Articles taggés
"

indie

".

Entre arrière-goût de fin du monde et dodelinage de tête un peu idiot, le nouveau Arp nous convient très bien

On découvre en exclu le nouveau clip de l'Américain.
17.09.2014,
Olivier Lamm

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2014%2F09%2FArp%2B%2BAlexis%2BGeorgopoulos.jpg%22%2C%22alt%22%3A%22Arp%2B%2BAlexis%2BGeorgopoulos%22%2C%22width%22%3A%2250%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22right%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20model-Photo%20float-right%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2215600%22%2C%22file%22%3A%2221541%22%2C%22width%22%3A%22500%22%2C%22height%22%3A%22666%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2014%2F09%2FArp%2B%2BAlexis%2BGeorgopoulos.jpg%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2215600%22%7D%7D%7DIl y a exactement un an, Alexis Georgopoulos a fait quelque chose que peu de musiciens ont le cran de faire dans leur carrière: il a fait dévier son projet Arp à 90° du petit bonhomme de chemin musical jusqu'ici plutôt rectiligne qu'il suivait depuis le premier In Light.

Comme il n'est pas immensément connu et que depuis que la musique a débarqué sur Internet, plus personne ne s'y retrouve plus très bien avec les goûts et les territoires, l'événement n'a pas fait le même tapage que le passage à l'electrique de Bob Dylan sur la scène de Newport un beau jour de 1964. Mais pour ceux comme l'auteur de cet article qui suivaient plutôt assidûment les exercices eno-esque-kraftwerkiens-clusteriens maniaques et souvent de toute beauté de l'ex music journalist Américain, le passage à la pop pailletée au piano et au glam mélancolique façon Roxy Music n'est pas passé comme une lettre à la poste: on s'est même trouvés tellement tourneboulés qu'on en a complètement occulté l'existence de More, l'obje du délit.

Lire la suite...

Black Bananas: Creeping the Line

Mais pourquoi, pourquoi on a jamais parlé de Black Bananas avant?
12.09.2014,
Olivier Lamm

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2014%2F09%2F294572_130604387042096_1748042927_n.jpg%22%2C%22alt%22%3A%22294572_130604387042096_1748042927_n%22%2C%22width%22%3A%2250%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22right%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20model-Photo%20float-right%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2215491%22%2C%22file%22%3A%2221405%22%2C%22width%22%3A%22751%22%2C%22height%22%3A%22960%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2014%2F09%2F294572_130604387042096_1748042927_n.jpg%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2215491%22%7D%7D%7DNe nous demandez pas pourquoi on a mis autant de temps à vous parler de Black Bananas. On n'en a pas la moindre idée. C'est dans doute que que le temps passe trop vite, que les tuyaux ont tendance à se boucher en un rien de temps.

Pourtant, on aurait dû savoir que c'était notre came. On a notre passif avec la grande Jennifer Herrema, époque Royal Trux, période Veterans of Disorder ou quelque chose comme ça. Et on les a vécues de première main, les interviews débiles/géniales interrompues toutes les 4 minutes parce que la Dame va "se repoudrer le nez" aux toilettes. Mais la vie est ainsi faite que parfois, on repousse mystérieusement les échéances. 

Pour ce qui concerne le superbement titré Electric Brick Wall,  deuxième album du groupe sorti en juin chez les fidèles amis de Drag City, c'est d'autant

Lire la suite...

Deerhoof: Paradise Girls

Deuxième extrait bombastique pour le nouveau Deerhoof, à sortir en novembre sur Clapping Music.
11.09.2014,
Lucie Monpontet

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2014%2F09%2Fdeerhoof2-1.jpeg%22%2C%22alt%22%3A%22deerhoof2-1%22%2C%22width%22%3A%2250%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22right%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20model-Photo%20float-right%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2215470%22%2C%22file%22%3A%2221384%22%2C%22width%22%3A%22696%22%2C%22height%22%3A%22464%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2014%2F09%2Fdeerhoof2-1.jpeg%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2215470%22%7D%7D%7DDifficile de ne pas trouver séduisant un morceau qui chante la supériorité intellectuelle des filles sur le reste de la population. Non pas qu'il y ait besoin de le souligner, mais c'est toujours agréable à entendre dans une chanson, d'autant plus quand elle est signée Deerhoof. Alors ne comptez pas sur moi pour prendre partie dans les gueguerres sororicides qui font actuellement rage entre les différentes factions féministes aux Etats-Unis et Miley Cyrus (il y a de quoi lire sur le sujet) parce que ce n'est ni le moment, ni l'endroit, et surtout qu'à ce moment de mon existence, cette chanson me suffit amplement. En d'autres termes, demerdez-vous avec les paradoxes du monde, pour une fois.

