Blog

Coil CSO 01: Air Gallery, London, 1983-08-24

Parce que le visionnage d'une performance de Coil ne peut faire que du bien, on en déterre une légendaire.
03.06.2014,
Olivier Lamm

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2014%2F06%2FCapture%20d%E2%80%99%C3%A9cran%202014-06-02%20%C3%A0%2016.14.52.png%22%2C%22alt%22%3A%22Capture%20d%E2%80%99%C3%A9cran%202014-06-02%20%C3%A0%2016.14.52%22%2C%22width%22%3A%2250%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22right%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20model-Photo%20float-right%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2214190%22%2C%22file%22%3A%2219892%22%2C%22width%22%3A%22492%22%2C%22height%22%3A%22404%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2014%2F06%2FCapture%20d%E2%80%99%C3%A9cran%202014-06-02%20%C3%A0%2016.14.52.png%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2214190%22%7D%7D%7DNous avons affaire ici à un document de qualité hasardeuse mais d'importance historique de premier plan: la deuxième performance publique de l'histoire de Coil et la première à avoir marqué l'histoire de la culture pop puisque Nick Cave (qui était alors connu comme sommité du Batcave et leader de The Birthday Party) aurait quitté la salle au milieu du concert pour éviter de dégobiller son quatre heures.

Qu'y voit-on de si terrible? Du pipi de chat pour le spectateur de 2014 qui connaît ses Costes et COUM Transmissions sur le bout du des doigts, mais vraisemblablement du lourd pour le dandy new-wave du début des annés 80. Informe dans son projet et son line-up, à des lustres du duo iconique qu'il allait devenir à partir de "How to Destroy Angels" et Scatology, le Coil de 1983 n'était dans l'esprit du couple Peter Christopherson / Jhonn Balance qu'une émanation floue de Psychic TV, dont ils faisaient encore tous les deux parties.

Lire la suite...

Insiden: Above Us

La jeune garde dark ambient se livre en album. Eté, prends garde à toi.
02.06.2014,
Lucie Monpontet

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2014%2F06%2F538690_511094405586500_1724621909_n-2.jpg%22%2C%22alt%22%3A%22538690_511094405586500_1724621909_n-2%22%2C%22width%22%3A%2250%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22right%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20model-Photo%20float-right%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2214176%22%2C%22file%22%3A%2219878%22%2C%22width%22%3A%22960%22%2C%22height%22%3A%22720%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2014%2F06%2F538690_511094405586500_1724621909_n-2.jpg%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2214176%22%7D%7D%7DUn prisonnier est enfermé dans une pièce aveugle et noire. Il tente d'en déterminer la taille et l'architecture à tâtons et découvre un puit au centre de la cellule. Il s'évanouit après y être presque tombé et se réveille attaché par des cordes, une lame en forme de pendule oscillant au dessus de lui et se rapprochant régulièrement de son torse. Il finit par enduire ses liens de nourriture pour que les rats les dévorent et le libèrent. Voilà le début de Le Puits et le Pendule, probablement la nouvelle la plus étrange écrite par Edgar Allan Poe et qui traite, grossièrement et pour aller vite, de l'effet que peut avoir la peur sur l'esprit humain. Vous me direz quel est le rapport avec le quatuor Insiden? Eh bien figurez-vous que c'est également le titre du premier morceau de leur premier album, Above Us, sorti hier sur In Paradisum et qu'on streame entièrement aujourd'hui.

