Articles taggés
"

read

".

INTERVIEW. Comment Kas Product a-t-il changé la face de la cold wave hexagonale depuis un no man's land lorrain ?

Réponses à doubles-fonds à l'occasion de la réédition de la compilation Black & Noir sur Soul Jazz Records.
20.02.2017,
Michaël Patin

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2017%2F02%2FCapture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202017-02-20%20a%CC%80%2013.04.39.png%22%2C%22alt%22%3A%22Capture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202017-02-20%20a%CC%80%2013.04.39%22%2C%22width%22%3A%22100%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22none%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20float-none%20model-Photo%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2228513%22%2C%22file%22%3A%2236096%22%2C%22width%22%3A%22954%22%2C%22height%22%3A%22523%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2017%2F02%2FCapture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202017-02-20%20a%CC%80%2013.04.39.png%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2228513%22%7D%7D%7D

Le chaud et le froid. Mona Soyoc et Spatz. La chanteuse au regard qui tue et le machiniste taciturne. Une dualité qui faisait le charme unique de Kas Product, ces pionniers français de la cold wave en 1980 (date de sortie du premier maxi 45-tours Mind) et qu'on retrouve inchangée trente-sept ans plus tard. Prétexte de l'interview : la réédition par Soul Jazz Records de l'indispensable compilation Black & Noir. Quand la première s'émeut et se marre sans retenue, le second cause matos sans remuer un muscle facial. Comment ces deux-là ont-ils changé la face du rock depuis un no man's land lorrain ? Réponses à doubles-fonds. 

Lire la suite...

Warp réédite Lifestyles of The Laptop Cafe de The Other People Place, classique ultime du Detroit downtempo

On en profite pour revenir sur cette figure fuyante qu'aura été James Stinson, seul derrière le projet.
16.02.2017,
Marc-Aurèle Baly

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2017%2F02%2FTOPPcrop-970x550.jpg%22%2C%22alt%22%3A%22TOPPcrop-970x550%22%2C%22width%22%3A%22100%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22none%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20float-none%20model-Photo%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2228471%22%2C%22file%22%3A%2236044%22%2C%22width%22%3A%22970%22%2C%22height%22%3A%22550%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2017%2F02%2FTOPPcrop-970x550.jpg%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2228471%22%7D%7D%7D

La techno de Détroit est une nébuleuse tellement diffuse qu'il en devient dès lors ardu d'en établir une cartographie, même parcellaire. Mais si son influence est aujourd'hui si éclatée, on peut tout de même y tracer un axe historique, et y trouver des germes communes sociales, politiques et revendicatrices – contrairement à ce que certains ont tendance à oublier aujourd'hui.

Lire la suite...

Person Pitch de Panda Bear a 10 ans : retour sur l’un des derniers chefs-d’œuvre de l’indie music

Le 3e disque solo du leader d'Animal Collective a redéfini les contours de genre du rock, de la pop et de la musique électronique. Sans le vouloir?
10.02.2017,
Marc-Aurèle Baly et Adrien Durand

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2017%2F02%2FCapture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202017-02-10%20a%CC%80%2016.24.14.png%22%2C%22alt%22%3A%22Capture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202017-02-10%20a%CC%80%2016.24.14%22%2C%22width%22%3A%22100%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22none%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20float-none%20model-Photo%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2228371%22%2C%22file%22%3A%2235908%22%2C%22width%22%3A%22795%22%2C%22height%22%3A%22481%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2017%2F02%2FCapture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202017-02-10%20a%CC%80%2016.24.14.png%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2228371%22%7D%7D%7D

En septembre 2007, Animal Collective sort son album Strawberry Jam, qui va recevoir un accueil critique conséquent mais qui n’atteint pas encore les cimes à venir de la tornade Merriweather Post Pavillion – avec notamment l’inusable "My Girls" en tête de proue. Le groupe est alors toujours sur la brèche entre autorité sur l'indie et acceptation de la sphère mainstream, les intentions de l’époque en suspens, et semble être en mesure de tout se permettre.

Lire la suite...

Irrévérencieuse et originale, l'édition 2017 du festival Sons d'hiver a quelque chose du festival de jazz idéal

Impressions ramenées du festival qui s'est tenu du 13 janvier au 5 février dans le Val de Marne.
10.02.2017,
Mathias Kusnierz

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2017%2F02%2Fwaladosmith-1.jpeg%22%2C%22alt%22%3A%22waladosmith-1%22%2C%22width%22%3A%22100%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22none%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20float-none%20model-Photo%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2228341%22%2C%22file%22%3A%2235878%22%2C%22width%22%3A%22275%22%2C%22height%22%3A%22183%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2017%2F02%2Fwaladosmith-1.jpeg%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2228341%22%7D%7D%7D
Crédit photos : Leda Le Querrec

Sons d’hiver, vingt-sixième édition. Pareille aux années précédentes et en même temps chaque fois différente, cette mouture 2017 a quelque chose du festival de jazz idéal : une musique souvent très loin des clichés qui lui sont associés, malgré la moyenne d’âge élevée du public, et des projets originaux et irrévérencieux.

