Articles taggés
"

indie

".

INTERVIEW. Blonde Redhead nous rappelle que l'indie rock n'a pas toujours été un gros mot vide de sens

On a taillé le bout de gras avec leur batteur Simone Pace avant leur concert au Trianon le 1er mars dernier.
07.03.2017,
Michaël Patin

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2017%2F03%2Fblonde.jpeg%22%2C%22alt%22%3A%22blonde%22%2C%22width%22%3A%22100%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22none%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20float-none%20model-Photo%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2228732%22%2C%22file%22%3A%2236320%22%2C%22width%22%3A%221226%22%2C%22height%22%3A%22654%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2017%2F03%2Fblonde.jpeg%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2228732%22%7D%7D%7D

Il n’aura fallu que 4 chansons à Blonde Redhead pour rappeler à l'indie rock (cette chimère) qui sont les patrons. Paru vendredi dernier, l’EP 3 O’Clock fait bien plus que justifier la nouvelle tournée des New-Yorkais. Il réactive des sensations fulgurantes – torpeurs amoureuses, palpitations mélancoliques, saignements de joie - qu’on croyait presque perdues depuis l’insurpassable Misery Is A Butterfly (2004) - même si les albums suivants continuaient de flinguer la concurrence. Avant un concert triomphal (bien qu’un peu mou) au Trianon de Paris, on a taillé le bout de gras avec Simone Pace, batteur et jumeau discret du guitariste-chanteur Amedeo Pace. Qui, pour l’occasion, a bien voulu sortir sa langue de sa poche.

Lire la suite...

SEPIA. On (ré)écoute The Lost Tapes, une compilation de lives, d'inédits et de raretés de Mac Demarco

Le freak pop canadien y réussit l'exploit de rendre un morceau de Clapton à peu près audible.
07.02.2017,
The Drone

Artiste : Mac Demarco
Année : 2015
Disque : The Lost Tapes Vol. 1
En savoir plus : Notre interview de Demarco de 2012


Lire la suite...

Exclu : on regarde en intégralité les 8 sessions de Qualité Réduite, le meilleur de la scène indie de Montréal filmé avec le pire de la VHS

Des invités prestigieux, des plans plein d'audace et des couleurs criardes.
02.02.2017,
Arthur Cemeli

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2017%2F02%2Fqualite%CC%81re%CC%81duite-1.png%22%2C%22alt%22%3A%22qualite%CC%81re%CC%81duite-1%22%2C%22width%22%3A%22100%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22none%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20float-none%20model-Photo%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2228202%22%2C%22file%22%3A%2235719%22%2C%22width%22%3A%22872%22%2C%22height%22%3A%22873%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2017%2F02%2Fqualite%CC%81re%CC%81duite-1.png%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2228202%22%7D%7D%7D

Quand on a une idée lumineuse, on ne la lâche pas. Après un premier volume très réussi, Samuel Gemme, Renard Cassé et Thierry Sirois - les trois têtes pensantes de Qualité Réduite - ont décidé de remettre ça avec une nouvelle fournée de groupes. Même système que pour la première édition : capter des morceaux de formations issues de la bouillonante scène indie Montréalaise en VHS et les distribuer en cassettes afin de redonner une valeur "tangible" à ces performances, trop facilement oubliables au fond d'une playlist Youtube ou d'un disque dur plein à ras bord.  

Lire la suite...

EXCLU : The Luyas mettent des fleurs dans les canons des fusils de ce drôle de début d'année

On écoute le premier single du groupe montréalais, avant la sortie de l'album Human Voicing le 24 février.
27.01.2017,
Adrien Durand

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2017%2F01%2FTHE_LUYAS.jpg%22%2C%22alt%22%3A%22THE_LUYAS%22%2C%22width%22%3A%22100%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22none%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20float-none%20model-Photo%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2228097%22%2C%22file%22%3A%2235557%22%2C%22width%22%3A%221000%22%2C%22height%22%3A%22500%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2017%2F01%2FTHE_LUYAS.jpg%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2228097%22%7D%7D%7D

On ne sait pas trop quel vent câlin flotte sur l'hiver montréalais, mais force est de constater qu'après la classic pop de Exit Someone, ce "Dream Of Love" envoyé par The Luyas invite à la sieste au chaud en pyjamas de flanel. Bercé par les climats rétros anglais (de Broadcast ou Stereolab), ce titre à l'orchestration riche et mixée visiblement évite avec soin (et succès) les tics revivalistes actuels. 