.1
Insiden
Le Puits et le Pendule
00:05:44
{"playlistId":"862","id":"3591","mp3":"bWVkaWEvMjAxNC8wNi9BMSBMZSBwdWl0cyBldCBsZSBwZW5kdWxlIC0gSVAwMTQubXAz","artist":"Insiden","title":"Le Puits et le Pendule"}
.2
Insiden
La Tour
00:09:24
{"playlistId":"862","id":"3592","mp3":"bWVkaWEvMjAxNC8wNi9BMiBMYSBUb3VyIC0gSVAwMTQubXAz","artist":"Insiden","title":"La Tour"}
.3
Insiden
Comme un Navire Pris Dans la Glace
00:06:46
{"playlistId":"862","id":"3593","mp3":"bWVkaWEvMjAxNC8wNi9BMyBDb21tZSB1biBuYXZpcmUgcHJpcyBkYW5zIGxhIGdsYWNlIC0gSVAwMTQubXAz","artist":"Insiden","title":"Comme un Navire Pris Dans la Glace"}
.4
Insiden
Symbols
00:06:25
{"playlistId":"862","id":"3594","mp3":"bWVkaWEvMjAxNC8wNi9CMSBBcmNoYWljIFN5bWJvbHMgLSBJUDAxNC5tcDM=","artist":"Insiden","title":"Symbols"}
.5
Insiden
Reikä
00:04:27
{"playlistId":"862","id":"3595","mp3":"bWVkaWEvMjAxNC8wNi9CMiBFbmRpbmdzIC0gSVAwMTQubXAz","artist":"Insiden","title":"Reik\u00e4"}
.6
Insiden
Sitting Near an Imaginary River
00:04:09
{"playlistId":"862","id":"3596","mp3":"bWVkaWEvMjAxNC8wNi9CMyBTaXR0aW5nIG5lYXIgYW4gaW1hZ2luYXJ5IHJpdmVyX0luIFBhcmFkaXN1bSAtIElQMDE0Lm1wMw==","artist":"Insiden","title":"Sitting Near an Imaginary River"}
.7
Insiden
Above Us
00:06:59
{"playlistId":"862","id":"3598","mp3":"bWVkaWEvMjAxNC8wNi9CNCBBYm92ZSBVcyAtIElQMDE0Lm1wMw==","artist":"Insiden","title":"Above Us"}

Lire la suite...

Society of Silence: Chroma EP

La dub techno en stade terminal. Stream intégral.
02.06.2014,
Olivier Lamm

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2014%2F06%2FSociety-Of-Silence-270x270.jpg%22%2C%22alt%22%3A%22Society-Of-Silence-270x270%22%2C%22width%22%3A%2250%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22right%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20model-Photo%20float-right%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2214162%22%2C%22file%22%3A%2219864%22%2C%22width%22%3A%22270%22%2C%22height%22%3A%22270%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2014%2F06%2FSociety-Of-Silence-270x270.jpg%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2214162%22%7D%7D%7DPour savoir un peu où en sont Nicolas Villebrun et Benoît Legrain de leurs investigations en terrain techno, il suffit de regarder les titres de leur nouveau maxi - leur 7ème sur l'échelle de discogs: "Chroma" est vraisemblablement inspiré par le dioxyde de chrome qui revêtait les bandes des cassettes du même nom, "Tascam Dub" est le résultat d'un bricolage effectué sur un magnétophone de la fameuse marque japonaise, et "Tunnel" est le récit tendance minimaliste de la traversée à tâtons d'un boyau de vide creusé quelque part dans une montagne, sous des millions et des millions de tonnes de granit.

.1
Society of Silence
Chroma
00:06:19
{"playlistId":"863","id":"3600","mp3":"bWVkaWEvMjAxNC8wNi9BMS1DaHJvbWEubXAz","artist":"Society of Silence","title":"Chroma"}
.2
Society of Silence
Tunnel
00:05:55
{"playlistId":"863","id":"3601","mp3":"bWVkaWEvMjAxNC8wNi9BMi1UdW5uZWwubXAz","artist":"Society of Silence","title":"Tunnel"}
.3
Society of Silence
Tascam Dub
00:06:55
{"playlistId":"863","id":"3599","mp3":"bWVkaWEvMjAxNC8wNi9CLVRhc2NhbSBEdWIubXAz","artist":"Society of Silence","title":"Tascam Dub"}

Lire la suite...

