Articles taggés
"

USA

".

Warp réédite Lifestyles of The Laptop Cafe de The Other People Place, classique ultime du Detroit downtempo

On en profite pour revenir sur cette figure fuyante qu'aura été James Stinson, seul derrière le projet.
16.02.2017,
Marc-Aurèle Baly

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2017%2F02%2FTOPPcrop-970x550.jpg%22%2C%22alt%22%3A%22TOPPcrop-970x550%22%2C%22width%22%3A%22100%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22none%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20float-none%20model-Photo%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2228471%22%2C%22file%22%3A%2236044%22%2C%22width%22%3A%22970%22%2C%22height%22%3A%22550%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2017%2F02%2FTOPPcrop-970x550.jpg%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2228471%22%7D%7D%7D

La techno de Détroit est une nébuleuse tellement diffuse qu'il en devient dès lors ardu d'en établir une cartographie, même parcellaire. Mais si son influence est aujourd'hui si éclatée, on peut tout de même y tracer un axe historique, et y trouver des germes communes sociales, politiques et revendicatrices – contrairement à ce que certains ont tendance à oublier aujourd'hui.

Lire la suite...

Le nouveau morceau d'Animal Collective s'appelle Kinda Bonkers et il porte bien mal son nom

Plus pépère que vraiment cinglé, ça ne l'empêche pas d'être bien obligeant.
14.02.2017,
Marc-Aurèle Baly

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2017%2F02%2FCapture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202017-02-13%20a%CC%80%2018.35.40.png%22%2C%22alt%22%3A%22Capture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202017-02-13%20a%CC%80%2018.35.40%22%2C%22width%22%3A%22100%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22none%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20float-none%20model-Photo%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2228413%22%2C%22file%22%3A%2235986%22%2C%22width%22%3A%221119%22%2C%22height%22%3A%22531%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2017%2F02%2FCapture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202017-02-13%20a%CC%80%2018.35.40.png%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2228413%22%7D%7D%7D

Au début, on a un peu envie de cracher sur le nouveau single d'Animal Collective, pour plusieurs raisons en fait. Parce qu'on vient de se repasser Person Pitch de Panda Bear et qu'on se rend compte à quel point ça fait longtemps que la bande à Noah Lennox et Dave Portner n'est plus capable de produire autre chose que des versions bébés et simplistes de ses propres fulgurances d'antan, comme si la tornade Merriweather Post Pavillion avait en quelque sorte anesthésié et paralysé leurs folles embardées.

Lire la suite...

L'affaire est entendue : la musique d'Yves Tumor est pile à équidistance du bullshit et du sublime

Il rejoint donc la longue liste des James Ferraro, Dean Blunt, Arca et consorts.
08.02.2017,
Marc-Aurèle Baly

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2017%2F02%2FCapture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202017-02-07%20a%CC%80%2016.35.00.png%22%2C%22alt%22%3A%22Capture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202017-02-07%20a%CC%80%2016.35.00%22%2C%22width%22%3A%22100%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22none%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20float-none%20model-Photo%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2228275%22%2C%22file%22%3A%2235800%22%2C%22width%22%3A%22666%22%2C%22height%22%3A%22393%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2017%2F02%2FCapture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202017-02-07%20a%CC%80%2016.35.00.png%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2228275%22%7D%7D%7D

"Sors de ce corps, Dean Blunt" : c'est un peu comme ça que l'on reçoit la musique de Yves Tumor lorsqu'on l'entend pour la première fois. Mais l'affaire est, comme souvent, un peu plus compliquée que ça. Car si l'ami américain partage avec la moitié de Hype Williams un certain goût pour l'évitement et l'enfumage, une manière de distordre une esthétique soul lointaine et de laisser planer le doute quant à la provenance de la musique (samplée ? pas samplée ?), celle-ci choisit plus volontiers les pas de côtés et les sorties de piste inégales et difficiles à suivre, n'hésitant pas à tâter parfois très franchement de la noise et de la paranoïa urbaine tendance digitale et numérisée - hypermoderne, diront certains.

Lire la suite...