Lire la suite...

L'affaire est entendue : la musique d'Yves Tumor est pile à équidistance du bullshit et du sublime

Il rejoint donc la longue liste des James Ferraro, Dean Blunt, Arca et consorts.
08.02.2017,
Marc-Aurèle Baly

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2017%2F02%2FCapture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202017-02-07%20a%CC%80%2016.35.00.png%22%2C%22alt%22%3A%22Capture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202017-02-07%20a%CC%80%2016.35.00%22%2C%22width%22%3A%22100%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22none%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20float-none%20model-Photo%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2228275%22%2C%22file%22%3A%2235800%22%2C%22width%22%3A%22666%22%2C%22height%22%3A%22393%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2017%2F02%2FCapture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202017-02-07%20a%CC%80%2016.35.00.png%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2228275%22%7D%7D%7D

"Sors de ce corps, Dean Blunt" : c'est un peu comme ça que l'on reçoit la musique de Yves Tumor lorsqu'on l'entend pour la première fois. Mais l'affaire est, comme souvent, un peu plus compliquée que ça. Car si l'ami américain partage avec la moitié de Hype Williams un certain goût pour l'évitement et l'enfumage, une manière de distordre une esthétique soul lointaine et de laisser planer le doute quant à la provenance de la musique (samplée ? pas samplée ?), celle-ci choisit plus volontiers les pas de côtés et les sorties de piste inégales et difficiles à suivre, n'hésitant pas à tâter parfois très franchement de la noise et de la paranoïa urbaine tendance digitale et numérisée - hypermoderne, diront certains.

Lire la suite...

Ivres, des quarantenaires en goguette partent autour du monde pour enregistrer un album de rock

Laurent Bardainne nous raconte les pas si tristes tropiques de Poni Hoax.
06.02.2017,
Arthur Cemeli

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2017%2F02%2Fponihoax_rvb-614x409.jpg%22%2C%22alt%22%3A%22ponihoax_rvb-614x409%22%2C%22width%22%3A%22100%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22none%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20float-none%20model-Photo%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2228243%22%2C%22file%22%3A%2235767%22%2C%22width%22%3A%22614%22%2C%22height%22%3A%22409%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2017%2F02%2Fponihoax_rvb-614x409.jpg%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2228243%22%7D%7D%7D

Le ciel est gris et bas sur le canal Saint Martin pendant que j'attends Laurent Bardainne, venu me parler de Tropical Suite, le projet le plus chaleureux de la discographie de son groupe, Poni Hoax. On va donc parler de Thaïlande, d'Afrique du Sud et de Brésil en parka au beau milieu de l'hiver parisien. Un paradoxe qui colle bien au parcours du groupe parisien : Joakim, Gilb'r, Camelia Jordana, Limousine, Society Of Silence, Arielle Dombasle, Sony, Tigersushi, Pan European... faire l'inventaire des side-projects, collaborations, labels et maisons de disques de Poni Hoax et de ses membres c'est couvrir quasiment tout le spectre de la production musicale d'aujourd'hui, de ses formes les plus simples à ses incarnations les plus sophistiquées. Ce qui n'empêche pas le groupe et sa cold-wave dansante d'incarner une certaine idée du rock'n'roll avec ce qu'elle implique d'énergie, de romantisme, d'excès, d'indocilité et d'idiotie assumée.

Lire la suite...

Comment Migos est-il devenu d'un seul coup présidentiable ?

Spoiler : pas seulement grâce à l'explosion Bad and Boujee.
31.01.2017,
Marc-Aurèle Baly

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2017%2F01%2FCapture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202017-01-31%20a%CC%80%2012.50.55.png%22%2C%22alt%22%3A%22Capture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202017-01-31%20a%CC%80%2012.50.55%22%2C%22width%22%3A%22100%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22none%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20float-none%20model-Photo%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2228135%22%2C%22file%22%3A%2235595%22%2C%22width%22%3A%22669%22%2C%22height%22%3A%22342%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2017%2F01%2FCapture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202017-01-31%20a%CC%80%2012.50.55.png%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2228135%22%7D%7D%7D

Le 8 janvier dernier, à l'occasion des Golden Globes, l’acteur-musicien Donald Glover, récompensé pour sa série Atlanta, ponctuait son discours de remerciement en louant le rap de Migos, n'hésitant pas à qualifier la musique du trio d'Atlanta d'aussi importante que celle des Beatles. En quelques heures, leur single "Bad and Boujee" explosait les records de vente et figurait logiquement largement en tête des charts américains. Sorte de rap lent et indolent, psychotrope, assez jubilatoire et grisant, le morceau semblait alors parachever commercialement l'esthétique du rap d'Atlanta d'aujourd'hui, dans le sens où il ne porte pas particulièrement de hook puissant alors qu'il e­st paradoxalement immédiatement accrocheur.