Panier de crabes #32

Le panier house et techno de la semaine. Avec Jason Grove, Marco Bernardi, Fred P, Faze Action...
30.05.2014,
The Drone

Jason Grove "The Love" (Skylax)

A en croire Internet
, la grande affaire de Jason Grove serait de savoir s'il est vraiment originaire de Detroit ou si l'équipe (française) de Skylax Records a monté un canular sur le dos des seconds couteaux démunis de la Motor City pour écouler ses stocks de vinyles. Ça vous intéresse, vous? Ici, on ne s'en fiche pas tout à fait mais on s'aligne avec Move D quand il se demande si la raison pour laquelle l'album précédent de Grove n'est pas devenu un classique n'a pas quelque chose à voir avec la couleur de sa peau ("It would be terrible if redundancies like this still mattered today"). Bref, peu importe que "SKYLAX", le nouvel album de Jason Grove à sortir sur Skylax, soit l'oeuvre d'une vieille carne de Belleville, Michigan ou d'un gringalet de Belleville, 75020 Paris - l'album démonte et on est prêt à monter sur un ring (virtuel, hein, le ring) pour prouver que c'est tout ce qui compte.

%7B%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20model-Playlist%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Playlist%22%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%22860%22%7D%7D%7D

Marco Bernardi "Floating" (Happy Skull)

Le genre de petite buchette acid simple comme bonjour qu'on désespère pourtant d'entendre plus souvent. Allez les gens de la techno, on se sort les chicken fingers du fondement, on arrête de se faire chier avec les rythmes compliqués, le souffle et les machines vintage. Le peuple n'a pas besoin de morceaux qui reflètent vos embrouilles métaphysiques avec les paradoxes du monde contemporain, il veut des conneries acid qui ressemblent aux Chemical Brothers (disclaimer: cette sentence définitive et donc absconse sur l'utilité finale de la dance music s'autodétruira dans les 7 secondes qui suivront sa lecture).




Gene Hunt - Jackzone (LACR005)

Quand Delroy Edwards n'est pas trop occupé à inviter les journalistes de Resident Advisor à "suck son peepee", il sort des trucs pas mal sur son label L.A. Club Ressource. Par exemple cet inédit de Gene Hunt, vétéran de la house de Chicago et gros tritureur de TB-303, qui n'est pas sans rappeler le "Jack Your Body" de Steve Silk Hurley en nettement plus crade et belliqueux, un truc de vieux vétéran de guerre difficile qui n'hésite pas à faire trébucher les enfants avec sa canne en cas de force majeure (c'est-à-dire quand bon lui chante).

.1
Jason Grove
The Love
00:07:12
{"playlistId":"860","id":"3589","mp3":"bWVkaWEvMjAxNC8wNS8yLkpNRkcgLSBUaGUgTG92ZSAoNy4xMSBtbikgMi5tcDM=","artist":"Jason Grove","title":"The Love"}

Lire la suite...

V/Vm: The Death of Rave (A Partial Flashback)

Leyland Kirby se souvient des rave parties de sa jeunesse. Fantomatique et poignant.
30.05.2014,
Olivier Lamm

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2014%2F05%2Favatars-000037592935-lt40xs-crop.jpg%22%2C%22alt%22%3A%22avatars-000037592935-lt40xs-crop%22%2C%22width%22%3A%2250%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22right%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20model-Photo%20float-right%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2214139%22%2C%22file%22%3A%2219830%22%2C%22width%22%3A%22273%22%2C%22height%22%3A%22400%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2014%2F05%2Favatars-000037592935-lt40xs-crop.jpg%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2214139%22%7D%7D%7DJames Kirby n'en est pas à son premier disque prescient. En 1999 par exemple, avec les Selected Memories from the Haunted Ballroom de The Caretaker, il anticipait d'une bonne décennie l'obsession de notre époque pour les fantômes, les trous noirs sémantiques de Shining, et ce curieux mouvement artistique obsédé par les ravages du passé sur le présent qu'on regroupe sous le terme d'hanthologie. Pour cause de visibilité médiatique et sans doute de gratuité, le plus divinatoire de ses projets pourtant est largement passé inaperçu à sa "sortie". En 2006, l'ex fauteur de troubles de V/VM mettait à disposition sur son propre site de téléchargement un monstre dark ambient découpé en 205 mouvements ("flashbacks") intitulé The Death of Rave, qui annonçait avec 8 ans d'avance l'obsession actuelle de la musique électronique européenne pour l'âge d'or de la rave.