Lire la suite...

Powerdove: Arrest

Le nouvel album du trio Annie Lewandowski est déjà un classique. Stream intégral.
10.09.2014,
Olivier Lamm

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2014%2F09%2Fpowerdove-collage-700x470c-1.jpg%22%2C%22alt%22%3A%22powerdove-collage-700x470c-1%22%2C%22width%22%3A%2250%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22right%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20model-Photo%20float-right%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2215391%22%2C%22file%22%3A%2221270%22%2C%22width%22%3A%22497%22%2C%22height%22%3A%22470%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2014%2F09%2Fpowerdove-collage-700x470c-1.jpg%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2215391%22%7D%7D%7DOn a déjà eu l'occasion de l'écrire quelques fois, on est très admiratifs de la musique de Powerdove. Admiratifs de ses chansons déjà, avatars de cette americana intimiste, travaillée par le chaos qui faisait florès sur Drag City ou Touch & Go dans les années 90, et dont les représentantes et représentants se comptent aujourd'hui sur les doigts d'une main. Admiratifs ensuite des formes accidentées et volontiers savantes qu'elle leur fait prendre, accompagnée des explorateurs de bidules à cordes, à peau ou à lampes que sont John Dieterich de Deerhoof et Thomas Bonvalet de L'Ocelle Mare. Admiratifs de sa voix, enfin, profonde, lourde, faussement retenue, embrassante comme celles de feu Cynthia Dall ou de Valerie Trebeljahr de Lali Puna.

.1
Powerdove
When You're Near
00:04:28
{"playlistId":"917","id":"3764","mp3":"bWVkaWEvMjAxNC8wOS8wMSBXaGVuIFlvdSdyZSBOZWFyLm1wMw==","artist":"Powerdove","title":"When You're Near"}
.2
Powerdove
Into The Sea
00:03:52
{"playlistId":"917","id":"3763","mp3":"bWVkaWEvMjAxNC8wOS8wMiBJbnRvIFRoZSBTZWEubXAz","artist":"Powerdove","title":"Into The Sea"}
.3
Powerdove
Easter Story
00:02:46
{"playlistId":"917","id":"3765","mp3":"bWVkaWEvMjAxNC8wOS8wMyBFYXN0ZXIgU29ycnkubXAz","artist":"Powerdove","title":"Easter Story"}
.4
Powerdove
Be Mine
00:02:51
{"playlistId":"917","id":"3766","mp3":"bWVkaWEvMjAxNC8wOS8wNCBCZSBNaW5lLm1wMw==","artist":"Powerdove","title":"Be Mine"}
.5
Powerdove
Seeing It
00:03:06
{"playlistId":"917","id":"3767","mp3":"bWVkaWEvMjAxNC8wOS8wNSBTZWVpbmcgSXQubXAz","artist":"Powerdove","title":"Seeing It"}
.6
Powerdove
After Dark
00:03:25
{"playlistId":"917","id":"3768","mp3":"bWVkaWEvMjAxNC8wOS8wNiBBZnRlciBEYXJrLm1wMw==","artist":"Powerdove","title":"After Dark"}
.7
Powerdove
Weeping Willow
00:01:51
{"playlistId":"917","id":"3769","mp3":"bWVkaWEvMjAxNC8wOS8wNyBXZWVwaW5nIFdpbGxvdy5tcDM=","artist":"Powerdove","title":"Weeping Willow"}
.8
Powerdove
You Can Make Me Feel Bad
00:02:56
{"playlistId":"917","id":"3770","mp3":"bWVkaWEvMjAxNC8wOS8wOCBZb3UgQ2FuIE1ha2UgTWUgRmVlbCBCYWQubXAz","artist":"Powerdove","title":"You Can Make Me Feel Bad"}
.9
Powerdove
Paper Tiger
00:02:05
{"playlistId":"917","id":"3771","mp3":"bWVkaWEvMjAxNC8wOS8wOSBQYXBlciBUaWdlci5tcDM=","artist":"Powerdove","title":"Paper Tiger"}
.10
Powerdove
Birdsong
00:02:05
{"playlistId":"917","id":"3772","mp3":"bWVkaWEvMjAxNC8wOS8xMCBCaXJkc29uZy5tcDM=","artist":"Powerdove","title":"Birdsong"}
.11
Powerdove
Ordinary
00:04:10
{"playlistId":"917","id":"3773","mp3":"bWVkaWEvMjAxNC8wOS8xMSBPcmRpbmFyeS5tcDM=","artist":"Powerdove","title":"Ordinary"}