SEPIA. David Axelrod, légendaire producteur jazz funk et soul, s'est éteint ce week-end

On écoute un morceau de son disque éponyme sorti sur Mo Wax en 2001.
06.02.2017,
Marc-Aurèle Baly

Artiste : Touchant à l'avant garde funk, jazz et rock, producteur et arrangeur de génie, David Axelrod s'est fait sampler et a indirectement contribué à forger le son du gratin du hip hop new-yorkais 90's, de DJ Premier à De La Soul en passant par Pete Rock ou The Roots, a travaillé avec les rockeurs psychédéliques Electric Prunes dans les années 60 tout autant qu'avec le jazzman hard bop Cannonball Adderley. Il a également sorti des disques solo, dont cet album éponyme, paru en 2001 sur le label Mo Wax, peut-être le plus représentatif et synthétique de son œuvre multiple. David Axelrod s'est éteint ce week-end à l'âge de 83 ans. 
Année :
2001
Disque : David Axelrod
Morceau : "The Shadow Knows"
Label : Mo Wax
En savoir plus : The Guardian


Lire la suite...

Le rap de Father est toujours aussi fatigué, désinvesti, un peu lubrique sur les bords

Même quand il (sur)joue les gangsters et que personne n'y croit vraiment.
06.02.2017,
Marc-Aurèle Baly

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2017%2F02%2FCapture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202017-02-06%20a%CC%80%2010.38.52.png%22%2C%22alt%22%3A%22Capture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202017-02-06%20a%CC%80%2010.38.52%22%2C%22width%22%3A%22100%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22none%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20float-none%20model-Photo%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2228235%22%2C%22file%22%3A%2235759%22%2C%22width%22%3A%22605%22%2C%22height%22%3A%22353%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2017%2F02%2FCapture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202017-02-06%20a%CC%80%2010.38.52.png%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2228235%22%7D%7D%7D

En 2017, le rap crew/label d'Atlanta Awful Records ne s'est jamais autant attiré les faveurs du public et de la critique : de Fact à Clique (en passant par The Drone, eh oui), tout le monde semble les avoir dans ses petits papiers. Mais étrangement, son boss Father n'est pas celui qui semble recueillir le plus de suffrages, les auditeurs préférant s'attarder sur le r'n'b synth pop langoureux d'Abra, les productions enfumées d'Ethereal ou le rap Internet de Tommy Genesis.

Lire la suite...

Avant-première : l'ex compagnon de route de Slint Matt Jencik vient de produire un disque d'ambient éclatant

Sortie chez Hands in the Dark le 3 février. Écoute intégrale.
31.01.2017,
Marc-Aurèle Baly

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2017%2F01%2FCapture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202017-01-31%20a%CC%80%2013.42.26.png%22%2C%22alt%22%3A%22Capture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202017-01-31%20a%CC%80%2013.42.26%22%2C%22width%22%3A%22100%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22none%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20float-none%20model-Photo%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2228144%22%2C%22file%22%3A%2235604%22%2C%22width%22%3A%22739%22%2C%22height%22%3A%22502%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2017%2F01%2FCapture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202017-01-31%20a%CC%80%2013.42.26.png%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2228144%22%7D%7D%7D

On vous parlait il n'y a pas très longtemps de William Basinski, de ses boucles de cassettes détériorées et de son utilisation de chutes de son propre matériel. Il semblerait que Matt Jencik, la nouvelle sortie Hands in the Dark, opère peu ou prou de la même manière.

.1
Matt Jencik
Death Dream
00:03:47
{"playlistId":"1443","id":"5337","mp3":"bWVkaWEvMjAxNy8wMi8wNyBEZWF0aCBEcmVhbS5tcDM=","artist":"Matt Jencik","title":"Death Dream"}

Lire la suite...

Comment Migos est-il devenu d'un seul coup présidentiable ?

Spoiler : pas seulement grâce à l'explosion Bad and Boujee.
31.01.2017,
Marc-Aurèle Baly

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2017%2F01%2FCapture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202017-01-31%20a%CC%80%2012.50.55.png%22%2C%22alt%22%3A%22Capture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202017-01-31%20a%CC%80%2012.50.55%22%2C%22width%22%3A%22100%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22none%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20float-none%20model-Photo%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2228135%22%2C%22file%22%3A%2235595%22%2C%22width%22%3A%22669%22%2C%22height%22%3A%22342%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2017%2F01%2FCapture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202017-01-31%20a%CC%80%2012.50.55.png%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2228135%22%7D%7D%7D

Le 8 janvier dernier, à l'occasion des Golden Globes, l’acteur-musicien Donald Glover, récompensé pour sa série Atlanta, ponctuait son discours de remerciement en louant le rap de Migos, n'hésitant pas à qualifier la musique du trio d'Atlanta d'aussi importante que celle des Beatles. En quelques heures, leur single "Bad and Boujee" explosait les records de vente et figurait logiquement largement en tête des charts américains. Sorte de rap lent et indolent, psychotrope, assez jubilatoire et grisant, le morceau semblait alors parachever commercialement l'esthétique du rap d'Atlanta d'aujourd'hui, dans le sens où il ne porte pas particulièrement de hook puissant alors qu'il e­st paradoxalement immédiatement accrocheur.

