Découvrez Carton, le label inclassable qui fait tomber les frontières entre jazz, noise et maloya

Le théâtre de Vanves donne carte blanche au label de Seb Brun ce soir.

20.01.2017, par

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2017%2F01%2Fcartonrcds.jpg%22%2C%22alt%22%3A%22cartonrcds%22%2C%22width%22%3A%22100%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22none%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20float-none%20model-Photo%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2227954%22%2C%22file%22%3A%2235400%22%2C%22width%22%3A%22594%22%2C%22height%22%3A%22240%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2017%2F01%2Fcartonrcds.jpg%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2227954%22%7D%7D%7D

Ça fait quelques temps qu'on voulait faire un papier sur Carton Records, label dont on a croisé la route plusieurs fois ces derniers mois, aussi minimal et artisanal que parfaitement inclassable (noise, folk, impro, maloya, rock, jazz, tout ça et bien plus, ensembles, séparés, à la fois, tour à tour, etc.). Ça nous amène à vous souffler trois mots de l'heureuse initiative du théâtre de Vanves, qui donne carte Blanche au batteur Seb Brun, créateur et leader de Carton : c'est la soirée Cartonnage, et c'est ce soir.

Une soirée, un label, deux groupes, deux variations autour de la culture dance ; d’abord Mazalda, sextet voyageur (on rappellera ici la folie douce de leur sound system Turbo Clap Station et son mur de trompes), rebaptisé Mazalda-Super Orion, qui s'épanouit ces jours- ci, avec ses cuivres et ses synthés analos, en compagnie du percussionniste Mohamed Ben Amad et du chanteur raï Sofiane Saïdi, entendu chez Acid Arab.



Et après, c'est Parquet, projet tout récent (pas d'album, d'Ep, de split single, de démo) et multi-support (musique+visuels) dans lequel on trouve pas mal de musiciens du label : Basse, synthé, deux guitares anguleuses et minimales, le tout infatigablement propulsé par la batterie rectiligne du maître de Carton. On a pu lire qu'il s'agissait d'une entreprise tribale, d'un Dj-set abrasif dénué de platine et entièrement joué live, d'un fantasme dancefloor, un hommage audiovisuel à la culture 8-bit. C’est tout ça ; on ajoutera pour notre part que Parquet est aussi, en live, un appel à la joie auquel il est inutile de résister et dont on vous recommande la découverte sans délai.

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2017%2F01%2Fcartonnagecover.jpg%22%2C%22alt%22%3A%22cartonnagecover%22%2C%22width%22%3A%22100%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22none%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20float-none%20model-Photo%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2227955%22%2C%22file%22%3A%2235401%22%2C%22width%22%3A%22950%22%2C%22height%22%3A%22393%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2017%2F01%2Fcartonnagecover.jpg%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2227955%22%7D%7D%7D 

Commentaires
1
20.01.2017 par Djay1999 :
ce serait pas plutôt maLOya? que mayo là... une intuition...
Poster un commentaire
Voir aussi
4
Articles suivants

Cela fait 30 ans que William Basinski compose la plus belle musique élégiaque qui puisse exister à partir de cassettes et de boucles détériorées

Son dernier album, A Shadow In Time, en hommage à David Bowie, le prouve plus que jamais.
19.01.2017,
Marc-Aurèle Baly

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2017%2F01%2FCapture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202017-01-19%20a%CC%80%2016.11.00.png%22%2C%22alt%22%3A%22Capture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202017-01-19%20a%CC%80%2016.11.00%22%2C%22width%22%3A%22100%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22none%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20float-none%20model-Photo%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2227948%22%2C%22file%22%3A%2235393%22%2C%22width%22%3A%221889%22%2C%22height%22%3A%22759%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2017%2F01%2FCapture%20d%E2%80%99e%CC%81cran%202017-01-19%20a%CC%80%2016.11.00.png%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2227948%22%7D%7D%7D

Le matin du 11 septembre 2001 à New-York, William Basinski termine ses Disintegration Loops lorsqu'il voit de sa fenêtre les deux tours du World Trade Center s'effondrer l'une après l'autre. Il s'empare alors de sa caméra et filme la scène, laquelle contribuera ironiquement à lancer la carrière du compositeur ambient, alors même qu'il a commencé ses recherches musicales à partir de loops et de cassettes de magnétophones à la fin des années 70 et qu'il n'est déjà plus à ce moment-là un bleuet de la scène artistique et expérimentale downtown new-yorkaise. Depuis, on ramène constamment le travail de William Basinski à cet épisode tragique de l'Histoire américaine, ce qui est à la fois un peu réducteur et assez juste.

Lire la suite...

Quatre instrumentaux signés Hype Williams viennent de faire surface sur Internet

Guccistreams2 est disponible gratuitement via Internet Archive, sans que l'on sache exactement qui est derrière cette sortie.
19.01.2017,
Arthur Cemeli

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2017%2F01%2Fhypechew.jpg%22%2C%22alt%22%3A%22hypechew%22%2C%22width%22%3A%22100%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22none%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20float-none%20model-Photo%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2227946%22%2C%22file%22%3A%2235391%22%2C%22width%22%3A%22500%22%2C%22height%22%3A%22375%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2017%2F01%2Fhypechew.jpg%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2227946%22%7D%7D%7D

Commençons par les questions : les quatre instrumentaux qui ont fait surface sur Internet Archive sont-ils bien de Hype Williams ? Hype Williams est-il toujours le projet d'Inga Copeland et Dean Blunt ? Dans combien de temps ces 4 pistes disparaîtront-elles avant de réapparaître autre part ? 

Lire la suite...

On regarde Virage Sud, le nouveau clip d'Aquaserge sans voix ni instruments ni plans compliqués

Histoire de dire que la sophistication du morceau se suffit à elle-même ?
19.01.2017,
The Drone

%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22src%22%3A%22http%3A%2F%2Fwww.the-drone.com%2Fmagazine%2Fmedia%2F2017%2F01%2Faquaband.png%22%2C%22alt%22%3A%22aquaband%22%2C%22width%22%3A%22100%25%22%2C%22height%22%3A%22%22%2C%22float%22%3A%22none%22%2C%22classNames%22%3A%22shic-cms-item%20float-none%20model-Photo%22%2C%22item%22%3A%7B%22model%22%3A%22Photo%22%2C%22data%22%3A%7B%22id%22%3A%2227940%22%2C%22file%22%3A%2235385%22%2C%22width%22%3A%22670%22%2C%22height%22%3A%22470%22%2C%22source%22%3A%220%22%2C%22parts%22%3A%22Array%22%2C%22src%22%3A%22media%2F2017%2F01%2Faquaband.png%22%7D%2C%22keys%22%3A%7B%22id%22%3A%2227940%22%7D%7D%7D
(c) Olia Eichenbaum

Le 3 février sortira Laisse ça Être, le quatrième album du trio devenu quintette - et maintenant sextette, si on compte bien - Aquaserge. Le sous-marin continue son exploration des tréfonds de la pop (au sens le plus déconstruit du terme) avec les 4 minutes psyché-kraut de "Virage Sud", sa ligne de basse circulaire et ses ruptures de rythme à tiroirs dont le groupe a le secret.

Lire la suite...

{"template":"article","rubrique":"blog","title":"D\u00e9couvrez Carton, le label inclassable qui fait tomber les fronti\u00e8res entre jazz, noise et maloya | The Drone ","videosPlayerList":null,"pageIsList":null,"nextPage":"list\/blog\/218"}

Twitter

Derniers commentaires

Restez en contact