Lire la suite...

Amen Dunes: Splits are Parted

Nouveau clip pour le très doué Damon McMahon. Avant-première.
10.09.2014,
The Drone

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2014%2F09%2Famen-dunes.jpg%22%2C%22alt%22%3A%22amen-dunes%22%2C%22width%22%3A%2250%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22right%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20model-Photo%20float-right%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2215448%22%2C%22file%22%3A%2221362%22%2C%22width%22%3A%22640%22%2C%22height%22%3A%22468%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2014%2F09%2Famen-dunes.jpg%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2215448%22%7D%7D%7DRetour furtif sur le très beau, très consistant et décidément très long en bouche Love d'Amen Dunes: "Splits are Parted" étant sans aucun doute le morceau le plus entêtant du dernier album de Damon McMahon (un disque qui n'en manque pourtant pas, de moments entêtants), il était le meilleur candidat pour se faire offrir son clip.

C'est désormais chose faite avec cette collection de silhouettes stroboscopées réalisé par le plasticien Jesse Hlebo dont on vous épargne le mode d'emploi post-structuraliste inspiré par Jean-Luc Nancy, parce qu'on sait que ça vous intéresse pas, mais dont on vous conseille la vision en plein écran, parce que c'est beau.

Lire la suite...

Pink: Put Your Number In My Phone

Premier extrait croquignolet de "pom pom", nouvel album double du farfadet de L.A.
09.09.2014,
Olivier Lamm

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2014%2F09%2F57d7a409.jpg%22%2C%22alt%22%3A%2257d7a409%22%2C%22width%22%3A%2250%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22right%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20model-Photo%20float-right%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2215411%22%2C%22file%22%3A%2221311%22%2C%22width%22%3A%22658%22%2C%22height%22%3A%22484%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2014%2F09%2F57d7a409.jpg%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2215411%22%7D%7D%7DOuh, qu'il est croquignolet, cet avant-goût du nouveau Ariel Pink! Ouh qu'il est doux! Qu'il est aimable! Et quand on le caresse là où il aime, derrière les oreilles ou sur le flanc, sa toison devient plus douce et plus épaisse encore! On dirait un croisement entre les Field Mice, un chaton chartreux et une brioche au sucre!

Lire la suite...

Deerhoof: Exit Only

Retour tout feu tout glam du supergroupe US. Premiere.
20.08.2014,
Olivier Lamm

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2014%2F08%2Fdeerhoof_redif.jpg%22%2C%22alt%22%3A%22deerhoof_redif%22%2C%22width%22%3A%2250%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22right%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20model-Photo%20float-right%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2214991%22%2C%22file%22%3A%2220847%22%2C%22width%22%3A%22300%22%2C%22height%22%3A%22225%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2014%2F08%2Fdeerhoof_redif.jpg%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2214991%22%7D%7D%7DC'est la formidable nouvelle que plus personne n'osait espérer: Deerhoof reviennent enfin à leurs fondamentaux noise, pilons heavy et guitares prog qui papillonnent dans la reverb.

Habitués des allers-retours entre prog pop surproduite dans l'ordinateur et super cute noise in your face, la bande à Greg Saunier avait largement délaissé le boucan et la violence sur disque depuis 3, 4 ans (la dernière bonne décharge en date, Offend Maggie, remonte à 2008) pour la réserver à leur public en concert, de plus en plus circonspect...

.1
Deerhoof
Exit Only
00:03:00
{"playlistId":"907","id":"3751","mp3":"bWVkaWEvMjAxNC8wOC82LiBFeGl0IE9ubHkubXAz","artist":"Deerhoof","title":"Exit Only"}

Lire la suite...