Lire la suite...

Moor Mother descend l’héritage de Sun Ra depuis Saturne jusqu’à la Terre

Et c’est sûrement pour ça que c’est la chose la plus rafraîchissante qui soit arrivée à l’afrofuturisme depuis un bail. À voir en concert jeudi au festival CTM à Berlin.
30.01.2017,
Bettina Forderer

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2017%2F01%2FCapture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202017-01-30%20a%CC%80%2010.32.52.png%22%2C%22alt%22%3A%22Capture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202017-01-30%20a%CC%80%2010.32.52%22%2C%22width%22%3A%22100%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22none%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20float-none%20model-Photo%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2228109%22%2C%22file%22%3A%2235569%22%2C%22width%22%3A%221353%22%2C%22height%22%3A%22763%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2017%2F01%2FCapture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202017-01-30%20a%CC%80%2010.32.52.png%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2228109%22%7D%7D%7D

Même les esprits les plus cartésiens s’accordent sur ce point : la ville de Philadelphie est peuplée d’extraterrestres et de fantômes.

Lire la suite...

INTERVIEW. Cheveu est allé se terrer pendant 10 jours dans le désert marocain avec Groupe Doueh pour enregistrer un disque en turbo vitesse

Et on en profite pour vous présenter le clip de Moto 2 Places en exclu.
24.01.2017,
Arthur Cemeli

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2017%2F01%2FCapture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202017-01-24%20a%CC%80%2015.26.26.png%22%2C%22alt%22%3A%22Capture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202017-01-24%20a%CC%80%2015.26.26%22%2C%22width%22%3A%22100%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22none%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20float-none%20model-Photo%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2228028%22%2C%22file%22%3A%2235476%22%2C%22width%22%3A%22958%22%2C%22height%22%3A%22566%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2017%2F01%2FCapture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202017-01-24%20a%CC%80%2015.26.26.png%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2228028%22%7D%7D%7D
crédit photos : arnaud contreras

C'est l'un des objets discographiques les moins identifiables de ce début 2017. Cheveu, les auto-proclamés ambassadeurs du shit-gazing à la française, sont partis dans le désert enregistrer un disque dans la maison de Doueh. Doueh, c'est le surnom de Baamir Selmou, un musicien de Dakhla, une ville entre mer et désert dans le grand Sud marocain. L'une des rares traces enregistrées de Groupe Doueh est un album sorti en 2007 chez Sublime Frequencies, Guitar Music From The Western Sahara. Doueh se produit dans des mariages et des fêtes religieuses mais s'était jusqu'ici toujours montré rétif à l'idée qu'on enregistre sa musique, soit celle d'un musicien fortement attaché à son identité et à sa tradition mais qui a connu son premier flash musical en tombant sur Jimi Hendrix.

.1
Cheveu / Groupe Doueh
Moto 2 Places
00:03:06
{"playlistId":"1439","id":"5279","mp3":"bWVkaWEvMjAxNy8wMS8wMSBNb3RvIDIgUGxhY2VzLm1wMw==","artist":"Cheveu \/ Groupe Doueh","title":"Moto 2 Places"}

Lire la suite...

Cela fait 30 ans que William Basinski compose la plus belle musique élégiaque qui puisse exister à partir de cassettes et de boucles détériorées

Son dernier album, A Shadow In Time, en hommage à David Bowie, le prouve plus que jamais.
19.01.2017,
Marc-Aurèle Baly

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2017%2F01%2FCapture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202017-01-19%20a%CC%80%2016.11.00.png%22%2C%22alt%22%3A%22Capture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202017-01-19%20a%CC%80%2016.11.00%22%2C%22width%22%3A%22100%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22none%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20float-none%20model-Photo%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2227948%22%2C%22file%22%3A%2235393%22%2C%22width%22%3A%221889%22%2C%22height%22%3A%22759%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2017%2F01%2FCapture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202017-01-19%20a%CC%80%2016.11.00.png%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2227948%22%7D%7D%7D

Le matin du 11 septembre 2001 à New-York, William Basinski termine ses Disintegration Loops lorsqu'il voit de sa fenêtre les deux tours du World Trade Center s'effondrer l'une après l'autre. Il s'empare alors de sa caméra et filme la scène, laquelle contribuera ironiquement à lancer la carrière du compositeur ambient, alors même qu'il a commencé ses recherches musicales à partir de loops et de cassettes de magnétophones à la fin des années 70 et qu'il n'est déjà plus à ce moment-là un bleuet de la scène artistique et expérimentale downtown new-yorkaise. Depuis, on ramène constamment le travail de William Basinski à cet épisode tragique de l'Histoire américaine, ce qui est à la fois un peu réducteur et assez juste.

Lire la suite...

{"template":"article","rubrique":"tag","title":"The Drone | read","videosPlayerList":null,"pageIsList":true,"nextPage":"list\/tag\/10\/10\/read"}

Twitter

Derniers commentaires

Restez en contact