Scorpion Violente est de retour, et il a visiblement mangé le fantôme d'Alan Vega

Quoi que ça veuille dire.

24.01.2017, par

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2017%2F01%2Ffestival-soy-13-scorpion-violente.jpg%22%2C%22alt%22%3A%22festival-soy-13-scorpion-violente%22%2C%22width%22%3A%22100%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22none%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20float-none%20model-Photo%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2228014%22%2C%22file%22%3A%2235462%22%2C%22width%22%3A%222400%22%2C%22height%22%3A%22800%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2017%2F01%2Ffestival-soy-13-scorpion-violente.jpg%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2228014%22%7D%7D%7D

Dans son communiqué de presse tout beau tout neuf
, le duo lorrain affilié-à-la-grande-triple-alliance-de-l'est Scorpion Violente a beau convoquer le patronage du déconstructivisme post punk d'Ike Yard et de l'indus franco-fangeux d'Aeternam Vale, ce qui ressort surtout, eh ben c'est Alan Vega pris en otage dans les boucles et le graillon des machines. Une influence qu'on n'a même plus envie de qualifier d'écrasante, tant à ce niveau de décalque on se dit que ça devient carrément de la taquinerie.

Comme si l'influence de la moitié de Suicide ces dernières années était devenue si ostensible partout, chez tout le monde, et que la seule manière d'y répondre était d'aller encore plus loin dans le mimétisme appliqué, comme un pied de nez désabusé adressé aux copieurs pas inspirés. Comme si rien ne s'était passé depuis la dernière sortie de Scorpion Violente en 2012, et que son ascendant n'était pas à chercher chez à peu près tous les jeunes gens férus de cold crasseuse, de synth wave bricolée et d'indus décharné en France aujourd'hui. Comme si, enfin, le duo voulait nous montrer qu'en 2017, il n'a toujours envie de rien, surtout pas de s'asseoir sur son héritage récent ni de faire semblant de vouloir revendiquer quoi que ce soit. Ce qui est peut-être la meilleure manière de faire de la musique synthétique de caniveau quand on y pense. 

Le nouveau maxi de Scorpion Violente, The Stalker, sortira le 14 février chez Bruit Direct Disques. Un premier extrait, "The Knife", s'écoute ci-dessous :  



%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2017%2F01%2Fbr-d-17-the-stalker-front.jpg%22%2C%22alt%22%3A%22br-d-17-the-stalker-front%22%2C%22width%22%3A%22100%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22none%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20float-none%20model-Photo%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2228015%22%2C%22file%22%3A%2235463%22%2C%22width%22%3A%223727%22%2C%22height%22%3A%223760%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2017%2F01%2Fbr-d-17-the-stalker-front.jpg%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2228015%22%7D%7D%7D

Commentaires
1
17.02.2017 par faggot 2 :
bel article: donc ils copient alors c'est nul, mais non en fait c'est bien.
Poster un commentaire
Voir aussi
6
Articles suivants

Anna est plus rose qu'Ariel Pink, c'est dire

Le nouveau single du songwriter tourangeau remporte la médaille d'or aux Olympiades de la pop bubble droguée.
24.01.2017,
Adrien Durand

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2017%2F01%2FCapture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202017-01-24%20a%CC%80%2011.10.54.png%22%2C%22alt%22%3A%22Capture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202017-01-24%20a%CC%80%2011.10.54%22%2C%22width%22%3A%22100%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22none%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20float-none%20model-Photo%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2228012%22%2C%22file%22%3A%2235460%22%2C%22width%22%3A%22787%22%2C%22height%22%3A%22477%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2017%2F01%2FCapture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202017-01-24%20a%CC%80%2011.10.54.png%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2228012%22%7D%7D%7D

S'il a écrit son nom sur son T-shirt le monsieur du dessus, c'est probablement pour éviter de l'oublier en soirée après avoir ingurgité trop de substances récréatives. Projet solo d'un membre de la galaxie Volage, Anna est plus sérieusement une magnifique surprise sortie de nulle part ou presque (enfin de Tours, 136 125 habitants en 2014 tout de même). Sucrerie pop qui a le bon goût de conjuguer mélodies Lewis Carroll et ponts synthétiques ultra psychédéliques, ce "Legacy" qu'on vous fait découvrir en exclusivité ci dessous est le meilleur résumé de la vision acidulée du jeune Français. Pour avoir écouté le reste de l'album, on ne peut que vous conseiller de prendre votre mal en patience avant la sortie de l'album complet le mois prochain chez Howlin Banana et un Je Ne Sais Quoi.

Lire la suite...

Rassurez-vous, Ty Segall n'a pas encore opéré son virage folk pastoral

Preuve avec le garage poisseux de Break A Guitar, deuxième extrait de son album à venir à la fin de cette semaine.
24.01.2017,
Arthur Cemeli

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2017%2F01%2FMstereoTysegall-608x4041.jpg%22%2C%22alt%22%3A%22MstereoTysegall-608x4041%22%2C%22width%22%3A%22100%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22none%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20float-none%20model-Photo%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2227990%22%2C%22file%22%3A%2235438%22%2C%22width%22%3A%22608%22%2C%22height%22%3A%22404%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2017%2F01%2FMstereoTysegall-608x4041.jpg%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2227990%22%7D%7D%7D

Sous la ligne de démarcation Bordeaux-Bègles, on appelle ça remettre l'église au milieu du village. Le premier extrait du prochain album de l'un des garagistes-bruitistes les plus passionants (et frustrants, on y revient très prochainement) de ces dernières années (avec son père putatif John Dwyer et certains garnements hallucinés du sud-est australien) était plein de guitares folk, d'harmonies léchées et de mélodies finement polies. Autant de choses que vous ne trouverez pas sur "Break a Guitar", qui s'ouvre sur un riff, se ferme sur un larsen et risque bien de faire exploser votre fuzzomètre.

Lire la suite...

Grand Paris, suite : Bamao Yendé veut créer un axe Londres-Cergy-Lisbonne avec son label Boukan Records

On écoute Chaleur, enregistré en résidence au Red Bull Studio Paris par le jeune producteur de Cergy.
23.01.2017,
Arthur Cemeli

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2017%2F01%2Fboukanpiano.jpg%22%2C%22alt%22%3A%22boukanpiano%22%2C%22width%22%3A%22100%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22none%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20float-none%20model-Photo%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2227977%22%2C%22file%22%3A%2235425%22%2C%22width%22%3A%22619%22%2C%22height%22%3A%22350%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2017%2F01%2Fboukanpiano.jpg%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2227977%22%7D%7D%7D

Les noctambules de l'Est parisien sont sans doute déjà familiers de Bamao Yendé et ses potes du YGRK KLUB, via leurs soirées chez Jeudi Minuit et dans différents lieux de la proche banlieue. L'équipe de Cergy amène avec elle des ambiances qui jusqu'ici avaient peu le droit de cité de notre côté de la Manche, entre Grime, UK Garage, house ultra-percussive et clins d'yeux à DJ Marfox et la bouillante nouvelle scène lisboète. 

Lire la suite...

{"template":"article","rubrique":"blog","title":"Scorpion Violente est de retour, et il a visiblement mang\u00e9 le fant\u00f4me d'Alan Vega | The Drone ","videosPlayerList":null,"pageIsList":null,"nextPage":"list\/blog\/80"}

Twitter

Derniers commentaires

Restez en contact