the Wind"}
.10
Jean-Pierre Decerf
Touch as Much
00:02:40
{"playlistId":"1029","id":"4153","mp3":"bWVkaWEvMjAxNS8wMS8xMCBQaXN0ZSAxMC5tcDM=","artist":"Jean-Pierre Decerf","title":"Touch as Much"}
.11
Jean-Pierre Decerf
Strange Form
00:05:24
{"playlistId":"1029","id":"4154","mp3":"bWVkaWEvMjAxNS8wMS8xMSBQaXN0ZSAxMS5tcDM=","artist":"Jean-Pierre Decerf","title":"Strange Form"}
.12
Jean-Pierre Decerf
The Orion Belt
00:03:22
{"playlistId":"1029","id":"4155","mp3":"bWVkaWEvMjAxNS8wMS8xMiBQaXN0ZSAxMi5tcDM=","artist":"Jean-Pierre Decerf","title":"The Orion Belt"}
.13
Jean-Pierre Decerf
Rainbow Rays
00:02:19
{"playlistId":"1029","id":"4156","mp3":"bWVkaWEvMjAxNS8wMS8xMyBQaXN0ZSAxMy5tcDM=","artist":"Jean-Pierre Decerf","title":"Rainbow Rays"}
.14
Jean-Pierre Decerf
Like The Wind You Are
00:02:58
{"playlistId":"1029","id":"4157","mp3":"bWVkaWEvMjAxNS8wMS8xNCBQaXN0ZSAxNC5tcDM=","artist":"Jean-Pierre Decerf","title":"Like The Wind You Are"}
.15
Jean-Pierre Decerf
Litha
00:02:36
{"playlistId":"1029","id":"4158","mp3":"bWVkaWEvMjAxNS8wMS8xNSBQaXN0ZSAxNS5tcDM=","artist":"Jean-Pierre Decerf","title":"Litha"}

Lire la suite...

Découvrez ou redécouvrez Looper, le groupe électronique trop mignon de Stuart David de Belle and Sebastian

Et remerciez Mute de ressortir l'intégralité de leurs morceaux dans un super coffret de 5 CDs.
27.01.2015,
Paul Braillard

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2015%2F01%2FLooper.jpg%22%2C%22alt%22%3A%22Looper%22%2C%22width%22%3A%22100%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22none%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20float-none%20model-Photo%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2217731%22%2C%22file%22%3A%2224014%22%2C%22width%22%3A%22960%22%2C%22height%22%3A%22618%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2015%2F01%2FLooper.jpg%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2217731%22%7D%7D%7D

Looper est avant tout une jolie histoire d'amour. Celle de Stuart David (ancien bassiste et membre fondateur du groupe de nos premiers ébats amoureux : Belle & Sebastian) et de sa compagne Karn, qui se sont rencontrés sur les bancs de l'Ecole des Beaux Arts de Glasgow. Autant dire que c'est un projet très mignon. Sérieux, regardez la photo ci-dessous : avec leurs minois d'adolescents refusant de rentrer dans l'âge adulte, on n'a pas trop envie de les serrer dans nos bras? 

Lire la suite...

L'exposition Rocking Spectrum d'Elisa Pône à la Galerie 12 Mail est du genre explosif

On s'écoute la bande-son en avant-première pour se motiver.
27.01.2015,
Olivier Lamm

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2015%2F01%2FPo%CC%82ne_Chromocombustion-vert-vue-datelier-500x281.jpg%22%2C%22alt%22%3A%22Po%CC%82ne_Chromocombustion-vert-vue-datelier-500x281%22%2C%22width%22%3A%22100%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22none%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20float-none%20model-Photo%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2217733%22%2C%22file%22%3A%2224016%22%2C%22width%22%3A%22500%22%2C%22height%22%3A%22281%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2015%2F01%2FPo%CC%82ne_Chromocombustion-vert-vue-datelier-500x281.jpg%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2217733%22%7D%7D%7D

Pas la peine de demander à Elisa Pône comment elle a attrapé le virus de la pyrotechnie: son premier souvenir de feux d'artifice remonte comme vous, comme moi à un 14 juillet chez ses grands-parents et elle en a surtout retenue une esclandre entre sa grand-mère et un badaud dû à d'obscures raisons de visibilité.

Lire la suite...

Spaceghostpurrp sort un EP surprise

Ça s'appelle Money Mendoza et c'est peut-être bien le meilleur truc rap de ce début d'année
27.01.2015,
Damien Besançon

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2015%2F01%2Fspaceghostpurrp.jpg%22%2C%22alt%22%3A%22spaceghostpurrp%22%2C%22width%22%3A%22100%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22none%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20float-none%20model-Photo%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2217717%22%2C%22file%22%3A%2224000%22%2C%22width%22%3A%222500%22%2C%22height%22%3A%22688%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2015%2F01%2Fspaceghostpurrp.jpg%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2217717%22%7D%7D%7D

On ne comprend pas grand-chose à la carrière du Floridien Spaceghostpurrp, apparu dans notre radar à peu près au même moment qu'A$AP Rocky dont il est très vite devenu une sorte d'evil twin, bien moins propre sur lui mais largement plus intéressant. Bizarrement, son premier album - qui reprenait pas mal de titres sortis à l'arrache - s'était retrouvé au catalogue de 4AD et par conséquent chroniqué par des fans de Bon Iver qui se demandaient ce qui leur arrivait. Trois ans plus tard, la plupart des mixtapes et albums référencés sur sa page Wikipedia sont introuvables, son Bandcamp est un bordel sans nom (il y vend un mystérieux EP 3 titres digital à 10$ là, par exemple) et il s'est publiquement pris le bec avec un rappeur de 11 ans qui a fini par hacker son site.