Lire la suite...

IN&OUT: #2

Deuxième IN&OUT avec des artistes photographiés avant et après leur passage sur scène.
30.05.2014,
The Drone

Pour la première d'IN&OUT, au tout début de l'année, on marchait un peu sur des oeufs. On se lancait dans la création d'une nouvelle rubrique, c'était comme de vouloir offrir un bébé chien et de vous le présenter, on était pas sûr que vous l'aimeriez bien et que vous accepteriez de le garder. Mais comme vous avez répondu de manière positive à toutes les entrées précédentes, on s'est dit, et Camille Bertini, notre collaboratrice montréalaise, aussi, que ça serait chouette de continuer.

Voici donc le petit frère-petite soeur de la première série d'In&Out, qu fonctionne sur le même principe, une photo d'artiste juste avant d'entrer sur scène et une autre juste après, parce qu'il se passe généralement quelques trucs pendant qu'un artiste est sur scène. Tous les artistes présents dans cette nouvelle série sont Montréalais ou Canadiens et ont été photographiés au Cabaret du Mile End, au Cabaret Playhouse et au Divan Orange.  Les prises de vue ont été réalisées par Dominic Berthiaume, également membre de Corridor

Lire la suite...

Bataille Solaire: JAP

C'est le moment ou jamais de devenir fan de ce Montréalais surdoué.
29.05.2014,
Olivier Lamm

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2014%2F05%2Fbataillesolaire.jpg%22%2C%22alt%22%3A%22bataillesolaire%22%2C%22width%22%3A%2250%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22right%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20model-Photo%20float-right%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2214136%22%2C%22file%22%3A%2219825%22%2C%22width%22%3A%22510%22%2C%22height%22%3A%22640%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2014%2F05%2Fbataillesolaire.jpg%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2214136%22%7D%7D%7DAccrochez-vous à votre tabouret. Ce quarante-cinq tours contient les deux conneries retro synthétiques les plus outrées, techniquement soufflantes et psychiquement abasourdissantes que vous pourrez écouter ce mois-ci, voire ce semestre, voire cette année.

On est même tellement soufflés nous même qu'on a envie d'aller plus loin dans notre allégation. Ces deux monstres de Fairlight Funk sculptés dans les matières synthétiques les plus nobles qu'on pouvait trouver sur le marché entre 1981 et 1986 nous redonneraient presque foi en le revival synthétique tout entier. Evidemment d'un point de vue strictement progressiste, le truc est tellement référencé et fétichiste qu'il est à la limite de l'intolérable. Les deux tags que l'on peut lire sur la page Soundcloud qui les héberge sont "#electro" et "#HOSONO", ce dernier en référence explicite au pionnier et géant de la pop japonaise à qui l'on doit notamment la fondation du Yellow Magic Orchestra et quelques-uns des plus incroyables disques de pop synthétique de la création et il n'y a, de fait, pas de valeur ajoutée à notifier si on compare avec les originaux, à part quelques références supplémentaires pour nous perdre dans la matrice (les folies baroques au moog de Wendy Carlos, Art of Noise, les disques solo les plus pop de Ryûichi Sakamoto de la première moitié des années 80).

.1
Bataille Solaire
Décoration Moléculaire
00:04:14
{"playlistId":"861","id":"3590","mp3":"bWVkaWEvMjAxNC8wNS9GQUNFIEItIEJBVEFJTExFIFNPTEFJUkUgLSBERUNPUkFUSU9OIE1PTEVDVUxBSVJFLm1wMw==","artist":"Bataille Solaire","title":"D\u00e9coration Mol\u00e9culaire"}

Lire la suite...