Lire la suite...

Thundercat s'est entouré de deux pontes du dad rock US sur son nouveau single

Kenny Loggins et Michael McDonald, ça vous dit quelque chose ?
26.01.2017,
Marc-Aurèle Baly

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2017%2F01%2FScreen-Shot-2014-09-14-at-17.31.01.png%22%2C%22alt%22%3A%22Screen-Shot-2014-09-14-at-17.31.01%22%2C%22width%22%3A%22100%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22none%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20float-none%20model-Photo%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2228065%22%2C%22file%22%3A%2235525%22%2C%22width%22%3A%22694%22%2C%22height%22%3A%22397%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2017%2F01%2FScreen-Shot-2014-09-14-at-17.31.01.png%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2228065%22%7D%7D%7D

En plus de débouler pépère avec ce qui s'annonce déjà comme une des pochettes de l'année (voir ci-dessous), Thundercat en profite pour nous présenter son morceau le plus décomplexé et mielleux jusqu'ici. Sur "Show You The Way", en écoute ci-dessous, le chaton fripon de l'écurie Brainfeeder la joue plus sirupeux et velouté que jamais, en n'hésitant pas à inviter sur le morceau pas moins que Kenny Loggins et Michael Mcdonald.

Lire la suite...

Le premier documentaire exhaustif consacré à la carrière de Swans va (peut-être) enfin voir le jour

Where Does a Body End comprendra des images de live, des archives et des interviews de Thurston Moore, Daniel Miller et John Doran.
25.01.2017,
Arthur Cemeli

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2017%2F01%2FCapture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202017-01-24%20a%CC%80%2019.35.05.png%22%2C%22alt%22%3A%22Capture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202017-01-24%20a%CC%80%2019.35.05%22%2C%22width%22%3A%22100%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22none%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20float-none%20model-Photo%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2228034%22%2C%22file%22%3A%2235482%22%2C%22width%22%3A%22674%22%2C%22height%22%3A%22448%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2017%2F01%2FCapture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202017-01-24%20a%CC%80%2019.35.05.png%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2228034%22%7D%7D%7D
Qui est fan de Miley Cyrus ? 

Marco Porsia, l'homme derrière Where Does a Body End, a plus le profil du fan à la vie à la mort (peut-être légèrement obsessif, mais après tout on parle d'un fan de Swans) que celui du réalisateur indie multi-primé ou du documentariste chevronné. Le vidéaste amateur suit Michael Gira et son groupe aux quatre coins du Monde depuis leur reformation de 2010, ce qui lui a permis d'emmagasiner des dizaines de milliers d'heures d'images de live et de mettre la main sur des archives jamais vues de la première partie de la carrière du démiurge Gira et de ses fidèles zélotes.  

Lire la suite...

Rassurez-vous, Ty Segall n'a pas encore opéré son virage folk pastoral

Preuve avec le garage poisseux de Break A Guitar, deuxième extrait de son album à venir à la fin de cette semaine.
24.01.2017,
Arthur Cemeli

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2017%2F01%2FMstereoTysegall-608x4041.jpg%22%2C%22alt%22%3A%22MstereoTysegall-608x4041%22%2C%22width%22%3A%22100%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22none%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20float-none%20model-Photo%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2227990%22%2C%22file%22%3A%2235438%22%2C%22width%22%3A%22608%22%2C%22height%22%3A%22404%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2017%2F01%2FMstereoTysegall-608x4041.jpg%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2227990%22%7D%7D%7D

Sous la ligne de démarcation Bordeaux-Bègles, on appelle ça remettre l'église au milieu du village. Le premier extrait du prochain album de l'un des garagistes-bruitistes les plus passionants (et frustrants, on y revient très prochainement) de ces dernières années (avec son père putatif John Dwyer et certains garnements hallucinés du sud-est australien) était plein de guitares folk, d'harmonies léchées et de mélodies finement polies. Autant de choses que vous ne trouverez pas sur "Break a Guitar", qui s'ouvre sur un riff, se ferme sur un larsen et risque bien de faire exploser votre fuzzomètre.

Lire la suite...

{"template":"article","rubrique":"tag","title":"The Drone | usa","videosPlayerList":null,"pageIsList":true,"nextPage":"list\/tag\/10\/10\/usa"}

Twitter

Derniers commentaires

Restez en contact