.1
Spaceghostpurrp
Hypnotize
00:02:56
{"playlistId":"1031","id":"4161","mp3":"bWVkaWEvMjAxNS8wMS8wMSAtIE1PTkVZIE1FTkRPWkEgLSBIWVBOT1RJWkUubXAz","artist":"Spaceghostpurrp","title":"Hypnotize"}
.2
Spaceghostpurrp
Boss Talk
00:02:31
{"playlistId":"1031","id":"4162","mp3":"bWVkaWEvMjAxNS8wMS8wMiAtIE1PTkVZIE1FTkRPWkEgLSBCT1NTIFRBTEsubXAz","artist":"Spaceghostpurrp","title":"Boss Talk"}
.3
Spaceghostpurrp
Follow Tha Leadah
00:02:54
{"playlistId":"1031","id":"4163","mp3":"bWVkaWEvMjAxNS8wMS8wMyAtIE1PTkVZIE1FTkRPWkEgLSBGT0xMT1cgVEhBIExFQURBSC5tcDM=","artist":"Spaceghostpurrp","title":"Follow Tha Leadah"}
.4
Spaceghostpurrp
Who is He
00:02:56
{"playlistId":"1031","id":"4164","mp3":"bWVkaWEvMjAxNS8wMS8wNCAtIE1PTkVZIE1FTkRPWkEgLSBXSE8gSVMgSEUubXAz","artist":"Spaceghostpurrp","title":"Who is He"}
.5
Spaceghostpurrp
3000 Euros
00:03:16
{"playlistId":"1031","id":"4165","mp3":"bWVkaWEvMjAxNS8wMS8wNSAtIE1PTkVZIE1FTkRPWkEgLSAzMDAwIEVVUk9TLm1wMw==","artist":"Spaceghostpurrp","title":"3000 Euros"}

Lire la suite...

Interview: Beau Wanzer est pas loin d'être notre mec préféré de la bande L.I.E.S.

Dans la foulée de son premier album, rencontre avec un vrai cas à part du paysage dance actuel.
27.01.2015,
Olivier Lamm

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2015%2F01%2F001.jpg%22%2C%22alt%22%3A%22001%22%2C%22width%22%3A%22100%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22none%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20float-none%20model-Photo%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2217716%22%2C%22file%22%3A%2223999%22%2C%22width%22%3A%222740%22%2C%22height%22%3A%221830%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2015%2F01%2F001.jpg%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2217716%22%7D%7D%7D

Beau Wanzer est arrivé dans nos vies par toutes petites touches: un maxi par-ci, un maxi par-là, une collab' cool, un one-shot ultra jouissif avec des potes... Mais parce que les disques nous sont arrivés dans le désordre et le brouhaha des sorties L.I.E.S. et affiliés, on a mis un moment à le distinguer dans le tout venant techno K7, le Beau, appréciant sans doute la netteté de son minimalisme au détour d'un Panier de crabes rempli ras-la-gueule 
mais peinant surtout à mettre le doigt sur ce qui le rendait si spécial... 

Tout ça jusqu'à la sortie dans les derniers jours de 2014 de Beau Wanzer, double-LP autoproduit refusant tout net le statut de "premier album" et rempli de vieilleries intimes et de bricolages de l'extrême qui n'ont accessoirement que très ponctuellement quelque chose à voir avec la techno. C'est un fait indéniable, Beau Wanzer est tout sauf un poser et un vrai cas vraiment à part dans le paysage dance actuel, qui s'en fiche pas mal de faire rentrer ses tracks dans les moules de la dance et dans les charts de Resident Advisor. L'interview ci-dessous, on était donc en quelque sorte obligés de la faire.


Lire la suite...

Le nouveau maxi de Red Axes donne très envie de prendre l'autoroute

Deux morceaux en écoute de Shem Vol. 1, qui sort cette semaine sur I'm a Cliché.
26.01.2015,
Olivier Lamm

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2015%2F01%2FCapture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202015-01-26%20a%CC%80%2015.11.27.png%22%2C%22alt%22%3A%22Capture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202015-01-26%20a%CC%80%2015.11.27%22%2C%22width%22%3A%22100%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22none%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20float-none%20model-Photo%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2217706%22%2C%22file%22%3A%2223984%22%2C%22width%22%3A%221028%22%2C%22height%22%3A%22684%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2015%2F01%2FCapture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202015-01-26%20a%CC%80%2015.11.27.png%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2217706%22%7D%7D%7D

S'il y a un terme du jargon musical moyen dont faudrait absolument changer le sens et les usages, c'est bien "autoroute". Traditionnellement associé à ces cochoncetés qu'on laisse tourner par dépit quand elles passent sur l'autoradio de l'Impala ou ces moments embarrassants où un artiste arrête de se soucier d'inventer pour envoyer à son public ce qu'il a envie d'entendre, le mot a pourtant des vertus poétiques très dignes qui seraient très pratiques, par exemple, pour parler du genre de techno rigide, linéaire, pourtant très chaleureux qu'on peut entendre dérouler en long et en large sur le nouveau maxi de Red Axes.