Various Artist : Cambiare

Troisième compil' best-of pour Opal Tapes.
28.05.2014,
Lucie Monpontet

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2014%2F05%2F383787_348662545219312_1029679828_n.jpg%22%2C%22alt%22%3A%22383787_348662545219312_1029679828_n%22%2C%22width%22%3A%2250%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22right%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20model-Photo%20float-right%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2214101%22%2C%22file%22%3A%2219790%22%2C%22width%22%3A%22676%22%2C%22height%22%3A%22960%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2014%2F05%2F383787_348662545219312_1029679828_n.jpg%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2214101%22%7D%7D%7DC'est la troisième compilation Opal Tapes depuis la création du label en 2012. La petite quinzaine de morceaux par compilation (je vous laisse faire le calcul mental), chacun par un artiste différent, signifie donc qu'Opal Tapes est sacrément sorti du cercle restreint des fans monomaniaques de cassettes et d'objets obscurs pour aller taper dans l'oeil des quelques 7000 personnes qui les suivent sur leur profil Facebook (indicateur fiable et de qualité s'il en est), mais surtout que le label a suffisamment de matière de qualité pour faire, presque tous les ans, un best-of du mieux de ce qui est déjà sorti.

Lire la suite...

Trans Am: I'll Never

Clip de la semaine, haut la mimine.
28.05.2014,
Olivier Lamm

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2014%2F05%2FTrans_Am-1.jpg%22%2C%22alt%22%3A%22Trans_Am-1%22%2C%22width%22%3A%2250%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22right%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20model-Photo%20float-right%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2214103%22%2C%22file%22%3A%2219792%22%2C%22width%22%3A%22447%22%2C%22height%22%3A%22574%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2014%2F05%2FTrans_Am-1.jpg%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2214103%22%7D%7D%7DVous vous souvenez, il y a quatre-cinq ans, quand l'épitomé du cool contemporain était incarnée par les beaux branleurs du label Italians Do It Better? Quand tout le monde, des lectrices de Grazia aux fidèles des Instants Chavirés, ne jurait que par l'italo fragile, supra arty et dépressive de Desire ou Chromatics?

Ici on adore toujours les disques (on continue même à penser que Night Drive de Chromatics ou le II de Desire devraient rester longtemps) mais on s'interroge sur ce qui nous plaisait le plus dans les machins qui sortaient de l'esprit malade de Johnny Jewel: la musique ou les images? La voix famélique de Ruth Radelet ou son minois boudeur attrapé par une caméra Super 8 dans un night-club décati plongé dans la semi-pénombre?

Lire la suite...

Traumer : Slow Run (Lucien Remix)

Lucien remixe son poulain. Stream découverte.
28.05.2014,
Martin Ferreira

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2014%2F05%2Fartworks-000067885717-4imul1-crop.jpg%22%2C%22alt%22%3A%22artworks-000067885717-4imul1-crop%22%2C%22width%22%3A%2250%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22right%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20model-Photo%20float-right%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2214079%22%2C%22file%22%3A%2219767%22%2C%22width%22%3A%22400%22%2C%22height%22%3A%22400%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2014%2F05%2Fartworks-000067885717-4imul1-crop.jpg%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2214079%22%7D%7D%7DLucien est suffisamment jeune pour qu'on s'étonne de sa productivité :  déjà un EP (dont le morceau-titre "Malin Plaisir" que vous avez peut-être vu passer), la BO du film L'Age Atomique par Ulysse Klotz et Romain Turzi et le premier EP de Traumer, tout ça signé sur le label dont il est le boss, Ventura Records.

.1
Traumer (Lucien Remix)
Slow Run
00:03:21
{"playlistId":"858","id":"3587","mp3":"bWVkaWEvMjAxNC8wNS8wNSBTbG93IFJ1biAoTHVjaWVuIHJlbWl4KS5tcDM=","artist":"Traumer (Lucien Remix)","title":"Slow Run"}

Lire la suite...

{"template":"article","rubrique":"blog","title":"The Drone | Blog","videosPlayerList":null,"pageIsList":true,"nextPage":"list\/blog\/91\/10"}

Twitter

Derniers commentaires

Restez en contact