Dustin Wong & Takako Minekawa: She He See Feel

Le math rock version Fête à la maison.
20.08.2014,
Olivier Lamm

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2014%2F08%2Fdustintakako-1.jpg%22%2C%22alt%22%3A%22dustintakako-1%22%2C%22width%22%3A%2250%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22right%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20model-Photo%20float-right%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2214990%22%2C%22file%22%3A%2220846%22%2C%22width%22%3A%22800%22%2C%22height%22%3A%221200%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2014%2F08%2Fdustintakako-1.jpg%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2214990%22%7D%7D%7DVous n'avez peut-être jamais entendu parler de leurs pommes, mais Dustin Wong et Takako Minekawa sont loin, très loin d'être des débutants. Le premier ballade sa guitare poly math et ses loops entre le trio joyous noise Ecstatic Sunshine et le quatuor math bidule Ponytail depuis le milieu des années 2000, et la deuxième est sans aucun doute la plus merveilleuse bricoleuse (doctorat ès krautrock) de pop de l'indie japonais des années 90, en solo ou aux cotés de son mari d'alors, Cornelius (ils ont même eu un fils ensemble, mais c'est une autre histoire).

Lire la suite...

Peaking Lights: Breakdown

Le charmant couple californien revient en octobre. Extrait feelgood.
19.08.2014,
Olivier Lamm

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2014%2F08%2FPeaking-Lights-006.jpg%22%2C%22alt%22%3A%22Peaking-Lights-006%22%2C%22width%22%3A%2250%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22right%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20model-Photo%20float-right%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2214974%22%2C%22file%22%3A%2220829%22%2C%22width%22%3A%22460%22%2C%22height%22%3A%22276%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2014%2F08%2FPeaking-Lights-006.jpg%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2214974%22%7D%7D%7DPeaking Lights, c'est un peu les Vaselines version années 2010 (oui, je sais que les Vaselines sont encore dans les parages, mais c'est une autre histoire): un couple de hippies pas trop gentils dont la musique faussement flemmarde ressemble exactement à l'idée qu'on pourrait se faire de la félicité conjugale si l'on n'était pas soi même tous les jours confrontés à la dure réalité d'essayer de la faire exister.

Lire la suite...

Half Japanese: In Its Pull

Le groupe qui voulait devenir roi revient. Hail!
10.07.2014,
Olivier Lamm

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2014%2F07%2FHalf_Japanese-640.jpg%22%2C%22alt%22%3A%22Half_Japanese-640%22%2C%22width%22%3A%2250%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22right%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20model-Photo%20float-right%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2214853%22%2C%22file%22%3A%2220670%22%2C%22width%22%3A%22640%22%2C%22height%22%3A%22532%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2014%2F07%2FHalf_Japanese-640.jpg%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2214853%22%7D%7D%7DUn nouvel album de Half Japanese après 13 ans de silence, qu'est-ce que ça veut dire? Ça ne veut sans doute pas dire que le monde est sauvé, mais au moins que la traversée du désert est terminée pour toutes les personnes merveilleuses autour du monde qui l'attendaient.

Rappelons qu'entre 1980 et 2001, le groupe le plus emblématique de l'alt rock DIY-arty-pété d'Amérique du Nord a sorti une quinzaine d'albums dont une bonne moitié est indispensable à votre cédéthèque et que leur existence dans le paysage pop américain aux côtés des Germs, de Sonic Youth et des Buttholes Surfers ressemblait à un oasis.

Oasis contre l'Amérique des yuppies, contre la pop fabriquée par et pour MTV, contre les dérives de moins en moins amnistiables du business indie: le groupe fondé par Jad Fair et son bro' David est devenu indispensable au monde pour ses millions de chansons et le million de carrières indispensables qu'il a lancées et / ou encouragées (on cite rapido les yeux fermés: les Pastels, Teenage Fanclub, Daniel Johnston, Sebadoh, Boredoms, TOUS les groupes Shimmy Disc et, euh, Nirvana) mais surtout, surtout pour le nombre de vies de gamins perdus qu'il a sauvé.

Lire la suite...

{"template":"article","rubrique":"tag","title":"The Drone | indie","videosPlayerList":null,"pageIsList":true,"nextPage":"list\/tag\/10\/10\/indie"}

Twitter

Derniers commentaires

Restez en contact