.1
Red Axes
Na Da
00:10:44
{"playlistId":"1030","id":"4159","mp3":"bWVkaWEvMjAxNS8wMS9BMSAtIFJlZCBBeGVzIC0gTmEgRGEgTVNUUkQgVjEubXAz","artist":"Red Axes","title":"Na Da"}
.2
Red Axes
Spider Feel
00:09:18
{"playlistId":"1030","id":"4160","mp3":"bWVkaWEvMjAxNS8wMS9CMiAtIFJlZCBBeGVzIC0gU3BpZGVyIEZlZWwgTVNUUkQgVjEubXAz","artist":"Red Axes","title":"Spider Feel"}

Lire la suite...

Joey Bada$$ a sorti son premier album trop tard

de 20 ans, à peu près
26.01.2015,
Damien Besançon

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2015%2F01%2Fobnedk8y7h6oub0lnv7v.jpg%22%2C%22alt%22%3A%22obnedk8y7h6oub0lnv7v%22%2C%22width%22%3A%22100%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22none%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20float-none%20model-Photo%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2217702%22%2C%22file%22%3A%2223980%22%2C%22width%22%3A%222500%22%2C%22height%22%3A%221667%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2015%2F01%2Fobnedk8y7h6oub0lnv7v.jpg%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2217702%22%7D%7D%7D

Dans un article (souvent brillant et drôle) titré "Learning To Accept Rap's Generation Gap" et publié sur le site Egotripland il y a presque deux ans, le rappeur/producteur J-Zone - qui fut une figure du rap indépendant du début des années 2000 avant de publier une autobiographie assez cool - se fendait de plusieurs remarques éclairées sur ledit generation gap et sur la définition fluctuante et forcément subjective du terme "golden age" qu'on nous sert à toutes les sauces¹ notamment.

Lire la suite...

Panier de crabes #57

Le panier house et techno de la semaine. Avec Dude Energy, Helena Hauff, Activated, Burial...
23.01.2015,
The Drone

Dude Energy "Renee Running" (Animals Dancing)

La house music, c'est un peu comme l'économie ou la démographie. On croit quel le truc est épuisé, arrivé au bout des permutations et des possibilités  et puis un gars ou une fille débarque, bouge une virgule et l'avenir reprend des couleurs, des jeunes indolents s'engagent de nouveau, et les proches se mettent à dire un peu moins d'âneries le dimanche midi attablé autour du gigot. On n'ira pas jusqu'à dire que cette petite connerie signée d'un second couteau du crew 100% Silk mérite la médaille du morceau le plus frais depuis que 2015 a commencé mais à deux moments précis de son déroulé (l'arrivée de la mélodie à 2.06 et l'entrée en jeu du riff de slap après le break à 4.33), il nous fait effectivement voir la house comme un bébé qui vient de naître, une pousse d'avocat qui s'échappe de l'écorce d'un noyau, un aiglon qui prend son envol depuis le dongeon d'un château des Carpathes pour disparaître vers le firmament d'un horizon nouveau.



Andreas Gehm "Xylan Endo-1,3-B-Xylosidase" (Cologne Underground Records)

Eh les jeunes, vous la sentez gronder, la rumeur démago des politicards qui veulent réintroduire le service militaire? Ça vous fait plaisir? Ça vous fait tout drôle dans l'estomac? Deux petits conseils pour vous préparer au pire: reprendre la course à pied, tous les dimanches matin le long des berges du cours d'eau qui coule dans votre patelin, et beaucoup écouter Andres Gehm. Sa techno martiale et volontiers écervelée vous permettra de vous accoutumer à la fois au riddim naturel de la marche au pas et aux mandales de vos crétins de co-légionnaires qui ne supporteront évidemment pas vos bons mots, la pile de gros livres à côté de votre lit de camp et votre face de moineau.


Vril "Portal 7" (Delsin)

A en croire sa musique et ses photos de presse, Vril a deux buts dans la vie: ne jamais révéler son identité au monde et concrétiser un threesome avec Ben Klock et Marcel Dettman. Dans la mesure où il n'est pas tout à fait seul sur le coup et où il n'est pas le plus manchot de sa secte, on lui souhaite de tout notre coeur d'arriver à ses fins. 

Lire la suite...

{"template":"article","rubrique":"blog","title":"The Drone | Blog","videosPlayerList":null,"pageIsList":true,"nextPage":"list\/blog\/82\/10"}

Twitter

Derniers commentaires

Restez en contact