Transllusion: The Opening Of The Cerebral Gate

Réédition du second volet des "Seven Storms" de Drexciya, signé en solo par le regretté James Marcel Stinson.

10.09.2014, par

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2014%2F09%2FUnderground%2BResistance%2BUR.jpg%22%2C%22alt%22%3A%22Underground%2BResistance%2BUR%22%2C%22width%22%3A%2250%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22right%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20model-Photo%20float-right%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2215434%22%2C%22file%22%3A%2221347%22%2C%22width%22%3A%22400%22%2C%22height%22%3A%22207%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2014%2F09%2FUnderground%2BResistance%2BUR.jpg%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2215434%22%7D%7D%7DFeu James Stinson (le second en partant de la gauche sur la photo sur laquelle se trouvent également les membres d'Underground Resistance), disparu en 2002, n'est pas forcément le premier producteur auquel on pense quand on liste à brûle pourpoint la deuxième génération des producteurs techno de Detroit. Pourtant. Celui qui est resté dans les mémoires des fans de techno comme la moitié de Drexciya est père d'une discographie pas loin d'être colossale, principal instigateur de la forme d'afrofuturisme la plus délirante depuis Sun Ra (la mythologie drexciyenne est à faire pâlir d'envie les spécialistes en civilisation romaine) et fut parmi les premiers à théoriser sur l'anonymat total et volontaire chez les producteurs de musique électronique.

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2014%2F09%2Fmaxresdefault.jpg%22%2C%22alt%22%3A%22maxresdefault%22%2C%22width%22%3A%2250%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22left%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20model-Photo%20float-left%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2215446%22%2C%22file%22%3A%2221360%22%2C%22width%22%3A%22538%22%2C%22height%22%3A%22808%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2014%2F09%2Fmaxresdefault.jpg%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2215446%22%7D%7D%7DPour ceux qui ne connaitraient pas leur corpus drexcyien sur le bout des doigts, The Opening of The Cerebral Gate de Transllusion que Tresor réédite fin septembre, a été réalisé par Stinson en solo et constitue le deuxième volet des "Drexciya Storms": un projet de 7 albums parallèles réalisés par Stinson et Gerald Donald, son comparse de Drexciya actuellement aux commandes de Dopplereffekt, Japanese Telecom ou Arpanet, ou Stinson en solo, et dont les épisodes les plus célèbre sont le Lifestyles Of The Laptop Café d'Other People Place (paru sur Warp en 2001) et le Mice Or Cyborg de Lab Rat XL, sorti juste après la disparition de Stinson en 2002. Pour compliquer un peu l'affaire, chaque album est signé d'un alias différent, sorti sur un label différent, et l'ordre des "seven storms" ne suit évidemment pas l'ordre de sortie des différents opus pour une raison que même Internet semble ignorer (mais ses petites mains y travaillent).

Ce qu'on se dit en tout cas à l'écoute de The Opening of The Cerebral Gate 13 ans après sa première sortie, c'est que sa musique ouvre effectivement les portes cérébrales de la perception, il est même indiqué dans le communiqué joint à l'album qu'il est "traversé d'ombres alien electro funk". Dans la mesure où "Drexciya" est en fait le nom du peuple sous-marin, descendant des femmes esclaves jetées à la mer parce qu'elles étaient enceintes et dont les bébés ont muté en des créatures aquatiques (oui, on a déchiffré le sous-texte politique), on aura du mal à trouver meilleure description.

The Opening Of The Cerebral Gate sortira le 29 septembre prochain via Tresor et vous pouvez écouter les morceaux qu'on a pu retrouver sur Youtube juste en dessous.













%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2014%2F09%2FTresor.270%20Artwork.jpg%22%2C%22alt%22%3A%22Tresor.270%20Artwork%22%2C%22width%22%3A%22100%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22none%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20float-none%20model-Photo%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2215437%22%2C%22file%22%3A%2221350%22%2C%22width%22%3A%22800%22%2C%22height%22%3A%22800%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2014%2F09%2FTresor.270%20Artwork.jpg%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2215437%22%7D%7D%7D

Poster un commentaire
Voir aussi
5
Articles suivants

Francis Inferno Orchestra : A New Way of Living

Le feel good album de cet été à écouter en extraits.
10.09.2014,
David Pais

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2014%2F09%2FFrancis-Inferno-Orchestra.jpg%22%2C%22alt%22%3A%22Francis-Inferno-Orchestra%22%2C%22width%22%3A%2240%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22right%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20model-Photo%20float-right%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2215453%22%2C%22file%22%3A%2221367%22%2C%22width%22%3A%22411%22%2C%22height%22%3A%22427%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2014%2F09%2FFrancis-Inferno-Orchestra.jpg%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2215453%22%7D%7D%7DÇa y est, l’été n’est plus qu’un vague souvenir qui nous fait coucou au loin, sur le quai d’une gare. Il ne nous reste plus qu’à écouter des saloperies bruitistes et bien rêches comme du papier de verre pour nous endurcir, oublier cette parenthèse enchantée passée à rien foutre, sourire aux lèvres, coup de soleil sur le nez.

On peut aussi très bien garder le rythme, croire dur comme fer à la force pépouze et militer pour un monde plus chill. En matière de chill justement, Griffin James aka Francis Inferno Orchestra a l’air de connaître son job : La pochette de son album dit déjà tout sur son contenu. Ce môme australien qui pose tranquille en compagnie de Darth Vader et un Storm Trooper, sourire hilare avec une dent en moins, semble prédestiné à pondre un album qui suinte la coolitude. La preuve avec cette vidéo promo tout simplement parfaite.

Lire la suite...

IN&OUT: #5

Une photo avant de monter sur scène, et une après: notre spécial Baleapop 2014.
09.09.2014,
The Drone

Botibol

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2014%2F09%2Fbotibol.jpg%22%2C%22alt%22%3A%22botibol%22%2C%22width%22%3A%22100%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22none%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20float-none%20model-Photo%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2215416%22%2C%22file%22%3A%2221324%22%2C%22width%22%3A%22654%22%2C%22height%22%3A%22900%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2014%2F09%2Fbotibol.jpg%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2215416%22%7D%7D%7D

Lire la suite...

Pink: Put Your Number In My Phone

Premier extrait croquignolet de "pom pom", nouvel album double du farfadet de L.A.
09.09.2014,
Olivier Lamm

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2014%2F09%2F57d7a409.jpg%22%2C%22alt%22%3A%2257d7a409%22%2C%22width%22%3A%2250%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22right%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20model-Photo%20float-right%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2215411%22%2C%22file%22%3A%2221311%22%2C%22width%22%3A%22658%22%2C%22height%22%3A%22484%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2014%2F09%2F57d7a409.jpg%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2215411%22%7D%7D%7DOuh, qu'il est croquignolet, cet avant-goût du nouveau Ariel Pink! Ouh qu'il est doux! Qu'il est aimable! Et quand on le caresse là où il aime, derrière les oreilles ou sur le flanc, sa toison devient plus douce et plus épaisse encore! On dirait un croisement entre les Field Mice, un chaton chartreux et une brioche au sucre!

Lire la suite...

{"template":"article","rubrique":"blog","title":"Transllusion: The Opening Of The Cerebral Gate | The Drone ","videosPlayerList":null,"pageIsList":null,"nextPage":"list\/blog\/1947"}

Twitter

Derniers commentaires

Restez en contact