Lire la suite...

Ariel Pink & Weyes Blood, les deux lutins de la pop cosmique contemporaine, vont sortir un album ensemble

Et on peut déjà en écouter un extrait.
11.01.2017,
Marc-Aurèle Baly

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2017%2F01%2FCapture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202017-01-11%20a%CC%80%2012.30.51.png%22%2C%22alt%22%3A%22Capture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202017-01-11%20a%CC%80%2012.30.51%22%2C%22width%22%3A%22100%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22none%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20float-none%20model-Photo%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2227819%22%2C%22file%22%3A%2235260%22%2C%22width%22%3A%22840%22%2C%22height%22%3A%22411%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2017%2F01%2FCapture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202017-01-11%20a%CC%80%2012.30.51.png%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2227819%22%7D%7D%7D

De prime abord, si on les met côte à côte, on penserait à opposer le classicisme pop, souverain et bienveillant de Natalie Mering alias Weyes Blood, à la fantaisie lunaire et détraquée de la musique d'Ariel Pink. Mais c'est sans doute aller un peu vite en besogne, et oublier que les deux Californiens se connaissent depuis des années, ont collaboré ensemble sur l'album de Drugdealer (notamment sur le titre "Suddenly", produit par Pink et chanté par Mering), le pas trop mal mais un peu limité The End of Comedy sorti l'année dernière, et qu'ils partagent en définitive des référents communs, notamment dans leur manière de vouloir contorsionner la chose pop - que ce soit aussi bien de manière cosmique, rigolarde ou absurde.

Lire la suite...

Balade à poil dans le dernier clip de Jenny Hval

Tout est bon pour faire passer la pilule avant folk indie.
10.01.2017,
Marc-Aurèle Baly

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2017%2F01%2Fjennyhvalheader-720x400.jpg%22%2C%22alt%22%3A%22jennyhvalheader-720x400%22%2C%22width%22%3A%22100%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22none%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20float-none%20model-Photo%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2227787%22%2C%22file%22%3A%2235226%22%2C%22width%22%3A%22720%22%2C%22height%22%3A%22400%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2017%2F01%2Fjennyhvalheader-720x400.jpg%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2227787%22%7D%7D%7D

L’année dernière, l’album Blood Bitch de la Norvégienne Jenny Hval (échappée des gothiques Shellyz Raven au début des années 2000, reconvertie en prêtresse du bizarre indie pop depuis) réussissait l’exploit de mêler expérimentation pop, récits de sorcières et réflexions sur les vampires et les menstruations sans sonner forcé ni conceptuel pour allergiques des concepts – en gros, sans se faire passer pour plus malin qu’il ne l’était vraiment.

Lire la suite...

Kevin Morby nous montre qu’on peut encore faire des protest songs en 2016 sans (complètement) se casser la gueule

On écoute Beautiful Strangers, dont les bénéfices seront reversés à une association anti-armes à feu.
02.11.2016,
Marc-Aurèle Baly

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2016%2F11%2Fkevinmorby_dusdincondren1_wide-7d7892f89ba93275d68bf72e1a461cc9b9ab9ffe-s900-c85.jpg%22%2C%22alt%22%3A%22kevinmorby_dusdincondren1_wide-7d7892f89ba93275d68bf72e1a461cc9b9ab9ffe-s900-c85%22%2C%22width%22%3A%22100%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22none%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20float-none%20model-Photo%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2226610%22%2C%22file%22%3A%2233999%22%2C%22width%22%3A%22900%22%2C%22height%22%3A%22506%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2016%2F11%2Fkevinmorby_dusdincondren1_wide-7d7892f89ba93275d68bf72e1a461cc9b9ab9ffe-s900-c85.jpg%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2226610%22%7D%7D%7D

Kevin Morby fait partie de ces types chez The Drone qu’on, disons, tolère, mais dont on ne parle pas spécialement plus que ça, d’une part parce qu'on pense que leur passéisme bon teint tire plus souvent sur la corde nostalgique sans forcément en faire grand chose, d’autre part parce que ce même passéisme nous empêche souvent de creuser plus loin que les ornements mignonnets qui le composent de prime abord.

Lire la suite...

L'écossaise Anna Meredith revient avec le clip de The Vapours

C'est ébouriffant, chaotique, plein de guitares fuzz et c'est tiré de son album Varmints.
27.10.2016,
Arthur Cemeli

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2016%2F10%2Fannameredithtop.jpg%22%2C%22alt%22%3A%22annameredithtop%22%2C%22width%22%3A%22100%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22none%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20float-none%20model-Photo%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2226524%22%2C%22file%22%3A%2233911%22%2C%22width%22%3A%221545%22%2C%22height%22%3A%22829%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2016%2F10%2Fannameredithtop.jpg%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2226524%22%7D%7D%7D

La compositrice britannique Anna Meredith a partagé le clip en technicolor de "The Vapours", pièce instrumentale électronique tirée de Varmints, son album pop sous influence Reich et Glass. Pour expliquer la structure de la vidéo elle déclare avoir voulu "retranscrire le chaos organisé du morceau en filmant chaque musicien jouant sa partie individuellement dans un cube blanc et les faire entrer et sortir au fur et à mesure qu'ils intervenaient dans le morceau, jusqu'au grand final." On vous laisse découvrir le clip ci-dessous, et comme toujours avec Anna Meredith, c'est ébouriffant, chaotique, ça part "en guerre contre la vermine traditionaliste". Varmints se commande ici

Lire la suite...

Surprise : Dinosaur Jr. reprend Elliott Smith

Et ça sonne un peu comme Sebadoh.
06.10.2016,
Adrien Durand

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2016%2F10%2Fmascistop.jpeg%22%2C%22alt%22%3A%22mascistop%22%2C%22width%22%3A%22100%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22none%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20float-none%20model-Photo%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2226174%22%2C%22file%22%3A%2233542%22%2C%22width%22%3A%22940%22%2C%22height%22%3A%22626%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2016%2F10%2Fmascistop.jpeg%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2226174%22%7D%7D%7D

Avec le temps, les tributes albums indie rock me font un peu l'effet des remixes qui pullulent dans les feeds des blogs techno. Un peu cache-misère, vite faits ou trop respectueux des originaux, on a, a priori, aussi peu envie de s'enfiler un album de reprise des Smiths qu'une relecture ambient de Todd Terje de 9 minutes.

Lire la suite...

Quand Yo La Tengo s'ennuie, il massacre les classiques pop à la tronçonneuse

Le groupe s'apprête à publier l'album de reprises Murder In The Second Degree.
21.09.2016,
Arthur Cemeli

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2016%2F09%2FYoLaTengoNME.jpg%22%2C%22alt%22%3A%22YoLaTengoNME%22%2C%22width%22%3A%22100%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22none%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20float-none%20model-Photo%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2225948%22%2C%22file%22%3A%2233215%22%2C%22width%22%3A%22640%22%2C%22height%22%3A%22380%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2016%2F09%2FYoLaTengoNME.jpg%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2225948%22%7D%7D%7D

En 2006 la radio américaine indépendante WFMU est au bord du dépôt de bilan. Fans et collaborateurs de longue date de la station, les membres de Yo La Tengo réfléchissent à la meilleure façon de collecter des fonds et débouchent sur une idée splendide : une soirée de reprises en direct sur requête des auditeurs.

Lire la suite...

{"template":"article","rubrique":"tag","title":"The Drone | indie","videosPlayerList":null,"pageIsList":true,"nextPage":"list\/tag\/10\/10\/indie"}

Twitter

Derniers commentaires

Restez en contact